new icn messageflickr-free-ic3d pan white
View allAll Photos Tagged Jour-J

Title : "Zorro" Perhaps ???

 

Nous en aurions bien besoin dans ce monde de fous !!!

Voilà...

Je clos ici et avec cette photo cette série avec Isa et Génio.

Sans forfanteries, j'ai encore une bonne vingtaine de photos superbes.

Mais, toutes bonnes choses ayant une fin !!! :-)))

Possible qu'un jour, je publie une suite...

 

Pour ce contre jour, j'ai longtemps hésité avec le "noir et blanc" et cet effet "vieille plaque" en couleur.

Ce qui m'a plu dans cette image, c'est cette vision onirique et improbable de ce ciel apocalyptique.

 

Je remercie mon "Maitre" en photographie équine, Pascal Lahure qui m'a appris à anticiper l'action du cheval.

Car saisir l'action est extrêmement compliqué, le cabré ne durant pas plus de 1 ou 2 secondes.

 

Je remercie encore Isabelle Barralié et son cheval "Génio", avec amitiés à tous les deux et la courtoisie d'Isabelle sans qui ces photos n'auraient pu se faire, le tout gratuitement de sa part.

 

Traitement Photoshop et Nik Software.

 

Merci de ne pas utiliser mes photos sans mon autorisation.

Thank you not use my photos without my permission.

 

Pour retrouver une sélection de mes photos :

To find a selection of my photos :

 

www.flickr.com/groups/1594868@N20/

 

Merci à tous les administrateurs de groupes pour leur multiples invitations.

Je suis désolé de ne pas avoir le temps de publier rapidement mais je respecte les règles de chaque groupe pour toute publication.

 

Thank hou to all administrators for their multiple group invitations.

I'm sorry I did not have time to publiciste quickly, but I respect the rules of each group for the entier publication.

 

Rejoignez le groupe L'Alsace au coeur www.flickr.com/groups/14680596@N21/

  

"Un jour, j'ai vu le soleil se coucher quarante-trois fois !

Et un peu plus tard tu ajoutais

Tu sais... quand on est tellement triste on aime les couchers de soleil..."

 

Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry

  

Vor 2 Tagen besuchte ich Lüneburg und war begeistert von der schönen Architektur die einmalig ist in dieser Stadt. Daher wird Lüneburg sehr viel besucht und es ist schwierig ein Fotos zu machen ohne Menschen im Hintergrund.. Beim ersten Morgenlicht machte ich dieses wunderschöne

Foto vom Stintmarkt in Lüneburg. Viel Spaß beim betrachten.

2 days ago I visited Lüneburg and was thrilled with the beautiful architecture that is unique in this city. Therefore, Lüneburg is very much visited and it is difficult to take a picture without people in the background .. At first light I made this beautiful

Photo from the Stintmarkt in Lüneburg. Have fun.

2天前,我参观了吕讷堡,并对这座城市独特的美丽建筑感到非常兴奋。 因此,Lüneburg很受欢迎,很难在没有人背景的情况下拍照。初看起来,我把它变得很漂亮

照片来自Lüneburg的Stintmarkt。 玩得开心。

منذ يومين ، زرت Lüneburg وسُررت بالهندسة المعمارية الفريدة في هذه المدينة. لذلك ، تمت زيارة Lüneburg كثيرًا ومن الصعب التقاط صورة بدون وجود أشخاص في الخلفية .. في البداية ، أنا جعلت هذا جميلًا

الصورة من Stintmarkt في لونبورغ. إستمتع

Il y a 2 jours, j'ai visité Lüneburg et j'étais ravi de la belle architecture qui est unique dans cette ville. Par conséquent, Lüneburg est très visitée et il est difficile de prendre une photo sans personnes en arrière-plan.

Photo du Stintmarkt à Lüneburg. Amusez vous bien

2 дня назад я посетил Люнебург и был в восторге от прекрасной архитектуры, уникальной в этом городе. Поэтому Люнебург очень посещают, и трудно сделать снимок без людей на заднем плане. С первого взгляда я сделал это красивым.

Фотография с Stintmarkt в Люнебурге. Веселись

" Ne jamais rien lâcher " telle est ma devise ! ma détermination est sans faille mais c'est bien compliqué cette saison avec ce cabochard de Martin pêcheur qui joue sans cesse avec mes nerfs , à ce jour j'en suis à 18 séances d'affût et pas moins de 70 heures cumulées dans l'espace confiné de la tente , juste quelques passages et micro poses mais très furtivement et toujours aucune action de pêche alors que j'observe des tas de petits poissons à cet endroit , mais hier matin le miracle s'est enfin produit ...... je suis trop content d'avoir pu observer ce juvénile qui a pêché à plusieurs reprises , à mon avis il a mémorisé l'endroit et je pense que je risque de le revoir assez souvent ou alors je n'y connais rien, comme quoi il ne faut jamais baisser les bras !

********************************************************************

 

"Never give up" is my motto! my determination is flawless but it is very complicated this season with this cabochard Martin fisherman who plays constantly with my nerves, so far I am 18 sessions of lookout and no less than 70 hours cumulated in the confined space of the tent, just a few passages and micro poses but very stealthily and still no fishing action while I watch lots of small fish at this place, but yesterday morning the miracle finally happened ..... I'm too happy to have seen this juvenile who has fished several times, in my opinion he has memorized the place and I think I may see him often enough or I do not know anything about it, like what you must never give up!

