new icn messageflickr-free-ic3d pan white
View allAll Photos Tagged openplaques:id=

6 Pl. de la Trompe, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

Place de la Trompe

Sous le sol de cette place ont existe 2 puits d'eau salée

appartenant au domaine royal suite à une exigence

du roi Louis XIV (de Colbert, plus précisement).

Ce sel était dénigré par les Salisiens qui le considéraient

comme un sel de "tromperie", l'estimant de mauvaise qualité

Selon une autre version les voisins de cette place auraient

creusé des puits dans leur maison pour bénéficier

d'un supplément d'eau salée en totale infraction avec le reglement de la Fontaine Salée.

D'ou le nom de trompe (tromperie)

Cette maison ainsi qu'une partie de cette place sont la propriéte de la Fontaine Salée

Place du Bayaa, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

La maison dite de Jeanne D'Albret

Dans cette maison, appartenant à l'époque au 1er jurat (catholique) de Salies Bernard Colomme, la reine de Navarre, Jeanne d'Albret, mère d'Henri IV, a séjourné les 11 et 12 févrir 1568, au retour d'une expédition en Basse-Navarre.

7 Rue de la Citadelle, 64220 Saint-Jean-Pied-de-Port, France

 

Maison

Larrabure

donnée à la ville par un de

ses enfants pour servir de

pesbytère

Rue de l'Église, 64220 Saint-Jean-Pied-de-Port, France

 

Ici ont vecu

les Jassu

ancetres paternels

de

St. François Xavier

19 Rue du Canal, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

À La Gloire de son Millénaire connu et des sources salées. La Ville de Salies a éléve ce Monument le 21 Aout 1927 dans la porte d'une de se ieilles demeures Alex de Coulomme La Barthe étant Maire.

Se you nou y eri mourt arres n'y bibere

Rue des Bains, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

Le portail d'entrée de la 1ère saline

À Salies de Béarn, pendant des siècles, la production de sel a été artisanale et familiale.

La loi de 1840, promulguée sous le règne de Louis-Philippe,

afin de mieux percevoir l'impôt sur le sel, précise que les concessionnaires

d'une exploitation de sel "seront tenus d'extraire au minimum et annuellement, une quantité de 500000 kilogramme de sel pour être livrés à la consommation intérieure et assujettis à l'impôt".

La corporation des Part-Prenants de la Fontaine Salée est donc obligée de réaliser une saline répondant aux critères définis par la loi;

elle achète pour cela en 1842 une grande partie de la propriété Dondats.

La saline va fonctionner à partir de 1843, "entourée d'une enceinte en bois ou en maçonnerie de trois mètres de largeur au moins avec accés sur la voie publique par une seule porte..." (ordonnance royale de 1841)

30 Rue d'Espagne, 64220 Saint-Jean-Pied-de-Port, France

 

Ici est né

Le Colonel Jean Pétré

Grand Officier de la Legion d'Honneur

héros et martyr de la Résistance

1896-1959

Cours du Jardin public, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

A la mémoire du

Baron Jean Brice

de Coustalé de Larroque

médecin de sa majesté

L'Empereur Napoléon III

qui, par se éminents travaux

sur les eaux thermales

de Salies, leur conféra

une notoriété mondiale.

Place du Temple, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

Le Temple De L'Eglise Reformée

Cet édifice fut inauguré le 9 mai 1849,

sur les bases du premier

qui fut détruit par ordre royal en 1684

Sa façade, avec ses colonnes d'ordre dorique,

son fronton triangulaire,

évoque un temple prostyle grec classique.

13 Rue Saint-Vincent, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

Le 11 novembre 1587 dans cette église

alors le temple St Vincens les habitants de la

commune assemblés selon la coutume ancienne

et après avoir invoqués le nom de Dieu

ratifiérent les articles du règlement

qui est toujours en vigueur

Pour commémorer cette date et affirmer

leurs droits imprescriptibles de possession

immémoriale de la fontaine d'eau salée

les part prenants ont scellé cette plaque

17 août 1547

The World Heritage Monument

Bhaktapur Palace Area

Monuments of Bhaktapur Palace Area have been inscribed on the World Heritage List. This heritage site has exceptional universal value which deserves protection for the benefit of humanity

33 Rue de la Citadelle, 64220 Saint-Jean-Pied-de-Port, France

 

Ici est né

Charles Floquet

1828-1896

President du Senat

President du Conseil

Place de la Mude, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

La Mude

Prauba Muda, tostemps tonuda! Pauvre muette toujours tondue.

