new icn messageflickr-free-ic3d pan white
View allAll Photos Tagged portraits de mascottes

Kingfisher I Guarda-Rios I Alcedo atthis

Lagoa de Óbidos,

 

PORTUGAL

 

Com saudades de ver e fotografar esta mascotte!!!

El rey de mi casa en una de sus multiples siestas jajaja

OooMaaaar

La mascotte de mon rénovateur.

Son vrai nom c'est Garfunkel. Je l'aurais bien appelé Churchill...

Los gatitos son especialistas en meterse en todo tipo de problemas.

 

(> " " <)

( ='o'= )

-(,,)-(,,)----------- :)

Una magnifica y arrogante postura adquiere esta mascota luego de mirarme por un instante mientras lo fotografiaba.

Rembrandt BUGATTI.

COLOSSE NU ASSIS, 1907

 

Pierre signée et datée 1907 sur la terrasse

 

Réalisée à partir du modèle original en plâtre par le procédé de la mise-aux-points

 

Portrait du champion américain Samuel S. White

205 x 100 x 100 cm (803/4 x 391/2 x 391/2 in.)

 

Rembrandt Bugatti (Rembrandt Annibale Bugatti) voit le jour le 16 octobre 1884 à Milan et est décédé le 8 janvier 1916 à Paris.

 

Artiste sculpteur animalier italien. Il est le frère cadet d’Ettore Bugatti (fondateur de la marque Bugatti en 1909).

 

Le 16 octobre 1884, Rembrandt Bugatti naît à Milan en Italie. Il est le plus jeune fils du décorateur et architecte Carlo Bugatti (créateur et fabricant de mobiliers extraordinaires), le frère de Dejanice Bugatti et du constructeur automobile Ettore Bugatti, l’oncle de Jean Bugatti. Son prénom fut choisi par son parrain Giovanni Segantini.

 

Bouchon de radiateur de Bugatti Royale Type 41 de 1927

 

Enfant il se mit à sculpter, encouragé par le chef de file des peintres divisionnistes lombards Giovanni Segantini, et par Paolo Troubetzkoy, sculpteur renommé italien et russe, un ami de la famille Bugatti. Rembrandt Bugatti va modeler avec de la plastiline.

 

En 1901 il réalise sa première œuvre : « Ritorno dal pascolo » (quatre vaches l’une derrière l’autre sur le chemin du retour). Ritorno dal pascolo est l’une des premières sculptures modelée lors d’un séjour en montagne aux côtés de l’oncle Segantini.

 

Rembrandt et ses cousins partent souvent tous ensemble dans les montagnes de l’Engadine à Maloja.Cette vallée de toute beauté, Segantini et Bice l’avaient déjà choisie pour y vivre.

 

Ce fut le lieu de rendez-vous avec Friedrich Nietzsche, Rainer Maria Rilke, Sigmund Freud et les peintres Gustav Klimt et Giovanni Giacometti. "Ritorno dal pascolo" est une sculpture tout à la fois analytique, synthétique et dynamique.

 

Le volume est modelé à main libre, les détails sont simplement ébauchés pour accrocher la lumière et fragmenter la surface en une multitude de plans qui s’interpénètrent et donnent l’impression du jeu sous-jacent des os et des muscles.

 

Sans le connaître, à la même époque, le sculpteur français le plus célèbre, Auguste Rodin (1840-1917), écrira en 1901 : "laisser au modèles ses mouvements propres, naturels(....). le seul mouvement intéressant, vivant, utile pour l’artiste est le mouvement que le modèle accomplit, lorsque seule la nature lui impose ses lois ".

 

En 1903 âgé de 19 ans, Rembrandt s’installe à Paris, cette ville dont le rayonnement attire tous les artistes modernes du début du XXè siècle. Il s’associe à l’éditeur et fondeur d’art français Adrien-Aurélien Hébrard. Ce dernier est le fils du sénateur Adrien Hébrard, directeur du journal Le Temps. Il dirige une fonderie d’Art (Fonderie A.A. Hébrard) et une Galerie d’Art 8 rue Royale à Paris.

 

Rembrandt Bugatti va signer un contrat d’exclusivité avec Hébrard. Le chef d’atelier Albino Palazzolo sera son mouleur-fondeur exclusif. A.A.Hébrard et son chef d’atelier Albino Palazzolo ont créé une nouvelle dynamique pour les arts du feu qu’ils soutiennent, la fonte à cire perdue en bronze ou en argent.

 

Ainsi « la reproductibilité » est devenu une propriété essentielle de l’œuvre d’Art sans qu’elle ne perde son « aura » son caractère original et authentique. Pour relever ce véritable défi A.A.Hébrard , collectionneur, ingénieur chimiste, éditeur et marchand d’Art , impose pour la première fois une production, strictement limitée et numérotée, d’une qualité exceptionnelle. Chaque année, A.A.Hébrard expose les nouvelles oeuvres de Bugatti dans sa galerie parisienne. Tous les cinq ans il organise une rétrospective et présente Rembrandt Bugatti dans les Salons officiels (toujours dans la section d’Art Moderne Italien) ou étrangers de l’époque, entre Paris, Venise, Milan, Bruxelles, Berlin, Anvers et New-York.