J'veux des problèmes

J'veux qu'tes galères deviennent les miennes

J'veux qu'tu m'balances au visage tes orages, tes peines

Pour des nuits diluviennes

J'veux qu'on s'apprenne

J'veux partager tes joies, tes migraines

Ton corps me donne le vertige et tes mains me mènent

Où rien ne nous gêne

J'pourrais m'tatouer notre histoire sur le bras

Me mettre dans de beaux draps si t'es avec moi

 

C'est toi dans ce monde de fous

Je l'sais c'est tout

Et j'voudrais qu'ça dure longtemps

User ma peau sur la tienne

Un jour j'oublierai tout jusqu'à mon nom, je saurai simplement

Que t'es là, que t'es beau, que t'es mien

J'voudrais qu'ça dure cent ans

Que jamais la raison n'atteigne

Cet aveu, cette envie de rêver tous les deux quand même

Jusqu'à ce qu'un jour nos deux yeux s'éteignent

Mon évidence

 

T'es mon sourire et ma carte chance

J'veux qu'on déconne, qu'on décolle, qu'on délire, qu'on danse

Jusqu'au dernier silence

J'irai dans la rue si t'as besoin d'un toit

J'pourrais vivre nu pour qu't'aies un peu moins froid

C'est toi dans ce monde de fous

Je l'sais c'est tout

Et j'voudrais qu'ça dure longtemps

User ma peau sur la tienne

Un jour j'oublierai tout jusqu'à mon nom, je saurai simplement

Que t'es là, que t'es beau, que t'es mien..

 

J'voudrais qu'ça dure cent ans

Que jamais la raison n'atteigne

Cet aveu, cette envie de rêver tous les deux quand même

Jusqu'à ce qu'un jour nos deux yeux s'éteignent

Et j'voudrais qu'ça dure longtemps

User ma peau sur la tienne

Un jour j'oublierai tout jusqu'à mon nom, je saurai simplement

Que t'es là, que t'es belle, que t'es mienne

J'voudrais qu'ça dure cent ans

Que jamais la raison n'atteigne

Cet aveu, cette envie de rêver tous les deux quand même

Jusqu'à ce qu'un jour nos deux yeux s'éteignent .....❤️

  

♫Tune♫- www.youtube.com/watch?v=t_0C9rQBCSE

BACK HOME !!! DE RETOUR CHEZ MOI !!!

 

Après plus de 4 semaines de présence très limitée et irrégulière sur Flickr, je suis enfin de retour chez moi !!! Pendant 4 semaines, j'ai fait passer mes randonnées dans les Alpes en priorité n°1. Puis ces derniers jours, j'ai privilégié ma famille lors d'un séjour chez mes parents. Je suis heureux de me consacrer à nouveau ''normalement'' à Flickr (mais je reprends le travail vendredi ...).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

After more than 4 weeks of very limited and irregular presence on Flickr, I'm finally back home !!! During 4 weeks, my hikes in the Alps were my priority n° 1. Then these last days, I privileged my family during a stay at my parents. But now, I'm happy to dedicate myself to Flickr ''normally'' again (but I'm back to work on Friday ...).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

Je publie en avant-première cette photo prise lors de ma 7ème rando en Haute Tarentaise. Je ne sais pas quand j'en publierai d'autres mais je souhaite partager bien d'autres clichés de cette rando !

 

France. Alpes. Savoie. Massif de la Vanoise. Photo prise lors d'un aller-retour au Lac Rond, au départ du parking des Fontanettes, en passant par le Refuge des Barmettes, le Lac des Vaches, Le Lac Long et le Col de la Vanoise. Nous avons effectué cette rando à 2 avec ma femme et c'est peut-être notre rando préférée de tous les temps ! ❤️

 

Pour commencer, j'ai choisi une photo avec une vue ultra-classique de la traversée du Lac des Vaches (par son célébrissime passage à gué central), face à la magnifique face ouest de la Grande Casse (3855m) et son superbe glacier.

Je rêvais de traverser ce lac depuis longtemps. Et j'ai ressenti une joie immense d'avoir la chance de me trouver là, avec une foule moins nombreuse que ce que je craignais !

Et j'voudrais qu'ça dure longtemps

User ma peau sur la tienne

Un jour j'oublierai tout jusqu'à mon nom, je saurai simplement

Que t'es là, que t'es belle, que t'es mienne

J'voudrais qu'ça dure cent ans

Que jamais la raison n'atteigne

Cet aveu, cette envie de rêver tous les deux quand même

Jusqu'à ce qu'un jour nos deux yeux s'éteignent

Vor drei Tagen besuchte ich die wunderschöne Stadt Lübeck mit Ihren schönen Fachwerkhäusern . Die Altstadt von Lübeck ist umgeben vom Wasser die nur über Brücken zu erreichen sind. Auf den Fluss Obertrave und Untertrave sieht man schöne Segelschiffe und kleine Passagierschiffe. Viel Spaß beim betrachten.

Three days ago I visited the beautiful city of Lübeck with its beautiful half-timbered houses. The old city of Lübeck is surrounded by water which can only be reached via bridges. On the river Obertrave and Untertrave you can see beautiful sailing ships and small passenger ships. Have fun.

三天前,我带着美丽的半木结构房屋参观了美丽的吕贝克市。 吕贝克(Lubeck)老城区周围环绕着水,只能通过桥梁进入。 在Obertrave河和Untertrave河上,您可以看到美丽的帆船和小型客船。 玩得开心。

منذ ثلاثة أيام زرت مدينة لوبيك الجميلة بمنازلها نصف الخشبية الجميلة. تحاط مدينة لوبيك القديمة بالمياه التي لا يمكن الوصول إليها إلا عن طريق الجسور. على نهر Obertrave و Untertrave ، يمكنك رؤية سفن الإبحار الجميلة وسفن الركاب الصغيرة. إستمتع

Il y a trois jours, j'ai visité la belle ville de Lübeck avec ses belles maisons à colombages. La vieille ville de Lubeck est entourée d’eau, qui n’est accessible que par des ponts. Sur les rivières Obertrave et Untertrave, vous pouvez voir de beaux voiliers et de petits navires à passagers. Amusez vous bien

Три дня назад я посетил прекрасный город Любек с его красивыми фахверковыми домами. Старый город Любек окружен водой, куда можно попасть только через мосты. На реках Obertrave и Untertrave вы можете увидеть красивые парусные корабли и небольшие пассажирские суда. Веселись

Alixan.

