new icn messageflickr-free-ic3d pan white
View allAll Photos Tagged Jour-J

J'avais vu plusieurs nids début mai, puis nous avons eu un temps pluvieux mais profitant d'un jour de beau je suis retournée voir ces nids et bien entendu les bébés étaient nés. En voici un qui s'est volontiers laissé photographié.

 

Etant donné le changement d'affichage de Flickr, et que l'on ne voit plus maintenant une série de photos je les mettrai par petite dose .... C'est dommage mais voilà ....

 

Prenez soin de vous mes Ami(e)s, mes pensées sont avec les personnes qui sont dans la peine, elles se reconnaîtront.

 

---

 

saw several nests early May and we had rainy weather but enjoying a beautiful day I went back to the nest and of course the babies were born. Here is one that is readily left photographed.

 

Since the display changes from Flickr, and we do not now see a series of photos I put in small doses .... It's a shame but now ....

 

Take care my Friends, my thoughts are with those who are in the sadness, they recognize.

(english follow)

Ce jour- là, je n’ai pas cherché à me protéger du vent sauvage et du froid mordant. J’ai trouvé refuge en moi, à cet endroit où prennent forme les sensations uniques qui définissent qui nous sommes et ce que nous « voyons » du monde. Ma caméra a fait le reste. (Patrice)

 

(note : Cette photo a été prise à moins de 100 mètres de ma maison….)

 

……………

  

That day, I did not try to protect myself from the wild wind and the biting cold; I found refuge in myself, in this place where are shaped the unique sensations that define who we are and how we "see" the world. My camera did the rest. (Patrice)

 

(note : This photo has been taken within 100 meters from my home....)

 

Le jour J en Normandie.

Je viens mourir pour te donner la vie.

 

Mon sang qui coule en toute liberté dans mes veines est celui que tu as versé... Toi mon sauveur inconnu!... pour que je puisse vivre.

 

Albert

  

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas , encore faut il ouvrir le bon œil ...

Rivière de l'Oyak qui borde la commune de Roura ( Guyane Française )

  

Exposition:6 sec

 

Soft utilisés : Aperture / Photoshop

Cette photo n est ni un montage ni du HDR .

Filtre : Singh Ray " Daryl Benson " GND3 reversed

 

Large size

Mais la couleur fait de la résistance.....c'est bon signe :blush:

However color is still there, it's a positiv point :rose:

 

Certains y verraient une blessure. Quant à moi, j'y décèle une note d'espoir car rien n'est absolu et définitif !

Une suite avec les jeunes hiboux. Il y a des jours incroyables. J'arrive sur l'aire et je n'en ai pas cru mes yeux. 2 juvéniles étaient posés à 2m. J'ai dû reculer pour les photographier et, par chance, sans branche. J'ai un rituel qui consiste à leur dire bonjour, s'ils ont bien dormi. Puis je m'assieds et je note leur tolérance. Quand, enfin, je me décide à passer à la photo. A chaque fois, je les remercie tout comme cette nature qui nous permet de si riches rencontres.

Photo non recadrée.

 

Merci pour vos commentaires et favoris

Thanks for your comment and fav.

Un jour, alors que j'étais seule près du lac de Fenêtre, j'ai fait l'expérience d'un silence presque absolu. Pas d'avion qui passe, pas de pas, pas de voix, pas de traffic et pas de vent. Le lac était immobile. Puis tout à coup, le lac a bougé. Une carpe? Un gros poisson a sauté puis disparu, laissant quelques cercles sur la surface du lac, et le silence est revenu. Si les fées existaient, il y en aurait au lac de Fenêtre

/* ------------------------------------------------------------------------------------------- */

 

Ce jour-là, j'ai assité à une exhibition d'ara jaune et bleu réellement hors du commun.

 

Bonne journée à tous. Merci pour vos visites et commentaires.

 

/* English ------------------------------------------------------------------------------- */

 

That day , I assity an exhibition of yellow and blue macaw really unusual.

 

Good day to all. Thank you for your visits and comments.

 

/* Deutsch ------------------------------------------------------------------------------- */

 

An diesem Tag, assity ich eine Ausstellung von gelben und blauen Ara wirklich ungewöhnlich.

 

Guten Tag an alle. Vielen Dank für Ihre Besuche und Kommentare.