 

Littéralement envoûté par le monde animal, le jeune sculpteur trouve le parc zoologique du Jardin des Plantes de Paris insuffisant pour son inspiration et ses modèles. Il part s’installer à Anvers en Belgique où la direction du zoo d’Anvers se montre très accueillante à l’égard des artistes.

 

En 1906 le directeur du zoo d’Anvers, Michel L’Hoest, mettra un atelier à sa disposition. Le Jardin Zoologique d’Anvers est déjà considéré au tournant du siècle comme le plus important du monde. C’est un oasis de verdure au milieu de la ville à coté de l’imposante Gare Centrale, symbole de l’évolution et du modernisme .

 

A Paris Rembrandt Bugatti habite prés de la Ménagerie du Jardin des Plantes. Pour la première fois Rembrandt Bugatti contemple les animaux sauvages. Sa rencontre avec les lions, les lionnes, les panthères, les léopards, les jaguars, les loups, les vautours, les éléphants... va le bouleverser et guider son destin dans une trajectoire foudroyante.

 

Pendant quinze ans Bugatti va vivre avec eux pour les observer longuement, pour fixer dans la plastiline et le plâtre leurs morphologies, leurs attitudes, leurs comportements, leurs signaux, leurs sonorités, chacun dans son monde sensoriel. Sa sculpture procède entièrement de ce contact journalier, de ce dialogue, de cette communion avec les animaux.

 

Dés le départ Rembrandt Bugatti choisit le modelage à main libre sans repère ni mesure, sans esquisse préparatoire , comme un acrobate sans filet ( la voie la plus spontanée, la plus primitive et la plus forte pour traduire le vivant en trois dimensions) et la vitesse dans l’exécution pour transcrire son génie dans la matière.

 

Bugatti va créer une œuvre puissante et dynamique, universelle et intemporelle, authentique telle que définie par Walter Benjamin : « ce qui fait l’authenticité d’une chose est tout ce qu’elle contient de transmissible de par son origine, de sa durée matérielle à son pouvoir de témoignage historique »

 

De 1907 à 1914 Rembrandt Bugatti va modeler une œuvre complète de faune animal avec un immense talent. Les animaux sauvages sont devenus ses amis de tous les jours.

 

En 1911 , à Paris, la Galerie Hébrard présenta une collection de 100 sculptures. L’avant-garde européenne est alors en pleine effervescence. L’acuité de son œil de sculpteur a permis à Rembrandt Bugatti de voir le même animal dans le temps et l’espace avec un regard différent, d’en capter une nouvelle synthèse et d’en fixer les lignes de force dans la matière avec une parfaite maîtrise. Sa vision de l’animal a évolué d’ une saisie extrêmement fougueuse et rapide des volumes, vers un regard tout à la fois précis et complexe.

 

Tout en laissant libre cours à son intuition , Rembrandt Bugatti a su faire coexister l’abstraction et la figuration à travers les lignes et les volumes . Entre 1903 et 1914, en dix ans d’une fulgurante production Bugatti a parcouru l’expressionnisme des Fauves, la synthèse des formes et le dynamisme Futuriste.

 

Pendant la Première Guerre mondiale, tous les animaux sauvages du zoo d’Anvers sont tués.

 

Rembrandt s’engage alors dans la Croix-Rouge pour soutenir les blessés et devient tuberculeux. Pour venir en aide à sa famille il part à Milan et décide de s’engager dans l’armée italienne en Aout 1915.

 

A Paris les commandes et ventes de sculptures s’effondrent, la Galerie Hébrard est fermée. Rembrandt Bugatti, réformé, revient à Paris en décembre 1915.

 

Il ne peut plus accepter l’aide financière de son frère Ettore, en difficultés. Rembrandt se suicide dans son atelier de Montparnasse le 8 janvier 1916 à l’âge de 32 ans.

 

Dans une lettre adressée à son frère Ettore, Rembrandt Bugatti avait écrit en 1911 : " soit rosse avec les hommes, gentil avec ta femme, Dieu avec tes enfants et bon pour les animaux... ".

 

En hommage posthume Ettore et son fils Jean Bugatti reprendront l’éléphant dressé (1904) de Rembrandt Bugatti pour créer en argent ou bronze argenté la mascotte du radiateur de la plus belle voiture du monde, la Bugatti Royale de 1926.

   

Il est parfois des histoires terribles, des destins chaotiques, des vies qui commencent mal.

C'est le cas avec cette petite boule de poils qu'il m'était important d'immortaliser.

Cette adorable chatte qui dort aujourd'hui paisiblement est d'abord passée par un chemin plus que lourd.

Battue par ce qu'on ne peut qualifier d'humain : ainsi a commencé sa vie.

Tellement battue qu'elle était cassée de partout, son squelette se consolidant comme il a pu.