Containment in France began on March 17 and ended yesterday, May 10.

From the 2nd day I started a series of photographs in the village, and just around.

Alixan is an old Gallo-Roman square, and a medieval, circular town, located in the Drôme, on the 45th parallel, on the borders of the Dauphiné and Provence. (France)

Alixan is very close to the city of Valence (the TGV station is 5 km from the village, in the country of Alixan), and the city of Romans-sur-Isère, and is located between the metropolitan areas of Lyon and Grenoble, at the heart of an important road and motorway network, as well as a network of small roads and paths often inherited from Gallo-Roman roads... At the foot of the Vercors massif, on the way of the great Alps, and those of the great South, and very close to the Auvergne region.

I had already taken a few hundred photos of the village, without particular emotion, distant, sometimes professional (patrimoine and architecture, materials), in a village that became "dormitory", but the confinement allowed me to observe and discover new small - and often - wonderful things ... and rub shoulders with birds, flowers, insects and animals, suddenly returned to the freedom of territories without risks and without humans... All this life that I often went to seek elsewhere...

This small spontaneous and unpretentious, aimless (if not to feel alive!) "Inventory" of the village allowed me not to completely lose ground during this long confinement, which had started for me a week before the official date, away from my family and friends. And to keep in touch with the world and the state of the world, with others, with photographers, and exchange human warmth, ideas, and hope ...

And I really wanted to bring something.

Thank you photography, photographers, and friends of Flickr.

Nothing is finished, but it all begins :) At least that's how I feel. Friendship to all.

 

Alixan.

Le confinement en France a commencé le 17 Mars et s'est achevé hier, 10 Mai, comme vous le savez :)

Dès le 2ème jour j'ai commencé une série de photographies dans le village, et juste alentour.

Alixan est une ancienne place gallo-romaine, et un bourg médiéval, circulaire, situé dans la Drôme, sur le 45ème parallèle, aux confins du Dauphiné et de la Provence. (France)

Alixan est tout proche de la ville de Valence (la gare TGV est à 5 km du village, sur la commune d'Alixan), et de la ville de Romans-sur-Isère, et est situé entre les métropoles de Lyon et de Grenoble, au coeur d'un réseau routier et autoroutier important, ainsi que d'un lacis de petites routes et de chemins souvent hérité des voies gallo-romaines... Au pied du massif du Vercors, sur la voie des grandes Alpes, et celles du grand Sud, et tout près de la région Auvergne.

J'avais déjà réalisé quelques centaines de photos du village, sans émotion particulière, distante, en partie professionnelles (patrimoine et architecture, matériaux), dans un village devenu "dortoir", et, selon mon ressenti, au "coeur de pierre". Mais le confinement m'a permis d'observer et de découvrir de nouvelles petites -et souvent- merveilleuses choses...et de côtoyer oiseaux, fleurs, insectes et animaux, soudainement rendus à la liberté de territoires sans risques et sans humains...Toute cette vie que j’allais souvent chercher ailleurs.

Ce petit "inventaire" spontané et sans prétention, sans but (sinon de me sentir en vie !) du village m'a permis de ne pas complètement perdre pied pendant ce long confinement, qui avait commencé pour moi une semaine avant la date officielle, loin de ma famille et de mes amis. Et de garder le contact avec le monde et l'état du monde, avec autrui, avec les photographes, et d'échanger chaleur humaine, idées, et espoir...

Merci la photographie, les photographes, et amis de Flickr.

Rien n’est terminé, mais tout commence :) C’est du moins ce que je ressens. Amitié à tous.

(english follow)

 

Note : Je tenais à souhaiter à tous mes amis de Flickr une très beau Temps des Fêtes. Merci de tout coeur pour votre appui. Et pour ceux qui, parmi vous, ont gardé leur coeur d’enfant, je vous offre un rêve d’enfant. Celui de John.

 

Imagine (Un rêve d’enfant)

 

- Je vous présente John, 7 ans. Il veut vous parler de son dessin.

 

« J’ai fait un dessin pour Noël. Je l’ai fait pour mes parents, mais vous pouvez le regarder si vous promettez de garder le secret…

 

Dans mon dessin, il fait froid, très froid

Et, par beau temps, on peut voir jusqu’au bout du monde

Là bas, au bout du monde, il fait chaud et il n’y a pas de neige.

Mais moi j’aime la neige et je veux rester ici avec le harfang des neiges et mes amis.

 

Regardez! J’ai dessiné des bulles dans le ciel, comme ces bulles de savon que l’on souffle, mes amis et moi en riant dans le soleil d’été.

 

Ces bulles renferment des rêves d’enfants, les miens, ceux de mes amis et de tous les enfants du monde. Ces rêves sont précieux, mais fragiles

Il ne faut pas les briser. Ils sont notre avenir à tous.»

 

- Oui mais John, quel est ton rêve à toi?

« Un jour, j’écrirai de la musique et je chanterai des chansons…

 

…Vous pouvez bien dire que je suis un rêveur, mais je ne suis pas le seul.