 

/* Español ------------------------------------------------------------------------------- */

 

Ese día, assity una exposición de amarillo y azul guacamayo realmente inusual.

 

Buenos días a todos. Gracias por sus visitas y comentarios.

 

/* Esperanta ----------------------------------------------------------------------------- */

 

Tiu tago , mi assity ekspozicion de flava kaj blua makakon vere nekutima.

 

Bonan tagon al ĉiuj. Dankon pro via vizito kaj komentoj.

 

/* Ελληνικά ------------------------------------------------------------------------------ */

 

Εκείνη τη μέρα, assity μια έκθεση του κίτρινου και μπλε macaw πραγματικά ασυνήθιστο.

 

Καλημέρα σε όλους. Σας ευχαριστούμε για τις επισκέψεις και τα σχόλια σας.

 

/* Italiano ------------------------------------------------------------------------------ */

 

Quel giorno , io assity una mostra di giallo e blu macaw davvero insolito.

 

Buon giorno a tutti. Grazie per le vostre visite e commenti.

 

/* Nederlands ---------------------------------------------------------------------------- */

 

Die dag , ik assity een tentoonstelling van gele en blauwe ara echt ongebruikelijk.

 

Goede dag voor iedereen. Dank u voor uw bezoeken en opmerkingen.

 

/* Português ----------------------------------------------------------------------------- */

 

Naquele dia, eu assity uma exposição de arara amarela e azul realmente incomum.

 

Bom dia a todos. Obrigado por suas visitas e comentários .

C'était un jour de septembre 2012, j'avais rendez vous avec 6franc6...

My…website.

Ce jour-là, j'ai poursuivi mon tour jusqu'à Saint Nectaire.

Voilà quelques vues de l'extérieur, de l'intérieur et de chapiteaux.

 

This day, I pursued my tour to Saint Nectaire.

Here are some views from the outside, from the inside and from the capitals.

 

Aquel día, perseguí mi vuelta hasta Saint Nectaire.

He aquí algunas vistas del exterior, del interior y de los las carpas.

 

Bonne journée à tous. merci pour vos visites et commentaires.

Have a nice day. Thanks for your visits and comments.

Et tout bas tu me murmures, tout ce que j’aime tu me l’assures, et dans tes défaites, tu me promets, qu’un nouveau jour est pour demain.

Doucement tu me fais voir, les plus douces de tes histoires

  

foto: debako hondartza/playa de deba

 

Explore 15/09/2010

 

Bashung

 

Continents à la dérive

Qui m'aime me suive

Gouffres avides

Tendez-moi la main

 

Rêves et ravins

Règlent nos moulins

Calent nos chagrins

 

Le temps écrit sa musique

Sur des portées disparues

Et l'orchestre aura beau faire pénitence

 

Un jour j'irai vers l'irréel

Tester le matériel

Voir à quoi s'adonne

La madone

 

Un jour j'irai vers une ombrelle

Y seras-tu

Y seras-tu

Y seras-tu

 

Continents à la dérive

Une vague idée me guide

C'est l'heure où je me glisse

Dans les interstices

À l'article de l'amour

Je redeviendrai l'enfant terrible

Que tu aimais

 

Un jour j'irai vers l'irréel

Un jour j'irai vers une ombrelle

Y seras-tu

Y seras-tu

Y seras-tu

Y seras-tu

Y seras-tu

 

J' AI PITIE DE VOUS !des HEURES à REGARDER et CE JOUR LAS JE DEVAIS HELAS FAIRE DU PLANEUR !

C'EST SUBLIME !

j'ai tellement fait de photos cet été, j'en redécouvre tous les jours :-)

1er jour de vacances , 1ère balade en bord de mer sous un ciel qui porte bien son nom : Azur ! 1ère utilisation de cet objectif 10/24 mm

 

Ma connexion est vraiment très faible , alors j'essaie de voir vos photos et de répondre à vos faves mais ce n'est pas évident . Excusez-moi si je suis moins présente pendant quelques temps ... Je pense bien à vous en vous envoyant une poignée de soleil et les senteurs de la végétation chauffée par celui-ci !