(Cri de désespoir des parts-prenants lorsque des puissants

les privaient d'une partie de leur "compte de sauce").

Statue allégorique évoquant la Fontaine Salée de Salies,

oeuvre du sculpteur Jean-Lucien Tisne

de Salles-Mongiscard (1875),

elle fut inaugurée le 14 juillet 1920

par le ministre Léon Berard et restaurée récemment.

7 Rue Léon Bérard, 64390 Sauveterre-de-Béarn, France

 

Le Pigeonnier de Coulomme

La partie carée du bâtiment

a été construite vers 1640

par la famille de Coulomme,

qui en restée propriétaire jusqu'en 1763.

Noble Jacques de Coulomme figure sur l'état du

31 août 1693; sa maison est estimée 500 livres.

En 1763 Françoise de Coulomme veuve de Noble

Jean de Bellocq, abbé d'Abitain et Marie Ester

de Coulomme sa soeur, vendent à Étienne de Laborde

et Marie de Casamajor son épouse.

Le 21 septembre 1767 Jean de Goadain Notaire

achète les lieux.

Sur le plan cadastral de 1829 la maison Lamarque

appatient à Jacques Célestin marchand drapier.

Le mur Nord se confond avec le mur de fortification

aux meurtrières ébrasées vers l'extérieur, semblables

à celles du "Vieil Arsenal", l'eau du fossé coulait

au pied de ce mur jusqu'en 1790.

Boulevard Saint-Guily, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

Cette terrasse fut pendant vingt ans

l'observatoire du delicat ciseleur de rimes

Paul Jean Toulet

Il medita ici la jeune fille verte

parmi ses amis les mortitipuaires

1867-1920

7 Rue de la Citadelle, 64220 Saint-Jean-Pied-de-Port, France

 

Maison

Larrabure

donnée à la ville par un de

ses enfants pour servir de

pesbytère

2 Rue Pleguignou, 64390 Sauveterre-de-Béarn, France

 

La Porte du Datter "l'Ancien Arsenal"

La "Porte du Datter" s'ouvre dans le mur de fortification.

Son pont-levis sur le fossé Ouest, sa chambre

de manoeuvre, sa bretèche de défense, ses deux

lourds battants de chêne, ne sont plus.

Seuls restent à présent, les traces des gonds,

les encoches pour la barre de fermeture... et

son bel arc ogival.

Contre la porte, le mur de fortification se confond

avec le mur extérieur de "l'Ancien Arsenal" aux

meurtrières ébrasées intérieurement, et

extérieurement... Remarquez portes et trous

de boulin des hourds de défense, chemin de ronde

et traces des créneaux. Sa construction remonterait

au Xlè siècle.

Place Royale, 64390 Sauveterre-de-Béarn, France

 

L'Hôtel de Ville

Maison Darridole-Guinarthe dite "Château de Naÿs"

L'Hôtel de ville, dans sa dimension actuelle, a été

bâti vers 1640, vraisemblablement avec des pierres

du premier couvent des Carmes détruit en 1569.

Son occupant le plus illustre fut alors "Pierre d'Arridole

chef du gobelet du roi", à la cour de Louis XIII.

La famille Darridole y demeura de père en fils jusqu'en

1810 où Jean-Baptiste, Vicomte de Naÿs, l'acheta à

son neau-père Pierre Darridole. À la mort du dernier

des Naÿs, en 1865, la maison passa aux barons

de Salettes, leurs neveux, qui y résidèrent jusqu'à

son achat par la municipalité en 1970.

Par un clin d'oeil de l'histoire, cette maison fut

La résidence du maire avec Pierre Darridole de 1786

à 1795, Jean-Baptiste de Naÿs de 1806 à 1830

et Édouard de Salettes de 1871 à 1875.

Cette maison a accueilli le Maréchal Soult en 1814 et

la Duchesse de Berry en 1828.

Rond-Point Du Sanglier, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

Rond-Point Du Sanglier

Créé en 1997 sur l'emplacement du pot de chemin de fer

de la ligne Puyoo-Mauléon-Saint-Palais,

il fut décidé qu'il devait rendre hommage

à "l'inventeur" de Salies,

le sanglier de la légende.