J’espère qu’un jour, vous vous joindrez à nous. Et alors le monde ne fera qu’un » (You may say I'm a dreamer, but I'm not the only one. I hope someday you'll join us. And the world will live as one.)

  

Patrice

 

————————————————-

Note: I wanted to wish all my Flickr friends a very nice Holiday Season. Thank you very much for your support. And for those of you who have kept their child's heart, I offer you a childhood dream. It is John's.

  

Imagine (A Childhood Dream)

 

- This is John, 7 years old. He wants to talk to you about his drawing.

 

"I made a drawing for Christmas. I did it for my parents, but you can see it if you promise to keep the secret. . .

In my drawing, it is cold, very cold

And, in good weather, we can see the end of the world.

There, at the end of the world, it is warm and is not snow.

But I love snow and I want to stay here with the snowy owl and my friends.

 

Look! I draw bubbles in the sky, like the soap bubbles that we blow, my friends and I, laughing in the summer sun.

 

These bubbles contain dreams of children, mine, those of my friends,

and all the children of the world. These dreams are precious, and fragile. They must not be broken. They are our future for everyone. "

 

- Yes John, but what is your dream?

 

"One day, I will compose music and I will sing songs. . .

…You can say that I am a dreamer, but I am not the only one.

I hope that one day, you will join us. And then the world will be one. "

 

Patrice

 

Quand tout renaît à l'espérance,

Et que l'hiver fuit loin de nous,

Sous le beau ciel de notre France,

Quand le soleil revient plus doux,

Quand la nature est reverdie,

Quand l'hirondelle est de retour,

J'aime à revoir ma Normandie !

C'est le pays qui m'a donné le jour.

 

J'ai vu les champs de l'Helvétie,

Et ses chalets et ses glaciers ;

J'ai vu le ciel de l'Italie,

Et Venise et ses gondoliers.

En saluant chaque patrie,

Je me disais : aucun séjour

N'est plus beau que ma Normandie !

C'est le pays qui m'a donné le jour.

 

Il est un âge dans la vie,

Où chaque rêve doit finir,

Un âge où l'âme recueillie

A besoin de se souvenir.

Lorsque ma muse refroidie

Aura fini ses chants d'amour,

J'irai revoir ma Normandie !

C'est le pays qui m'a donné le jour.

 

Frédéric Bérat - (Rouen 1801- Paris 1855) - Chansonnier

Please notice:

A few days ago I noticed that Flickr ran into malfunction again after a relatively long period of running smoothly. In the last two or three days I noted that sometimes when I click on the star to mark a photo as favorite, nothing happens, both in computer browser and the cell phone app. I'm aware this issue can originate some confusion and misunderstandings, so even being oblivious to this problem I apologize for possibly giving the idea that I mark a photo as a favorite and remove the favorite right away.

I hope this problem will be corrected soon.

See you next weekend, my friends.

 

Atenção:

Há alguns dias notei que o Flickr voltou a ter problemas após um período relativamente longo funcionando correctamente. Nos últimos dois ou três dias, observei que, em certas ocasiões quando clico na estrela para marcar uma foto como favorita, nada acontece, tanto no navegador do computador quanto na aplicação para telemóvel. Estou ciente de que esse problema pode originar algumas confusões e mal-entendidos; portanto, mesmo sendo alheio a esse problema, peço desculpas por dar a ideia de marcar uma foto como favorita e removê-la imediatamente.

Espero que esse problema seja corrigido em breve.

Até ao próximo fim de semana despeço-me com amizade.

 

Veuillez noter:

Il y a quelques jours, j'ai remarqué que Flickr a de nouveau rencontré un dysfonctionnement après une période relativement longue de bon fonctionnement. Au cours des deux ou trois derniers jours, j'ai remarqué que lorsque je cliquais sur l'étoile pour marquer une photo comme favorite, rien ne se passait, à la fois dans le navigateur de l'ordinateur et dans l'application pour téléphone portable. Je suis conscient que ce problème peut engendrer une certaine confusion et des malentendus, donc même en étant inconscient de ce problème, je m'excuse d'avoir éventuellement donné l'idée que je marque une photo comme favorite et que je supprime immédiatement le favori.

J'espère que ce problème sera bientôt corrigé.

Rendez-vous le week-end prochain, mes amis.

 

Bitte beachten Sie:

Vor ein paar Tagen bemerkte ich, dass Flickr nach einer relativ langen Zeit des reibungslosen Ablaufs wieder auf eine Fehlfunktion stieß. In den letzten zwei oder drei Tagen habe ich festgestellt, dass, wenn ich auf den Stern klicke, um ein Foto als Favorit zu markieren, sowohl im Computerbrowser als auch in der Handy-App nichts passiert. Ich bin mir bewusst, dass dieses Problem zu Verwirrung und Missverständnissen führen kann. Selbst wenn ich mir dieses Problems nicht bewusst bin, entschuldige ich mich dafür, dass ich möglicherweise die Idee habe, ein Foto als Favorit zu markieren und den Favoriten sofort zu entfernen.

Ich hoffe, dass dieses Problem bald behoben wird.

Bis zum nächsten Wochenende, meine Freunde.

 

Note por favor:

Hace unos días me di cuenta de que Flickr volvió a funcionar mal después de un período relativamente largo de funcionamiento sin problemas. En los últimos dos o tres días, noté que cuando hago clic en la estrella para marcar una foto como favorita, no sucede nada, tanto en el navegador de la computadora como en la aplicación del teléfono celular. Soy consciente de que este problema puede originar cierta confusión y malentendidos, por lo que, incluso ajeno a este problema, me disculpo por posiblemente dar la idea de que marque una foto como favorita y elimine la favorita de inmediato.