Elle a alors croisé une autre boule de poils, devenue sa pote qui l'a intelligemment amené chez elle, c'est à dire dans un service pour personnes handicapées.

Cette " pote" est la première mascotte du service, le chat des résidents, le bonheur de tous.

Les résidents ont décidé d'offrir à cette deuxième mascotte autant d'amour que pour la première.

La petite commence alors une nouvelle vie, apprend ce que c'est qu'être heureux et que les humains peuvent aussi ne pas être des monstres.

Jusqu'au jour où un autre humain (de la gent féminine) et salariée de l'établissement qui, elle, n'a pas l'intelligence des personnes handicapées, l'écrase avec sa voiture, s'en rend compte mais ne prévient personne.

La petite boule de poils a été retrouvé le soir, agonisante quelques mètres plus loin.

Les résidents et les salariés l'ont alors amené dans une clinique et ils ont, ensemble, tout fait pour la sauver.

Ce qui fut fait de manière in extremis.

Après des mois de soins et d'attentions, la petite prénommée Quicky vit enfin des jours heureux.

La vie lui a finalement offert la plus belle des maisons avec une copine et des humains ... vraiment humains.

 

French postcard by SERP, no. 63. Photo: Studio Harcourt.

 

Comic French actor Lucien Baroux (1888-1968) started in the theatre as a stage manager. After the First World War he appeared in many operettas and comedies. From the 1930s on, he also had a long career in the French cinema.

 

Lucien Baroux was born Marcel Lucien Ducros in Toulouse, France, in 1888. At his birth, he bore the name of his mother Camille Julie Ducros, because his father was unknown. Three years later, his mother married with Jules Etienne Barou who, recognized and legitimized him and the little Marcel was now called Barou. He started his career in the theatre as a stage manager, but also appeared as an extra in many silent films of the 1910s, such as Britannicus (Camille de Morlhon, 1912). He was a soldier during the First World War. After the war he resumed his activities as stage manager but he also launched a formidable career as an actor in both the theatre and the cinema. He had his breakthrough when he replaced an ill actor in the room Souris d'hôtel. He showed a flair for comedy and became popular in musical comedies and operettas. He performed at the Théâtre Michel, and for seven years at Bouffes-Parisiens. He also participated in the Karsenty tour for Molière’s L'École des femmes (The School for Wives) with Pierre Dux and Huguette Hue. He appeared in several popular operettas and created such unforgettable roles as Jacques Cocardier in J'adore ça (1925), Captain Harris in Passionément (1926), Dumontel in Déshabillez-vous ! (1928), and Jim in Brummell (1931).

 

With his humour and fantasy, Lucien Baroux became a popular film character actor after the introduction of the sound film. He appeared as Laurent XVII in the film La Mascotte/The Mascot (Léon Mathot,1935) and returned in the role in the 1956 recording of La Mascotte. Among his other films of the 1930s are Tout pour l'amour/Everything for Love (Henri-Georges Clouzot, Joe May, 1933) with Jan Kiepura, and Derrière la façade/Behind the facade (Georges Lacombe, Yves Mirande, 1939). Until 1962, he appeared in more than 80 films, including Valse brillante/Brilliant Waltz (Jean Boyer, 1949) with Marta Eggerth and Jan Kiepura, and Napoléon (Sacha Guitry, 1955). His final film was Le Diable et les Dix Commandements/The Devil and the Ten Commandments (Julien Duvivier, 1962) in which he made a picturesque tandem with Michel Simon. In 1964, Lucien Baroux took part in the complete recording of Le Malade imaginaire (The Imaginary Invalid) by Molière on L'Encyclopédie Sonore Hachette. He played Monsieur Diafoirus opposite Michel Galabru. Lucien Baroux died in 1968 in Hossegro, France.

 

Sources: Wikipedia and IMDb.

There are two basic requirements for a stranger portrait: having a camera and meeting a stranger. Sometimes, you may not be out to do a portrait but an opportunity to do so will come to you.

 

It was the case for my encounter with Andréa.

 

I have been taking photos since a couple of years around what is called the Complexe environmental St-Michel (CESM). This is a site neighboring the Cirque du Soleil’s head office in the north of Montréal. The CESM was originally a major quarry. It was afterwards the largest refuse dump site on the Island of Montréal. It will over the course of a generation be transformed into an important green park.

 

A number of parks have been created following the same process throughout the city. For the moment, there are still pipes collecting gases from the refuse landfill and a plant treating them hidden at the lowest point of the CESM. It will take years before this place becomes a choice picnic spot but we can thank the city for playing ahead.

 

Until recently, the CESM Park was essentially a cycling and running path around the periphery of the huge excavation. Along this path, an indoor soccer park is currently awaiting completion and a skateboarding complex, the Taz, has been open for a few years.