Réalisé par Monsieur Guy Roux artist Biarrot,

il a été fondu dans les ateliers de

Monsieur Bertoni à Mauléon.

Pont de la Légende, 64390 Sauveterre-de-Béarn, France

 

La Légende du Pont

En l'an 1170 le roi de Béarn Gaston V mourut. Sa femme la reine Sancie

fut accusée publiquement d'avoir volontairement provoqué la mort du fils

qu'elle avait mis au monde. Le roi de Vavarre Sanche, frèrede la Reine Sancie

décida que seule l'épreuve de l'eau pouvait la justifier.

Le jugement eut lieu en présence de 3000 personnes massées aux abords de ce pont.

La reine fut précipitée dans le gave, pieds et poings liés. Mais au lieu d'être

englouti par l'eau furibonde, son corps fut porté doucement àla surface pour

atterir sur la grève à trois portées de flèche.

La reine innocente fut acclamée par la foule.

En reconnaissance à la Vierge, qu'elle avait invoquée, elle broda

un riche manteau qu'elle envoya à Notre Dame de Rocamadour.

Cuthbert Morrell House. Acquired and restored by York Conservation Trust in 2006, this building is named after Cuthbert Morrell (1872-1959), co-founder of the trust. It was originally built in the late 19th century as an extension of St Anthony's Hall to accommodate part of the Blue Coat School.

 

Rue Larroumette, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

La Fontaine De Laroumette

Elle est l'une des 4 fontaines principales de la ville*.

Ces fontaines sont des lieux très fréquentés

où l'on ne vient pas seulement chercher de l'eau.

On y lavait également les boyaux de porc que l'on utilisait ensuite

pour confectionner les saucisses et les boudins,

lors du sacrifice du cochon en hiver: la traditionnelle "Pélère".

Les Salisiennes lavaient leur linge de l'autre côté de la rue

dans un lavoir construit sur le Saleys.

*avec celles de Saint-Martin, Bompas et La Clabotte.

Cours du Jardin public, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

L'Établissement Thermal

Si les premières cabines de bains sont installées par le docteur Charles Nagaret en 1852,

il faut attendre 1880 pour voir s'édifier le premier établissement thermal digne de ce nom.

En 1888 un incendie ravage l'édifice qui est aussitôt reconstruit mais en 1893 un

nouvel incendie oblige l'architecte palois Adrien Lagarde à reprendre son oeuvre qui

est enfin achevée en 1894. Cette nouvelle architecture est caractéristique de l'époque

qui n'hésite pas à marier les styles le plus divers: la façade de style hispano-mauresque,

la bichromie des matériaux inspirée de la grande mosquée de Cordoue,

la tour de l'eau à l'allure de minaret, les arcades du porche d'inspiration romane et

florentine pour les doubles ouvertures des fenêtres.

Dès lors l'établissement va connaître ses heures de gloire, à la fin du XIXème siècle.

Il est ouvert de 5h du matin à 19h et traite alors prinipalement les affections

gynécologiques et le rachitisme, ce qui n'empêche pas des personnalités de 1er plans

des arts et de la politique de fréquenter la station: Georges Clemenceau, Camille Saint-Saens,

Scott Fitzgerald, l'infante d'Espagne, l'impératrice d'Autriche-Hongrie...

L'établissement est la propriété de la Corporation des Part-Prenants de la Fontaine

Salée et géré par une Comapgnie Fermière.

Les façades et la tour sont inscrites à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

10 Castle Street Farnham

 

10 Castle Street

was built in the

early 18th century

by

Thomas Piggott,

a London grocer.

It is constructed

on the site of the

Corn Rooms,

a group of buildings,

used either for

storage, marketing,

or the exchange

of corn.

Rue Saint-Vincent, Salies-de-Béarn, France

 

Le Monument Aux Morts

Salies a, comme toutes les communes France, payé un lourd tribut

à la guerre de 1914-1918.

253 noms de Salisiens tombés au Champ d'Honneur

sont gravés sur le monument inauguré en 1921.

Ce monument fut financé par une souscription à laquelle participèrent la Commune,

la Corporation des Part-Prenants, les sociétés locales ainsi des particuliers.

La conception d'ensemble se rélève plus sobre que bien d'outres monuments

du même genre et se caractérise surtout par les sculptures

d'un artiste palois Henri Poublan (1871-1931)

qui après avoir participé à la restauration de plusieurs bâtiments de Pau

s'était spécialisé dans la création d'éléments décoratif

pour les monuments aux morts érigés au lendemain de la grande guerre.