Espero que este problema se corrija pronto.

Nos vemos el próximo fin de semana, mis amigos.

 

Σημειώστε:

Πριν από λίγες μέρες παρατήρησα ότι το Flickr έτρεξε πάλι σε δυσλειτουργία μετά από σχετικά μακρά περίοδο ομαλής λειτουργίας. Τις τελευταίες δύο ή τρεις μέρες σημείωσα ότι όταν κάνω κλικ στο αστέρι για να επισημάνεις μια φωτογραφία ως αγαπημένη, δεν συμβαίνει τίποτα, τόσο στο πρόγραμμα περιήγησης του υπολογιστή όσο και στην εφαρμογή κινητού τηλεφώνου. Γνωρίζω ότι αυτό το ζήτημα μπορεί να προκαλέσει κάποια σύγχυση και παρεξηγήσεις, οπότε ακόμη και χωρίς να αντιλαμβάνομαι αυτό το πρόβλημα, ζητώ συγνώμη για την πιθανότητα να δώσω την ιδέα ότι χαρακτηρίζω μια φωτογραφία ως αγαπημένη και να αφαιρέσω το αγαπημένο αμέσως.

Ελπίζω ότι αυτό το πρόβλημα θα διορθωθεί σύντομα.

Θα δούμε το επόμενο Σαββατοκύριακο, φίλοι μου.

- Un jour, j'ai vu le soleil se coucher quarante-trois fois !

Et un peu plus tard tu ajoutais:

- Tu sais... quand on est tellement triste on aime les couchers de soleil...

BACK HOME !!! DE RETOUR CHEZ MOI !!!

 

Après plus de 4 semaines de présence très limitée et irrégulière sur Flickr, je suis enfin de retour chez moi !!! Pendant 4 semaines, j'ai fait passer mes randonnées dans les Alpes en priorité n°1. Puis ces derniers jours, j'ai privilégié ma famille lors d'un séjour chez mes parents. Je suis heureux de me consacrer à nouveau ''normalement'' à Flickr (mais je reprends le travail vendredi ...).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

After more than 4 weeks of very limited and irregular presence on Flickr, I'm finally back home !!! During 4 weeks, my hikes in the Alps were my priority n° 1. Then these last days, I privileged my family during a stay at my parents. But now, I'm happy to dedicate myself to Flickr ''normally'' again (but I'm back to work on Friday ...).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

Je publie en avant-première cette photo prise lors de ma 6ème rando en Haute Tarentaise. Je ne sais pas quand j'en publierai d'autres ...

 

France. Alpes. Savoie. Haute Tarentaise. Massif des Alpes Grées. Photo prise lors d'un aller-retour au Lac de la Bailletta, au départ du parking du Saut. Nous avons effectué cette rando en famille, merveilleusement guidés par notre ami de Haute Tarentaise.

 

J'ai pu voir des marmottes au cours de la plupart des 15 randonnées que j'ai pu faire pendant notre séjour en Haute Tarentaise. Je crois que nous n'en avions jamais vu aussi souvent les autres années. Et cela pour notre plus grand plaisir à tous les 4 !

 

Lors de cette rando, c'est dans le vallon du Ruisseau de la Sassière que nous avons pu en voir, entre les lacs du Saut et de la Sassière.

Sur cette portion, elles sont très habituées à voir du passage et elles sont peu farouches. Elles s'approchent très près du chemin et se laissent facilement photographier.

 

amicale et sereine

Vous embrasse à présent dormez bien Vous retrouve demain

 

****STATE IN CASA vi penso e con mia affetuosa amicizzia

vi dico a tutti Forza dobbiamo resistere !

Mes ami(e)s, il y'a quelques jours, j'avais annoncé ma décision de cesser mon activité publique...encore une fois...Mais un artiste, qu'il soit petit ou grand doit assumer tant bien que mal son rôle dans une société humaine quelle qu'elle soit.

Ce sentiment, cette idée d'engagement peut-être variable pour chacun d'entre nous, mais une chose est certaine pour moi, l'Art n'existe pas sans échanges et l'artiste

doit donc trouver la force de se confronter aux regards des autres.

Et vous le savez aussi bien que moi, ces regards peuvent parfois faire très mal ...de ces douleurs très intimes et difficiles à taire.

 

Alors merci pour vôtre présence et pour le soutien que vous m'avez témoigné dans ce moment difficile

Merci pour cette force que nous partageons.

 

Petit Homme.

« Qui aurait cru qu’un jour j’te dirai tout

Faut qu’tu saches que moi je suis à fleur de nous

Que j’remercie le ciel de t’avoir mis sur mon chemin

C’était écrit c’était sûr, c’était le destin «

 

Blog details :

 

juwelinnovia.wordpress.com/2020/01/19/fleur-de-nous-masoo...

 

Outfit : Bra, Short & Top Arms

 

[[Masoom]] Mollie @ Equal10

 

maps.secondlife.com/secondlife/equal10/233/126/88

 

Socks :

 

MOoH! Allison

 

maps.secondlife.com/secondlife/Chillium/188/79/4073

  

Juna Viki @ UniK

 

junaartistictatoo.blogspot.com/2020/01/viki-tattoo.html

 

maps.secondlife.com/secondlife/DreamsLand/167/88/1501

   

Bon dimanche à vous!!

Have a nice Sunday!!

 

Bonjour à tous, depuis quelques jours j'ai des ennuis de connexions (bon ok je ne suis pas la seule..) je ne peux donc pas visiter vos galeries comme je le souhaiterais. Je viendrais donc plus tard lorsqu'une solution sera trouvée par le staff.