 

Behind the Taz, there is an outdoor skate park. I had been reluctant to this date to photograph the skaters as many are minors and I’m not sure how to deal ethically with that. This time, I thought I would try to take a photo of a sculpture that stands as a mascot near the skaters and show some skaters as blurred figures in the background. As I was trying to work out settings to do this right, I heard someone call my name. It was a young woman named Gabrielle that I had initially met last summer while working on my project quartiersnord.photos/les-gens-the-people . She rode her board my way and we chatted a bit. Her opinion was that every skater would like to be photographed!

 

At that point, she called over her friend Andréa. The two ladies were enjoying the beautiful Friday afternoon on their boards. They were helping out and coaching a young girl named Maya in a spontaneous gesture of feminine comradeship.

 

Before shooting this portrait, I photographed the three skateboarders together. I’ll likely post that photo tomorrow.

Gabrielle and Andréa are gearing up for a great summer. Gabrielle will be heading to Peru and Andréa will visit friends in northern Italy in an area close to France.

 

I wish them and Maya to fully enjoy the coming months and thank them for accepting to be photographed.

 

Il y a deux exigences de base pour un réaliser le portrait d’un inconnu: disposer d’un appareil photo et rencontrer un inconnu. Parfois, vous partez faire des photos ans avoir en tête de faire un portrait, mais une occasion de le faire se présente d’elle-même à vous.

 

Ce fut le cas pour ma rencontre avec Andréa.

 

Je prends des photos depuis quelques années autour de ce qui s’appelle le Complexe environnemental St-Michel (CESM). C’est un site voisin du siège social du Cirque du Soleil dans le nord de Montréal. Le CESM était à l'origine une carrière importante. Il devint après le plus grand site d’enfouissement d’ordures sur l'île de Montréal. Le temps que passe une génération, il sera transformé en un grand parc vert.

 

Un certain nombre de parcs ont été créés en suivant le même processus dans toute la ville. Pour le moment, il y a encore des tuyaux collectant les gaz émanant des déchets enfouis et une usine pour les traiter cachée au point le plus creux du CESM. Il faudra des années avant que cet endroit devient un lieu de pique-nique populaire mais nous pouvons remercier la ville de planifier à long terme.

 

Jusqu'à récemment, le parc du CESM était essentiellement une piste pour les cyclistes et coureurs autour de la périphérie de cette grande excavation. Le long de ce chemin, un parc de soccer intérieur est actuellement en voie d'achèvement et un complexe pour skaters, le Taz, est ouvert depuis quelques années.

 

Derrière le Taz, il y a un parc de skate en plein air. Je me suis montré réticent à cette date à photographier les skaters. Beaucoup sont mineurs et je ne suis pas sûr de l’éthique à adopté dans leur cas. Cette fois, je me disais que je pourrais essayer de prendre une photo d'une sculpture qui se dresse comme une mascotte près des patineurs tout en montrant certains d'entre eux comme des figures floues en arrière-plan. Comme je travaillais sur les réglages adéquats, j'ai entendu quelqu'un appeler mon nom. C’était une jeune femme nommée Gabrielle que j'avais rencontré l'été dernier en travaillant sur mon projet quartiersnord.photos/les-gens-the-people. Elle s’est approchée de moi sur sa planche et nous avons bavardé un peu. Gabrielle était d’opinion que chaque patineur souhaite être photographié!

 

À ce moment-là, elle appela son amie Andréa. Les deux dames profitaient de ce beau vendredi après-midi sur leurs planches . Elles aidaient et conseillaient une jeune fille nommée Maya dans un élan de camaraderie féminine.

 

Avant de prendre ce portrait, j’ai photographié les trois skateboarders ensemble. Je prévois vous montrer cette photo demain.

 

Gabrielle et Andréa se préparent pour un bel été. Gabrielle se rendra au Pérou et Andréa va visiter des amis dans le nord de l'Italie dans une région proche de la France.

 

Je leur souhaite, ainsi qu’à Maya, de profiter pleinement des mois à venir et je les remercie d'avoir accepté de se faire photographier.

 

This photo is part of my 100 strangers project. Find out more about the project and see pictures taken by other photographers at the 100 Strangers Flickr Group page www.flickr.com/groups/100strangers/

 

Sniper (Vincent van der Lans) van de reality soaps 'Oh Oh Cherso' en 'Oh Oh Tirol'.

Tournoi de Noël du CJF Saint-Malo à la salle du Naye. Fin des U11 le jeudi 28 décembre. U13 du vendredi 29 décembre au samedi 30 décembre.

Tournoi de Noël.

Pendant ce temps-là, les U13 patientent et se préparent dans l’ombre de leurs cadets.

Le tournoi débute vendredi 29 décembre.

Valenton, vainqueur des deux dernières éditions remet son titre en jeu et aura fort à faire pour le garder tant le plateau proposé par le CJF Saint-Malo promet d’être beau.

Le Stade Brestois, le Red Star, l’US Quevilly-Rouen, l’En Avant Guingamp et le Havre AC seront de sérieux prétendants au trophée. Sans oublier le RC Joinville, l’US Saint-Malo, l’AS Busserine, Torcy Futsal, la TA Rennes, Dinan Léhon ou le CPB Bréquigny pour ne citer qu’eux !

