new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Dépôt de boîtes de médicaments vides devant le ministère de la santé en protestation contre les franchises "médicales" de Roselyne Bachelot-Narquin (Act Up-Paris) | by William Hamon (aka Ewns)
Back to group

Dépôt de boîtes de médicaments vides devant le ministère de la santé en protestation contre les franchises "médicales" de Roselyne Bachelot-Narquin (Act Up-Paris)

(English below)

 

Paris, samedi 12 avril 2008.

 

Rassemblement devant le ministère de la Santé, organisé par le collectif national contre les franchises et pour l'accès aux soins pour tous.

 

Le samedi 12 avril, les malades étaient invitéEs à venir déposer leurs boîtes de médicaments vides devant le ministère de la santé à Paris, en protestation contre la mise en place depuis le 1er janvier 2008 d'une franchise sur l'achat de chacune d'elles. Ces franchises sur les soins — qui concernent aussi les actes paramédicaux et les déplacements médicalisés — touchent touTEs les usagerÈREs du système de santé ; à l'exception des femmes enceintes, des enfants et des bénéficiaires de la CMU. Ainsi sont concernéEs les malades chroniques, les malades en affection longue durée (ALD), y compris ceux et celles en situation de grande précarité: comme, par exemple, les bénéficiaires de l'allocation adulte handicapé (AAH) qui touchent 628,10€ par mois ; et plus généralement touTEs ceux et celles qui sont juste au dessus du seuil de la CMU (600€).

 

Liens:

D'autres photos sur le site d'Act Up-Paris.

Site du collectif national contre les franchises et pour l'accès aux soins pour tous.

Argumentaire contre les franchises (Act Up-Paris) [pdf].

Pétition en ligne contre les franchises.

  

[English]

 

Paris, Saturday April 12th 2008.

 

Protest in front of the ministry of Health, organized by the national collective against excess charges and for health care access for all.

 

Saturday April 12th, the sick were invited to bring their empty boxes of medicines in front of the ministry of Health in Paris, in protestation against the establishment since January 1st 2008 of an excess charge when buying each of those. These excess charges — which concern paramedical acts and sanitary travels too — touch every user of the health system ; except pregnant women, children and those covered by the State universal health coverage (CMU). So most chronically sick are concerned, with those under long term affection [a French health status that, theoricaly, grants 100% health insurance], and including those in the most precarious situations: like, for example, those having the disabled adult allocation which grants them a mere 628,10€ per month ; and more generally those living just above the CMU threshold (600€).

 

Here, a protester holding a placard from Act Up-Paris : "MEDICAL EXCESS CHARGES / NO TAX ON OUR LIVES ".

40,520 views
25 faves
8 comments
Taken on April 12, 2008