J'espère que ce ne sera pas trop long, dans l'attente je vous souhaite une belle et bonne journée!!

 

Merci pour vos avis, vos messages sympathiques, et votre fidélité.

A très bientôt dans vos univers!!!

 

Thank you for your opinion, your friendly messages and loyalty.

See you soon!!

 

Dans le camping que nous avons occupé pendant ces jours, j' ai eu la surprise de voir des petits moyen-duc, pas toujours bien placés les bougres et je ne me suis pas risqué à faire crépiter le flash de nuit au milieu des emplacements pour ne pas déranger les autres occupants du camping. Dommage que nous avons du si vite rentrer ......

Joyeuse fin d'année 2019 et BONNE ANNÉE 2020 !!!

Happy end of Year 2019 and HAPPY NEW YEAR 2020 !!!

 

France. Vosges. Alsace. Haut-Rhin. Vallée de Munster. Photo prise lors d'une rando effectuée seul, en aller-retour, du Gaschney jusqu'au sommet du Hohneck. Auparavant, je suis allé faire des photos à 3 autres endroits de la Vallée de Munster, moyennant de courtes marches ...

 

En ce 30 décembre, je viens de conclure une 3ème journée consécutive de randonnée, ce qui rattrape parfaitement les 27 premiers jours du mois de décembre 2019 où je n'avais pu effectuer aucune randonnée. Et chacun de ces 3 jours, j'ai bénéficié d'un grand soleil, pendant qu'en bas dans la plaine d'Alsace et plus globalement le fossé rhénan, les nuages bas sont restés piégés au sol ces 2 derniers jours, par les conditions anticycloniques et l'absence de vent.

Après 2 journées dans mon lieu favori (au Battert, en Allemagne), retour en France et dans les Vosges pour cette 3ème journée, dans un de mes lieux favoris (les environs du Hohneck).

 

Et en ce 30 décembre 2019, le Hohneck avait comme des airs printaniers ! Pourtant, la neige était bien tombée en novembre et début décembre. Mais ensuite le redoux océanique a quasiment fait fondre toute la neige au cours du mois de décembre ... Du coup on se croirait en mars ou début avril, à la fin de l'hiver ou au début du printemps ... mais on ne se croirait pas au début de l'hiver ...

D'ailleurs, je craignais même que ça soit encore pire et qu'il y ait encore moins de neige. Mais finalement, il restait encore assez de neige pour décorer de très belle manière les plus hauts sommets, et cela pour mon plus grand bonheur.

 

Cette photo a été prise depuis les flancs sud-ouest du Petit Hohneck, sur le chemin qui relie l'auberge du Schiessroth au Col du Schaeferthal.

Entre deux averses de pluie et de neige, j'ai réussi à pointer mon nez dehors ;-)

 

Bonsoir à tous, depuis quelques jours j'ai des ennuis de connexions (bon ok je ne suis pas la seule..) je ne peux donc pas visiter vos galeries comme je le souhaiterais. Je viendrais donc plus tard lorsqu'une solution sera trouvée par le staff.

J'espère que ce ne sera pas trop long, dans l'attente je vous souhaite une belle et bonne soirée!!

 

Merci pour vos avis, vos messages sympathiques, et votre fidélité.

A très bientôt dans vos univers!!!

 

Thank you for your opinion, your friendly messages and loyalty.

See you soon!!

  

Pensée du jour :

J’ai appris d’expérience que le bonheur ou la tristesse tiennent,

avant tout, à notre état d’esprit et non aux circonstances de la vie...

 

-I learnt of experience which the happiness or the sadness hold, above all, our state of mind and not the circumstances of the life...

-Ich habe einer Erfahrung gelernt, die das Glück oder die Traurigkeit auf unsere Stimmung und nicht auf die Umstände des Lebens, vor allem, abhängen...

-Ho appreso di esperienza che la felicità o la tristezza tengono, innanzitutto, al nostro stato d'animo e non alle circostanze della vita

Ah ! petit prince, j'ai compris, peu à peu, ainsi, ta petite vie mélancolique. Tu n'avais eu longtemps pour distraction que la douceur des couchers de soleil. J'ai appris ce détail nouveau, le quatrième jour au matin, quand tu m'a dit :

J'aime bien les couchers de soleil. Allons voir un coucher de soleil...

- Mais il faut attendre...

- Attendre quoi ?

- Attendre que le soleil se couche.

Tu as eu l'air très surpris d'abord, et puis tu as ri de toi-même. Et tu m'as dit :

- Je me crois toujours chez moi

En effet. Quand il est midi aux États-Unis, le soleil, tout le monde le sait, se couche sur la France. Il suffirait de pouvoir aller en France en une minute pour assister au coucher de soleil. Malheureusement la France est bien trop éloignée. Mais, sur ta si petite planète, il te suffisait de tirer ta chaise de quelques pas. Et tu regardais le crépuscule chaque fois que tu le désirais...

- Un jour, j'ai vu le soleil se coucher quarante-trois fois !

Et un peu plus tard tu ajoutais

Tu sais... quand on est tellement triste on aime les couchers de soleil...

- Le jour des quarante-trois fois tu étais donc tellement triste ?

Mais le petit prince ne répondit pas.

 

Le Petit Prince - Antoine de Saint-Exupéry

Dernière création qui mine de rien m’a pris 20 heures étalé sur 6 jours . J’ai dû me faire livrer de nouveaux crayons et estompe.

Joyeuse Pâques , je vous souhaite de pouvoir profiter de ce moment différent pour parler à vos proches par FaceTime.