 

1st day of vacation, 1st stroll by the sea under a sky that bears its name: Azur! 1st use of this lens 10/24 mm

 

My connection is really very weak, so I try to see your photos and answer your faults but it's not obvious. Excuse me if I'm less present for a while ... I think of you by sending you a handful of sunshine and the scents of the vegetation heated by it!

J’étais allée en flânant goûter la saveur

Du temps qui passe avec mes

Seules ombres et le jour qui s’évade…

Sur la plage de mes rêves,

Au crépuscule tout ordinaire,

Au bord de l’étendue de la grande mer,

J’ai admiré le couchant du soleil

Descendre comme une boule de feu,

Lentement, du vaste toit de la vie

Coiffé d’un grand bleu qu’est

Le beau ciel.

Les instants étaient doux et le

Calme était presque inaltérable,

Dans le néant qui dévore

La nature qui semblait bien morte

Mais elle est bien vivante pourtant,

Enveloppant les folies et les bruits

De la terre.

Sur la plage de mes rêves,

Sous mes pieds, les écumes dansent

Sur une musique bien singulière,

Si légère on dirait de la chaude vapeur

S’échappant de l’air !

L’exquise de ces instants remonte

Jusqu'à ma mémoire et le doux soleil

Continue sa descente frottant l’azur

Courbé de la grande mer qui s’apaise.

Les vagues, comme ceux de la tendresse,

S’enlacent et se resserrent le long du

Parcours pour apaiser la fureur qui leur reste

Sur la plage de la vie.

Les sables de la terre, accueillant les mortels,

S’adoucissent de la sécheresse causée par une

Journée sous les rayons du soleil.

Quelle merveille !

Sur la plage de mes rêves, je contemple

Le soleil couchant sombrer dans la

Paisible mer tout en douceur.

  

www.youtube.com/watch?v=y7tA5f5RU2A

Simple Minds-Someone Somewhere in Summertime

www.deezer.com/track/2554338

 

Les guitares jouent des sérénades

Que j'entends sonner comme un tocsin

Mais jamais je n'atteindrai Grenade

"Bien que j'en sache le chemin"

 

Dans ta voix

Galopaient des cavaliers

Et les gitans étonnés

Levaient leurs yeux de bronze et d'or

Si ta voix se brisa

Voilà plus de vingt ans qu'elle résonne encore

Federico García

 

Voilà plus de vingt ans, Camarades

Que la nuit règne sur Grenade

 

Il n'y a plus de prince dans la ville

Pour rêver tout haut

Depuis le jour où la guardia civil

T'a mis au cachot

 

Et ton sang tiède en quête de l'aurore

S'apprête déjà

J'entends monter par de longs corridors

Le bruit de leurs pas

 

Et voici la porte grande ouverte

On t'entraîne par les rues désertées

Ah! Laissez-moi le temps de connaître

Ce que ma mère m'a donné

 

Mais déjà

Face au mur blanc de la nuit

Tes yeux voient dans un éclair

Les champs d'oliviers endormis

Et ne se ferment pas

Devant l'âcre lueur éclatant des fusils

Federico García

 

Les lauriers ont pâli, Camarades

Le jour se lève sur Grenade

 

Dure est la pierre et froide la campagne

Garde les yeux clos

De noirs taureaux font mugir la montagne

Garde les yeux clos

 

Et vous Gitans, serrez bien vos compagnes

Au creux des lits chauds

Ton sang inonde la terre d'Espagne

O Federico

 

Les guitares jouent des sérénades

Dont les voix se brisent au matin

Non, jamais je n'atteindrai Grenade

"Bien que j'en sache le chemin"

 

Jean Ferrat "Federico Garcia Lorca

 

"... A partir de ce jour j'n'ai plus baissé les yeux. J'ai consacré mon temps à contempler les cieux. A regarder passer les nues

A guetter les stratus, à lorgner les nimbus. A faire les yeux doux aux moindres cumulus ... "

Georges Brassens - L'orage

Ce jour-là, je surveillais des oiseaux avec un 70-300mm, quand j'ai entendu sur ma droite un énorme bruit dans les buissons, suivi de cris perçants. Je n'ai eu que le temps de me décaler, entrevoir la scène et shooter. Pas de mise au point, une seule photo prise. Il se trouve que les cygnes étaient parfaitement dans la zone de netteté quand j'ai déclenché, bien qu'un peu trop près de moi pour un cadrage parfait.

