new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Afghanistan : opération "Bull Track" | by THEATRUM BELLI
Back to album

Afghanistan : opération "Bull Track"

Samedi 13 février 2010, la Task Force La Fayette a mené une reconnaissance d’itinéraire d’envergure le long de la MSR VERMONT entre la base opérationnelle avancée de Nijrab et la ville de Mahmud-e-Raqi. La zone étant devenue dangereuse depuis l’explosion de deux engins explosifs improvisés (EEI - IED), les moyens mis en œuvre étaient conséquents.

 

Le capitaine V., coordinateur génie de la brigade, détaille l’ensemble de son dispositif : "pour cette mission nous avons mis en place une section de sapeurs de la Task Force BLACK ROCK, le détachement d’ouverture d’itinéraire (DOI) composé du Buffalo, du Souvim et du Lemir, deux équipes de fouille opérationnelle spécialisé (FOS), une équipe WIT (Weapon intelligence team) et enfin les éléments d’observation et de déminage (EOD)".

 

Pour assurer le bon déroulement de la mission, les sections d’infanterie se sont déployées aux abords de l’axe afin de créer un cordon de sécurité. De plus, le peloton d’appui direct composé de trois VAB équipés de canons de 20 mm, d’un VAB à tourelle télé opérée et d’un char AMX 10RC assure la couverture à courte portée tandis que les mortiers de 120 mm se tiennent prêt à agir plus loin dans le dispositif. Au total plus de 400 militaires français et afghans sont présents le long de l’axe routier.

 

La mission peut donc commencer. Le lieutenant S., conseiller FOS de la Task Force BLACK ROCK, nous explique en détail l’objectif de sa mission : "la partie bitumée de la route étant trop épaisse pour détecter d’éventuels fils, mon équipe va sonder les abords de l’axe en se focalisant sur le grand découvert qui permet de raccorder les lignes. Là, notre détecteur de câble est en mesure de localiser une éventuelle ligne de tir et ensuite, par une estimation de l’angle, nous pouvons identifier l’emplacement de l’EEI. Si tel est le cas et que l’engin explosif est visible nous ferons appel à l’équipe EOD. Si ce dernier est enfoui dans la terre, le Buffalo pourra intervenir".

 

Finalement aucun EEI ne sera décelé. Habitué à sécuriser les convois logistiques de la Task Force VULCAIN sur cette route, le responsable du détachement d’ouverture d’itinéraire explique : "cette opération est primordiale pour deux raisons. Premièrement cela montre à la population locale que l’on est actif face à la menace et deuxièmement elle permet de lever le doute sur la présence de fils et donc d’EEI dormant. Cela nous rassure, nous qui effectuons ce trajet régulièrement".

 

Après avoir sondé les abords de la route sur plus de 3 km pendant plusieurs heures, les sapeurs ont levé toute suspicion d’engin explosif improvisé dans la zone. Cependant il faut rester vigilant comme le confirme le coordinateur génie de la brigade : "l’itinéraire est clair mais il n’y a rien qui dit que demain ou dans trois jours ce sera encore le cas ; il faut soit poster des éléments en surveillance avant le passage d’un convoi, soit refaire une reconnaissance d’itinéraire".

 

www.theatrum-belli.com

1,781 views
0 faves
0 comments
Taken on February 15, 2010