Là aussi ils seront 36 équipes à la conquête de la coupe mais seulement un seul heureux élu à l’issue de deux jours de compétition.

C’est la 34e édition du tournoi de Noël. Chapoté par Nicolas Le Guernic et une équipe de près de 80 bénévoles, ce rassemblement regroupe, tous les ans, de nombreux jeunes footballeurs entre Noël et le Jour de l’an à la salle du Naye.

Ils ont besoin de vos encouragements et en plus, c’est une des rares fois ou vous pourrez voir Zizours (La mascotte du CJF) en chair et en os…

Le tournoi U13 de foot en salle, organisé par le Cercle Jules-Ferry Saint-Malo, se déroule depuis vendredi, à la salle du Naye. Après les phases de poule, 32 équipes disputaient hier, les phases finales. Cette année, c'est une première, l'AS Busserine a fait le déplacement depuis Marseille, pour participer. Outre le caractère spectaculaire et attrayant du tournoi, le volet touristique n'est pas oublié pour ces équipes qui viennent d'un peu partout en France. Le responsable du tournoi, Nicolas Le Guernic, confirme : « Les journées sont aménagées de façon à ce que chaque équipe puisse avoir du temps pour découvrir la région et profiter de Saint-Malo. Cela permet de valoriser l'image de notre belle région ». L'organisation pousse même la découverte en proposant les spécialités locales, telles que les galettes saucisses, les moules, le cidre de Val de Rance et le kir breton.

 

Tournoi de Noël du CJF Saint-Malo à la salle du Naye. Fin des U11 le jeudi 28 décembre. U13 du vendredi 29 décembre au samedi 30 décembre.

Tournoi de Noël.

Pendant ce temps-là, les U13 patientent et se préparent dans l’ombre de leurs cadets.

Le tournoi débute vendredi 29 décembre.

Valenton, vainqueur des deux dernières éditions remet son titre en jeu et aura fort à faire pour le garder tant le plateau proposé par le CJF Saint-Malo promet d’être beau.

Le Stade Brestois, le Red Star, l’US Quevilly-Rouen, l’En Avant Guingamp et le Havre AC seront de sérieux prétendants au trophée. Sans oublier le RC Joinville, l’US Saint-Malo, l’AS Busserine, Torcy Futsal, la TA Rennes, Dinan Léhon ou le CPB Bréquigny pour ne citer qu’eux !

Là aussi ils seront 36 équipes à la conquête de la coupe mais seulement un seul heureux élu à l’issue de deux jours de compétition.

C’est la 34e édition du tournoi de Noël. Chapoté par Nicolas Le Guernic et une équipe de près de 80 bénévoles, ce rassemblement regroupe, tous les ans, de nombreux jeunes footballeurs entre Noël et le Jour de l’an à la salle du Naye.

Ils ont besoin de vos encouragements et en plus, c’est une des rares fois ou vous pourrez voir Zizours (La mascotte du CJF) en chair et en os…

Le tournoi U13 de foot en salle, organisé par le Cercle Jules-Ferry Saint-Malo, se déroule depuis vendredi, à la salle du Naye. Après les phases de poule, 32 équipes disputaient hier, les phases finales. Cette année, c'est une première, l'AS Busserine a fait le déplacement depuis Marseille, pour participer. Outre le caractère spectaculaire et attrayant du tournoi, le volet touristique n'est pas oublié pour ces équipes qui viennent d'un peu partout en France. Le responsable du tournoi, Nicolas Le Guernic, confirme : « Les journées sont aménagées de façon à ce que chaque équipe puisse avoir du temps pour découvrir la région et profiter de Saint-Malo. Cela permet de valoriser l'image de notre belle région ». L'organisation pousse même la découverte en proposant les spécialités locales, telles que les galettes saucisses, les moules, le cidre de Val de Rance et le kir breton.

 

Réunion des mascottes de la ville de Granby

La star et la mascotte de La Piscine, "La petite Châtelaine" de Camille Claudel est une oeuvre admirable à plus d'un titre. Pas sûr que les centaines de milliers, les millions de visiteurs qui se sont attardés avec ravissement devant cette petite fille savent que la sculptrice a réussi un tour de force pour la réaliser

En effet Camille Claudel a creusé le marbre de l'intérieur ce qui est une formidable prouesse technique. Elle voulait que sa "Petite Châtelaine" irradie de l'intérieur. Pour vous prouver ce qu'on vous dit rien de mieux que cette photo avec un effet de lumière qui illumine l'oeuvre à l'intérieur. Vraiment bluffant!

 

m.facebook.com/story.php?story_fbid=1974379999257880&...

Le 2ème Zouaves :

 

Comme on le devine, ce peloton porte des uniformes du 2eme Empire. Ce groupe dont l'équipement a été scrupuleusement reconstitue d'après des documents obtenus au Musée des Invalides a Paris, représente ce régiment fameux dont il porte le nom.