Je n'ai jamais eu l'occasion depuis de capturer une scène similaire ;-)

« Je veux dire, j'ai tout ce qu'il me faut ici avec moi. J'ai de l'air dans les poumons et quelques feuilles blanches pour travailler. J'adore me réveiller le matin sans savoir ce qu'il va m'arriver, qui je vais rencontrer, où je vais échouer. Il y a quelques jours j'ai dormi sous un pont et aujourd'hui je suis ici, sur le plus grand navire du monde, à boire du champagne en de si bonne compagnie. Je pense que la vie est un don et je ne veux pas le gâcher, on ne sait pas quelle donne on aura le jour suivant, on apprend à accepter la vie comme elle vient, pour que chaque jour compte. »

 

Titanic

Voilà, j'avais mis du Arthur H. et au moment où j'étais entrain de post traiter cette photo, je tombe sur cette chanson :)

 

Celui auquel je pense est un Grand Photographe et comme lui

Un jour il s'est comme réveillé de ce long cauchemar embrumé,

Il s'est levé, a ouvert les rideaux, il est sorti, il faisait beau.

 

www.youtube.com/watch?v=lKyaALP6OTI

"Le jour se lève, il va faire beau. Viens, maintenant c’est fini…"

 

English follow)

 

Ce jour-là, en fin d’après-midi, je suis arrivé à Peggy’s Cove (Nouvelle Écosse, Canada) au moment même où une tempête se levait. Fidèle à sa mission, le phare du petit village de pêche s’éveilla aussitôt. Mais dans l’objectif de ma caméra, outre les gouttes de pluie qui tombaient maintenant en trombe, je vis bien plus qu’un simple phare. Il me sembla y revoir en accéléré, la vie simple mais difficile de plusieurs générations de travailleurs de la mer, une vie en symbiose avec les humeurs de la mer.

 

Ce jour là, en dessous de la forte pluie, j’ai décidé que cette image serait créé en leur honneur.

 

Patrice

 

That day, at the end of the afternoon, I arrived at Peggy's Cove (Nova Scotia, Canada) just as a storm was rising. Faithful to its mission, the lighthouse of the small fishing village immediately awoke. But in the lens of my camera, I saw more than just a lighthouse. It seemed to me that I was looking at a movie, a movie telling the simple but difficult life of generations of workers of the sea, a life in harmony with the moods of the sea.

 

That day, under a heavy rain, I decided that this image would be created in their honor.

 

Patrice

j'aime bien ce moment magique ou le soleil fait son apparition c'est chaque jours diffèrent, le jour de ce cliché des nuages étaient presents

J'ai cru mourir de froid en allant prendre ces photos de la glace au bord du Lac Léman hier.

La bise était tellement forte que j'avais du mal à tenir mon appareil de photo, c'est tout dire !

Je suis rentrée complètement gelée, mais c'était un spectacle vraiment incroyable.

 

I almost died of cold on the way to take these pictures of the ice on Lake Léman yesterday.

The wind was so strong that I could barely hold my camera, that says it all!

I came back completely frozen, but it was a truly amazing spectacle.

J'ai bien fais de prendre des photos la semaine dernière au vu de la pluie et du mauvais temps de ces derniers jours...

J'ai bien trouvé la cachette du soleil ...

 

*´`*♥*´`* *´`*♥*´`*

 

And you can still place bids for a print of the photograph I have put up for auction. ... open until 2200 CET / 2100 GMT.

 

*´`*♥*´`* *´`*♥*´`*

 

« J’aime les fous. Les fous d’amour, les fous de vie. Ceux qui te donne envie d’attraper la folie et qui tous les jours te contaminent de fous rire. Ceux qui rient surtout si c’est interdit et qui ne pleurent que quand ils rient. je les envie et je les admire car totalement fan de leur folie. »

Blog : juwelinnovia.wordpress.com/2018/03/12/totalement-fan-de-l...

Đã ngu mà còn tỏ ra nguy hiềm :-j

My FaceBook

Moon at sunrise...!!!

 

Poème sur cette image de mon âme-soeur...!!! Ü

 

La lune mauve

 

Aux branchages élancés

d'un matin illuminé

le temps s'est arrêté.