D’un pays jamais né

Au lieu de changer le monde

Il poussera des fleurs sur ma tombe

Tout commence avec ma mère

Qui avait ce drôle de don

Certains marchent sur un fil de fer

Elle se pliait comme du carton …

 

Elle croisa dans les rues de Londres

La route du dernier des géants

On dit qu’il était si fort

Qu’en tapant seulement dans ses mains

Il pouvait désaxer le nord

Et arrondir les méridiens

 

Ils sont tombés en amour

Comme on tombe dans un piège

Ils se marièrent le même jour …

Pourtant on se mit à les craindre

Comme si cette union étrange

Pouvait engendrer un démon

 

La nuit ou je suis née

Octobre n’avait qu’un jour

J’étais d’un blanc immaculé

Les yeux rouges comme ceux des vautours

J’ai grandi en cachette

Ma blancheur sous mon capuchon

Sans cesse les sens en alerte

Masquant ma peau sous du charbon

 

On a abattu mon père

Craignant que s’il devient méchant

Il se mette à boire les rivières

Ou a manger des enfants

Et puis on a brûlé ma mère

Toujours en prétextant

Que c’était l’oeuvre de Lucifer

Que de pouvoir guérir les vivants

 

On a voulu me faire la peau

Disant que si elle était si blanche

J’avais sans doute l’âme d’un corbeau

Qui en haut de sa branche

Alors on me poursuivit

Me traquant comme un loup

Tirant sur moi comme un ennemi

Voulant m’abattre comme un chien fou

 

Dans le noir mes mains font de la lumière

Mais je n’aide jamais personne

On me ferait danser au bout d’une corde

Moi qui voulais faire du bien

Je n’inspire qu’à la peur

Finalement le froid des humains

Aura fait se glacer mon cœur

Alors ce soir tout doucement

J’irai me fondre dans l’hiver . Alexandre poulain.

 

Blog details :

juwelinnovia.wordpress.com/2019/09/19/une-histoire-de-mon...

  

irrISIStible HALLOWEEN AUTUMN & FLOATING WITCH MOON @swank event

maps.secondlife.com/secondlife/Bloodjewel%20Island/105/54...

maps.secondlife.com/secondlife/Swank%20Events/72/224/23

 

Tattoo :

 

[CAROL G] Aria henné @UniK Event.

maps.secondlife.com/secondlife/Hickory%20Hills/171/47/2524

maps.secondlife.com/secondlife/UniK/128/128/3001

 

irrISIStible HALLOWEEN MAUSOLEUM & HALLOWEEN GRAVEYARD TOMBSTONES marketplace

marketplace.secondlife.com/p/irrISIStible-HALLOWEEN-AUTUM...

marketplace.secondlife.com/p/irrISIStible-HALLOWEEN-4-GRA...

Et voila....

Je suis en isolement pour 14 jours....( j' ai quelques petits symptômes...pas de chance a prendre )

 

Seule, avec mon chat ( c' est lui qui va être content )

Ça va me laisser du temps pour faire le ménage du printemps, et de prendre repos du boulot :))))

En panne de photographie ces dix derniers jours, j'ai revu mes clichés pris en décembre 2018 aux USA.

Voici un "Pic Punk".

Over the days I have established a special relationship with this naughty who came to pose and charm me with her big eyes and her smile...

 

Au fil des jours j'ai établi une relation particulière avec cette coquine qui venait prendre la pose et me charmer avec ses grands yeux et son sourire...

 

Note: Please, look this photo in full screen (click L and F11)

S'il vous plaît, regardez cette photo en plein écran (click L et F11)

Sofonisba Anguissola 1532-1565 Cremona Madrid

Portrait d'un chanoine du Latran

Portrait of a canon of the Lateran 1556

Brescia Pinacoteca Tosio Martinengo

Maniérisme

 

Une des rares femmes peintres parvenue à une célébrité européenne.

One of the few women painters to become a European celebrity.

 

UNE PETITE HISTOIRE DE LA PEINTURE EUROPÉENNE.

  

"Une œuvre est reconnue comme œuvre d'art parce qu'elle a subi victorieusement l'épreuve de la critique, de l’opinion publique commune et du temps."

Mikel DUFRENNE (1910-1995 Universalis. article Œuvre d’art)

 

Nos manuels d’histoire font généralement commencer les Temps Modernes à la prise de Constantinople par les Turcs en 1453 (ou à la découverte de l’Amérique en 1492)

Cette date coïncide avec une grande période artistique : la Renaissance. On était à la veille de la Réforme qui devait si fort bouleverser l’évolution des arts. Pourtant malgré tant d’importants changements il n’y eut pas alors de véritable rupture dans les traditions. L’art conservait sa place selon les mêmes conceptions, le but que poursuivaient les artistes restait dans son essence le même et personne ne songeait à le mettre en question : il s’agissait de fournir de beaux objets. L’art c’était le Beau.

Certes on disputait de la définition du Beau : imitation fidèle de la nature ? Idéalisation de la nature ?

Vers la fin du XVIII è siècle ce fonds commun semble se désagréger peu à peu. On atteint au seuil des véritables temps modernes qui commencent avec la révolution française qui allait mettre fin à quantité de croyances admises durant des siècles.

Les nouvelles conceptions artistiques tiraient leur origine du siècle des Lumières.

On remit en question la notion de style correct et celle de bon goût.