On y retrouve naturellement, la troupe, la vivandière, la mascotte (une chèvre) qui défile sans broncher, la roulante sans oublier le drapeau, réplique exacte de l'étendard remis au régiment le 10 mai 1852 et décoré de la Légion d'Honneur par le Maréchal MAC MAHON, le 19 juin 1859.

La couleur rouge des uniformes tranche heureusement sur la dominante bleue des équipement du 1er Empire des autres compagnies.

 

Festivités du 15 août 2014 en Outremeuse

 

Outremeuse est un quartier de la ville de Liège en Belgique. Il est dénommé en wallon Dju d'la Mouse (au delà de la Meuse), ou plus simplement Djud'la.

À l'origine, le terme désignait le faubourg situé en rive droite de la Meuse, face au centre historique de Saint-Lambert situé en rive gauche, au delà du pont des Arches. Actuellement, il désigne l'ensemble du quartier situé entre le fleuve et la Dérivation depuis les réaménagement fluviaux du XIXe siècle. C'est un des plus anciens et des plus populaires quartiers de la ville.

 

Depuis l’après guerre, la République Libre d'Outre-Meuse organise des festivités, le jour de la fête de Marie où le religieux et le profane font bon ménage.Au début la fête ne durait qu'un jour.Au fil des années, les manifestations se sont étoffées et s'étalent sur une semaine.Le vieux quartier accueille maintenant plus de 100.000 visiteurs. Le programme comporte: d'une part une procession et une messe en wallon, avec la participation de groupes folkloriques, la distribution des petits pains bénis,la bénédiction des fiancés et la vénération des potales.(niches accueillant une statue de la Vierge Marie ou d'un Saint) ;d'autre part, un marché aux puces(le week-end avant le 15), des concerts, des jeux populaires, , un tir de campes (tradition des anciennes fêtes paroissiales),la sortie du bouquet d'Outre-Meuse (datant de1776), des danses folkloriques sur podium, et un grand cortège, l’âpres midi du 15, avec des groupes venant de l'étranger et de Belgique (plus de 1000 participants + chars), les fêtes constituent la plus grande manifestation d'été de la région liégeoise.

Il s'agit de la fête folklorique la plus importante de l'Eurégio Meuse-Rhin. (+ de 100000 personnes fréquentent notre quartier sur l'espace de deux jours). Jusqu'à la fin des années cinquante, il s'agissait d'une simple fête paroissiale, avec sa procession encadrée par les habitants de l'île et leurs invités. Par la suite, la République Libre d'Outre-Meuse institua le grand cortège folklorique de 15 août après-midi. Le nombre de spectateurs alla en grandissant, à tel point que le quartier est à présent mis en piétonnier dès le 14 août vers midi, jusqu'au 16 dans la matinée ! L'important est de savoir se faire cottoyer le religieux et le profane. Hormis le marché aux puces, qui se déroule place Delcour et environs dans le courant du WE précédant le 15 août, la fête débute officiellement le 14 août à 18 heures. Vers 17H50, le Bouquet de la République Libre d'Outre-Meuse sort du musée Tchantchès, pour se rendre place Delcour, où à lieu le tir de campes à 18 heures précises. Divers concerts en tout genre ont lieu dans la soirée sur les différents podiums disséminés dans le quartier, qui est également animé par la sortie de plusieurs groupes musicaux, bandas et autres. Le 15 août, la procession débute à 10 heures, par la sortie de la Vierge noire de l'église St Nicolas. La procession se rend ensuite à l'endroit du quartier (changeant chaque année) où aura lieu la messe, avec le sermon en wallon. Après cette messe, la procession repart sous les potales, pour rejoindre l'église. A 15 heures, débute le grand cortège folklorique, qui sillonne le quartier jusqu'au environs de 18 heures. La soirée, est comme le 14, consacrée aux concerts, sortie des bandas, jusqu'aux petites heures. La fête ne s'arrête pas là : le 16 août à lieu l'enterrement de Mathy l'Ohè, dernières farandoles et bal populaire de clôture. Dès le 17, les Ministres de la République libre d'Outre-Meuse préparent déjà l'édition de l'année suivante.

  

Réunion des mascottes de la ville de Granby

Oh oh... encore moi !!!!

 

Le site de notre association de photographes :

"P2C - Photo Club Carqueirannais" :

www.p2c-photo-carqueiranne.com/

 

Le site de Michel et Cathy :

castelle.perso.cegetel.net/

Taormina is a comune and small town on the east coast of the island of Sicily, Italy, in the Province of Messina, about midway between Messina and Catania. Taormina has been a very popular tourist destination since the 19th century. It has popular beaches (accessible via an aerial tramway) on the Ionian sea, which is remarkably warm and has a high salt content. Taormina can be reached via highways from Messina from the north and Catania .Just south of Taormina is the Isola Bella, a nature reserve. Tours of the Capo Sant' Andrea grottos are also available. Taormina is built on an extremely hilly coast, and is approximately a forty-five minute drive away from Europe's largest active volcano, Mount Etna.A stay at Taormina is not just a seaside vacation. This area, rich in charm and history, must be experienced in a spirit that is outside the ordinary, and for one simple reason: here, everything is extraordinary. Every stone is a thousand-year-old piece of history, the glorious sea reflects Taormina's beauty, as it shapes and marks the passage of time, and the places that enchanted the Greeks create to this day a vibrant and exciting ambiance. But trying to describe in words what makes Taormina unique is truly difficult.