 

La lune

dans un ciel mauve

tout coloré

est allée se coucher..

 

Pleine et blanche

est restée

accrochée

aux branchages

noués.

 

Pleine et blanche

un moment est restée

dans un coin suspendue

incapable de se décider

 

Dans un soleil levé

de rayons d'or inondés,

un monde irréel s'est révélé

Celui de l'univers

inversé.

 

Et moi pas

encore réveillée

un moment

j'y ai cru

émerveillée

un moment

et tout a basculé

dans la vérité

 

Le jour s'est levé.

 

Ginette LaBerge

Un beau jour, ou peut-être une nuit,

Près d'un lac je m'étais endormie,

Quand soudain, semblant crever le ciel,

Et venant de nulle part,

Surgit un aigle noir,

 

Lentement, les ailes déployées,

Lentement, je le vis tournoyer,

Près de moi, dans un bruissement d'ailes,

Comme tombé du ciel,

L'oiseau vint se poser,

 

Il avait les yeux couleur rubis,

Et des plumes couleur de la nuit,

A son front brillant de mille feux,

L'oiseau roi couronné,

Portait un diamant bleu,

 

De son bec il a touché ma joue,

Dans ma main il a glissé son cou,

C'est alors que je l'ai reconnu,

Surgissant du passé,

Il m'était revenu,

 

Dis l'oiseau, ô dis, emmène-moi,

Retournons au pays d'autrefois,

Comme avant, dans mes rêves d'enfant,

Pour cueillir en tremblant,

Des étoiles, des étoiles,

 

Comme avant, dans mes rêves d'enfant,

Comme avant, sur un nuage blanc,

Comme avant, allumer le soleil,

Etre faiseur de pluie,

Et faire des merveilles,

 

L'aigle noir dans un bruissement d'ailes,

Prit son vol pour regagner le ciel,

 

Quatre plumes couleur de la nuit

Une larme ou peut-être un rubis

J'avais froid, il ne me restait rien

L'oiseau m'avait laissée

Seule avec mon chagrin

 

Un beau jour, ou peut-être une nuit,

Près d'un lac, je m'étais endormie,

Quand soudain, semblant crever le ciel,

Et venant de nulle part,

Surgit un aigle noir,

 

Un beau jour, une nuit,

Près d'un lac, endormie,

Quand soudain,

Il venait de nulle part,

Il surgit, l'aigle noir...

 

_

Barbara

L'Aigle noire

Compliqué à photographier, la brume ! On repère un bel effet de loin, et le temps que l'on arrive et que l'on fasse ses réglages, soit il n'y a plus rien, soit on est dans la purée de pois. Là, j'ai fait aussi vite que j'ai pu !

 

Merci, vraiment à tous pour vos commentaires encourageants, et à ceux qui m'ont fait l'honneur d'ajouter cette image en fav .

J’espère qu'en ces jours festifs, vous n'en avez pas assez de voir du raisin

from lena's poem^^

 

L'Absence

 

J’ai peur

Qu’un jour on ne s’efface

Qu’on ne perde la trace

Qu’un silence ne remplace

Nos confidences, hélas

 

Comme elles sont loin

Nos sages nuits d’amour

Celles où, sourire en coin

Nous nous disions « pour toujours »

 

Comme il blesse

Ce temps que rien ne presse

Et votre patience m’offense

Brisez mes défenses !

 

Gardez mon nom

Crevez ma peau

Aimez mon nom

Enfants de salaud

 

Un mot de travers

Dieu que je suis amère

L’amour que je vous porte

Est aussi saint que mon aorte

 

Pointez sur moi votre doigt

Insufflez-moi la vie

Ranimez ce cœur las

De vous attendre mes amis.

 

Saignez mes peines

Creusez mes veines

Tuez mes doutes

Redessinez-moi la route

 

Vers cette si petite île

Terre de nos folles idylles

La ou vos promesses câlines

Noyaient tout mon spleen

 

Faites-moi une fleur

Enterrez mes erreurs

Cultivez nos souvenirs

Ne les laissez pas pourrir.

  

Faites-moi cygne

Rendez-moi digne

Mort au vilain canard

Donnez-moi l’espoir....

   

1 3 4 5 6 7 ••• 79 80