1 De l'Église, 64390 Sauveterre-de-Béarn, France

 

L'Église Saint-André

Église fortifiée, construite

à l'époque de transition, fin XIIe

début XIIIe siècle, elle participait à la defense

de la cité.

Si le roman s'affirme dans sa construction extérieure,

deux styles se superposent à l'intérieur: le gothique

succède au roman.

Son clocher autrefois crénelé a une hauteur de 27m.

Ses élegantes baies géminées aux tympans percès

d'oculi adoucissent son aspect militaire.

Remarquable par son ampleur et ses proprtions,

elle comprend trois nefs, une abside, deux modestes

absidioles, un transept avec ses deux belles roses.

Longue de 35m, large de 20m, la hauteur de

la nef centrale est de 13m.

Un très beau tympan surmonte le portail. Entre les

deux cintres, une clé pendante tient lieu du trumeau.

Dans la mandorle est le Christ en Majesté, entourée

des quatre évangélistes:

à sa droite, l'ange (St Matthieu) et le lion (St Marc)

à sa gauche, laigle (St Jean) et le boeuf (St Luc).

La petite porte Nord est surmontée d'un tympan

que timbre un chrisme: le cercle est l'Univers;

le X (khi), et le P(rhô) première lettres de

Christ; A (alpha), et Ω (oméga, symboles du

commencement et de la fin), lettres ici inversées.

Au Sud, la petite porte des "Cagots" appelés aussi

"crestiaas".

Place Royale, 64390 Sauveterre-de-Béarn, France

 

L'Hôtel de Ville

Maison Darridole-Guinarthe dite "Château de Naÿs"

L'Hôtel de ville, dans sa dimension actuelle, a été

bâti vers 1640, vraisemblablement avec des pierres

du premier couvent des Carmes détruit en 1569.

Son occupant le plus illustre fut alors "Pierre d'Arridole

chef du gobelet du roi", à la cour de Louis XIII.

La famille Darridole y demeura de père en fils jusqu'en

1810 où Jean-Baptiste, Vicomte de Naÿs, l'acheta à

son neau-père Pierre Darridole. À la mort du dernier

des Naÿs, en 1865, la maison passa aux barons

de Salettes, leurs neveux, qui y résidèrent jusqu'à

son achat par la municipalité en 1970.

Par un clin d'oeil de l'histoire, cette maison fut

La résidence du maire avec Pierre Darridole de 1786

à 1795, Jean-Baptiste de Naÿs de 1806 à 1830

et Édouard de Salettes de 1871 à 1875.

Cette maison a accueilli le Maréchal Soult en 1814 et

la Duchesse de Berry en 1828.

24 West Street, Farnham

 

Harold Falkner

(1875 - 1963),

Architect, lived and

practised here from

1897 to 1963. His

life's work was

devoted to Farnham,

and he had a

profound influence

on the archutectural

style of the town

centre in the first

half of the

20th century.

Boulevard Saint-Guily, 64270 Salies-de-Béarn, France

 

Le développement du thermalisme dans les années qui suivent le second empire a conduit les responsables salisiens

(Corporation de la Fontaine Salée, Compagnie Fermiere et Conseil Municipal)

à se préoccuuper des loisirs de la station.

C'est ainsi qu'un premier café cercle à l'angle Sud-Ouest du Jardin Public est ouvert au début des années 1880.

Sa destruction par un incendie le 20 octobre 1893 va obliger la Compagnie Fermière à réaliser un nouvel édifice.

Les travaux sont réalisés en 1894 sur les plans de l'architecte orthézien Bourdette,

qui laisse libre cours à son inspiration dans un registre orientalisant:

tourelles sailie coiffées de bulbes à côtés, oculus décoré d'entrelacs, balcons en bois tourné...

Dès lors, ce bâtiment devient le centre de la vie de la station: ou rez-de-chaussée

un café et un billiard à létage des cercles de jeux réservés aux seuls adhérents ainsi qu'un salon de lecture.

Après diverses transformations, le bâtiment est aujourd'hui redevenu un équipement d'animation de la commune

ou rez-de-chaussée et accueille une bibliothèque au permier étage

1 3 4 5 6 7 ••• 79 80