 

Taormina ist eine Stadt mit 11.076 Einwohnern (Stand 31. Dezember 2010) an der Ostküste Siziliens. Die Gründung der Stadt geht auf die Sikuler zurück, die schon vor der griechischen Kolonisation auf den Terrassen des Monte Tauro siedelten. Im 4. Jahrhundert vor Christus wurde die Stadt griechisch. Die heutige Stadt ist eine Neugründung aus dem Mittelalter, nachdem die Araber die antike Stadt zerstört hatten.Auf Grund der malerischen Landschaft, des milden Klimas und zahlreicher historischer Sehenswürdigkeiten entwickelte sich die Stadt im 19. und 20. Jahrhundert zu einem der wichtigsten Touristenzentren Siziliens. Besonders bekannt und sehenswert sind das antike Theater mit Blick auf den Ätna und den Golf von Giardini-Naxos und die kleine Insel Isola Bella vor der Küste Taorminas.

 

Taormina (griego antiguo Ταυρομένιον, Tauromenion, latín Tauromenium) es una ciudad situada en la costa este de la isla de Sicilia (Italia), en la provincia de Mesina, a medio camino entre Mesina y Catania. Cuenta con 10.991 habitantes.Está casi en el límite de la provincia de Catania, se extiende por el monte Tauro, a 200 m de altitud, y se halla en un balcón sobre el mar, enfrente del volcán Etna. Es un centro turístico muy importante desde el siglo XIX.Posee magníficas playas (accesibles mediante teleférico) y un patrimonio histórico muy rico, cuyo máximo exponente es el célebre teatro greco-romano. Además, se conserva un castillo árabe, que ocupa el lugar de la antigua ciudadela o Arx.Taormina y el volcán Etna al fondo, desde el teatro griego.La ciudad fue fundada por los griegos en el 736 a. C., con el nombre de Naxos.La leyenda cuenta que los marinos griegos que pasaban por la costa oriental de Sicilia olvidaron realizar sacrificios en honor a Poseidón, y él, encolerizado, les hizo naufragar. El único superviviente, Teocles, llegó al Capo Schico, próximo a Naxos, y volvió a Grecia para contar las maravillas de Sicilia, convenciendo a sus compatriotas para instalarse en la isla.

 

Taormine, en italien Taormina, est une commune de la province de Messine en Sicile (Italie).Taormine est située sur la côte est de la Sicile, à peu près à mi-chemin entre Messine et Catane (50 km), presque à la limite de la province de Catane.Elle s’étend sur le Mont Tauro à 200 m d’altitude. La ville est en balcon sur la mer face à l’Etna. La Calabre, distante d'environ 30 km, est visible par temps clair ainsi que la nuit.La légende dit que des marins grecs, passant sur la côte orientale de la Sicile, avaient oublié de sacrifier à Neptune. Celui-ci, en colère, fit chavirer leur embarcation. Le seul survivant, Théocle, parvint au Cap Schiso, non loin du site de Naxos (aujourd'hui Giardini-Naxos). Il retourna ensuite en Grèce pour narrer à ses compatriotes les merveilles de la Sicile. Certains, convaincus, décidèrent de venir s’y installer.

 

Taormina è un comune di 10.991 abitanti della provincia di Messina. E' uno dei centri balneari di maggiore rilievo di tutta la regione. Il suo aspetto, il suo paesaggio, i suoi luoghi, le sue bellezze riescono ad attirare turisti provenienti da tutto il mondo.Situata su una collina a 206 m di altezza sul livello del mare , sospesa tra rocce e mare su un terrazzo del monte Tauro, in uno scenario di bellezze naturali unico per varietà e contrasti di motivi , splendore di colori e lussureggiante vegetazione.Il clima è dolcemente mite.Molto belle le mezze stagioni , Primavera e Autunno infatti vantano un clima idealmente mite.La storia di Taormina è sicuramente costellata da molteplici dominazioni, e questo è possibile vederlo passeggiando per le strade del centro storico che mostrano i segni lasciati dai vari popoli passati per Taomina. Essendo situata al centro del mediterraneo la Sicilia fu sempre una preda ambita per la sua posizione strategica di passaggio,situata sulla parte est e in posizione fortificata su una collina permetteva già da allora di controllare buona parte della costa ionica e ha sempre rappresentato un ottimo punto di fortificazione e controllo nelle stradegie di guerra. Dopo aver attestato l'esistenza di una sede di siculi ( antichi abitanti dell'isola, detti anche sicani) presso Taormina, per certo vi passarono e vi lasciarono le loro tracce I Greci, i Romani, i Saraceni, dunque gli Arabi, i Bizantini ,I Normanni , Gli Aragonesi , e per ultimi i Borboni.Un soggiorno a Taormina non è semplicemente una vacanza al mare. Questi luoghi, pregni di storia e di fascino, chiedono infatti di essere vissuti con uno spirito diverso da quello comune e la ragione è semplice: qui tutto è fuori dall'ordinario.Ogni pietra reca in sé una storia millenaria, il mare meraviglioso su cui Taormina riflette tutta la sua bellezza, condiziona e scandisce lo scorrere del tempo ed i luoghi che furono l'incanto dei greci trasmettono tutt'oggi un'atmosfera vibrante di emozioni. Ma tentare di descrivere con le parole ciò che rende unica Taormina è davvero difficile.

 

Font : Wikipedia

 

www.youtube.com/watch?v=qgokPbsuXrw

 

www.youtube.com/watch?v=2na3n59torA

 

www.youtube.com/watch?v=SMiplnTr6FU

 

www.youtube.com/watch?v=XDDZzYD2vxY

Série de portraits d'enfants pendant les activités proposées par le camping international. Piscine, Miniclub, theatre, spectacle, ping-pong, château gonflable, Sumo, Chasse au trésor, football, volleyball, jeux olympique, Minidisco...

Tout ces petits visages qui passent et qui disparaissent au bout d'une semaine ou deux, vous laissez désormais votre trace au camping international... Deux fois par semaine, Tipy et Flora, les deux mascottes de Camping Kids viennent au Miniclub pour faire un spectacle aux enfants. Ils les aident ensuite à faire toutes sortes de travaux manuels : découpage, collage, coloriage, pâte à sel, pâte a modelé, dessins...

avec la mouse d'Europapark, s'il vous plaît!

Série de portraits d'enfants pendant les activités proposées par le camping international. Piscine, Miniclub, theatre, spectacle, ping-pong, château gonflable, Sumo, Chasse au trésor, football, volleyball, jeux olympique, Minidisco...

Tout ces petits visages qui passent et qui disparaissent au bout d'une semaine ou deux, vous laissez désormais votre trace au camping international... Deux fois par semaine, Tipy et Flora, les deux mascottes de Camping Kids viennent au Miniclub pour faire un spectacle aux enfants. Ils les aident ensuite à faire toutes sortes de travaux manuels : découpage, collage, coloriage, pâte à sel, pâte a modelé, dessins...

Une émission Solo Opéra, avec l'époustouflante Marie Stéphane Bernard, soprano puro argentino, des extraits de "La Vie Parisienne", "La Mascotte", "La Veuve Joyeuse" dans les mises en scène de Jérôme Savary, réalisées à l'Opéra Comique.

Une émission crée, animé et produite par Vittorio E. Pisu

Un film de Vittorio E. Pisu

 

Watch this video on Vimeo. Video created by vimeo.com/user1296399.

Série de portraits d'enfants pendant les activités proposées par le camping international. Piscine, Miniclub, theatre, spectacle, ping-pong, château gonflable, Sumo, Chasse au trésor, football, volleyball, jeux olympique, Minidisco...

Tout ces petits visages qui passent et qui disparaissent au bout d'une semaine ou deux, vous laissez désormais votre trace au camping international... Deux fois par semaine, Tipy et Flora, les deux mascottes de Camping Kids viennent au Miniclub pour faire un spectacle aux enfants. Ils les aident ensuite à faire toutes sortes de travaux manuels : découpage, collage, coloriage, pâte à sel, pâte a modelé, dessins...

On n'a ici que des couleurs froides: vert, gris, blanc... Excepté pour l'ours. Mais celui ci s'éloigne, et il est flou.

Notre regard se porte d'abord sur lui: la tête baissée, il s'éloigne en marchant, de dos. Pourtant, les gens faisant ce boulot de mascotte sont sensés paraître enjoués, vifs, et sont rarement seuls. C'est déjà étrange.

Ensuite, toi: la mise au point est faite sur ton dos, mais tes couleurs se fondent dans le décor. Mettons qu'on ne sait pas que tu le prends en photo, on devine que tu le regardes s'éloigner. Au vu de la position de tes bras, on peut même penser que tu essuies une larme. De plus, tu es appuyée contre un mur, tu as besoin d'un soutien.

Ensuite le format portrait: de base on a un sentiment d'oppression, renforcé par le mur de droite. En béton gris, recouvert de mousse, il reste dans le thème général. En revanche à gauche, rien: seulement notre interrogation sur le chemin incertain que suit l'ours. Rien de notable dans l'arrière plan non plus, seulement l'enchevêtrement de végétations qui nous ferme l'horizon.

Voila, la seule source de couleurs chaudes qui s'éloigne vers un avenir inconnu, d'un pas traînant, sous ton regard qu'on devine mélancolique, je trouve ça triste.

Mathilde.P

Nara : la mascotte de la ville.

Réunion des mascottes de la ville de Granby

Réunion des mascottes de la ville de Granby

Réunion des mascottes de la ville de Granby

Réunion des mascottes de la ville de Granby

1