ERNST GOMBRICH Histoire de l'Art

  

Dans l'histoire de l'art et en particulier de la peinture il faut distinguer deux approches:

L'approche stylistique et l'approche de fond

L'approche stylistique s'intéresse aux styles successifs. De la "peinture plate" sans volume ni perspective apparue après l'effondrement de l'Empire romain jusqu'à la "peinture pleine" qui imite parfaitement la Nature telle que notre oeil la perçoit. Cette "peinture pleine" est totalement en place à l'époque que les historiens appellent "la Renaissance" vers 1500. Ce style va durer jusqu'à l'époque dite de l'Art Moderne vers 1850 environ. L'époque de l'Art Moderne voit apparaître une floraison de styles nouveaux d'ailleurs souvent inspirés par l'art ancien antérieur à la "Renaissance". C'est notamment un retour de la "peinture plate" sans perspective ni profondeur. Elle voit aussi apparaître une nouveauté en Europe : l'art non figuratif dit abstrait.

 

Mais l'histoire de l'art c'est aussi l'histoire des thèmes des peintures : C'est en cela que l'art est idéologique et politique, il est un reflet des valeurs qui animent une société.

L'Art est ce que vous croyez. Et l'art vous fait croire en ce que vous croyez. L'art vous fait aussi croire en ce que vous ne croiriez pas, si vous étiez libre de croire. Et si vous ne croyez plus en rien ? Même pas en l'homme ? Seulement en vous-même, au mépris de tous les autres ? C'est l'Art Contemporain Officiel.

 

L'Art de tous les temps et dans toutes les civilisations s'est décidé en haut des hiérarchies sociales et a été le reflet des volontés des élites politiques et idéologiques du temps.

L'art de tous les temps et dans toutes les sociétés est un moyen pour les élites d'imposer une religion (sacrée) ou une idéologie (profane, laïque). L'art est donc un intéressant révélateur de la pensée philosophique et morale qui inspire les élites d'une société donnée en un temps donné. Ces religions ou idéologies peuvent différer beaucoup quant au bénéfice que les peuples vont, ou non, en retirer. Certaines sont propices à l'établissement de civilisations au long cours (Égypte ancienne, Antiquité gréco-romaine, Christianisme, Hindouisme, Bouddhisme, Islam....) d'autres sont plus ou moins rapidement mortelles ( Religions Aztèque et Inca, Communisme, National-Socialisme).

En effet certaines idéologies, sacrées ou profanes, conçues par les élites, ont été, à plus ou moins court terme, acceptées et totalement partagées par les peuples qui y ont adhéré sans réticence. Elles peuvent alors s'imposer totalement sans heurter les sentiments et les libertés des populations, ou tout au moins d'une majorité largement significative, voire faire l'unanimité à l'intérieur de leur société durant une longue période de temps.

D'autres idéologies par contre ont été imposées par les élites, mais n'ont pas suscité l'adhésion unanime ou majoritaire des peuples qui sont entrés en résistance, passive ou active avec plus ou moins de succès au bout d'une période plus ou moins longue.

 

Une des caractéristiques de l'Europe qui transparaît au travers de l'histoire de sa peinture est une nette tendance, à l'instabilité, à l'impermanence culturelle et idéologique. Une difficulté à pérenniser et a contrario une propension au changement qui caractérise cette société en comparaison d'autres civilisations. Fernand Braudel a très bien cerné ce phénomène avec l'acuité de son esprit de synthèse comparative :

"Les civilisations d'Extrême Orient se présentent comme des ensembles qui auraient atteint très précocement une maturité et un développement remarquable mais pour rendre quasi immuables certaines de leurs structures essentielles. Elles en ont tiré une cohésion remarquable mais aussi une difficulté à se transformer elle mêmes, à vouloir et pouvoir évoluer. En Extrême Orient où les monuments se détériorent comme en Chine et au Japon car bâtis en matériaux légers, l'homme, le social, le culturel semblent au contraire d'une permanence indestructible. Pérennité religieuse, philosophique, sociale et politique sont sa marque, au contraire de l'Occident" (Grammaire des civilisations)

  

1° La peinture européenne, du 5è siècle au 15è siècle, est totalement inspirée par les thèmes religieux dictés par le catholicisme et l'orthodoxie. Les racines de l'Europe sont donc bien, non pas seulement chrétiennes, mais pendant un millénaire, catholiques et orthodoxes. C'est un fait qui déplait à beaucoup d' Idéologues et de politiques contemporains, surtout en France. Certes ces racines disparaissent, c'est un fait aussi, et les Grands Influents du mondialisme font tout pour que les peuples européens perdent jusqu'au souvenir de leurs racines. Cette volonté de destruction du passé culturel, est un peu moins caractéristique de la société américaine où les idéologies religieuses, celles chrétiennes notamment, restent très influentes, en tout cas au niveau populaire et des classes moyennes.

Il faut bien voir que l'effondrement de l'Antiquité et la substitution aux valeurs gréco-romaines, dont les sources étaient indo-européennes, des valeurs chrétiennes, dans leur version catholique et orthodoxe, a été une rupture culturelle considérable. Le christianisme a introduit en Europe toute une vision du monde et de l'homme qui était totalement étrangère à la société européenne entre moins 500 et plus 500. Les nouvelles valeurs et la vision du monde chrétienne est empruntée de manière massive à la culture judaïque et plus largement sémitique. De ce point de vue la christianisation de l'Europe est une acculturation considérable des populations européennes.

 

2° A la fin du 15è siècle en Europe, plus particulièrement en provenance de l'Italie, des nouveaux thèmes apparaissent, dans l'art (architecture, peinture et sculpture) : ils sont inspirés par l'Antiquité Grecque et Romaine. Ces autres racines de la civilisation européenne, plus anciennes, avaient été sévèrement occultées pendant la période médiévale par une interprétation très orientée par la théologie et la philosophie catholique et toutes les valeurs que le christianisme a emprunté au sémitisme judaïque. La Renaissance est une résurrection, très partielle, réservée à une élite intellectuelle et sociale, de la pensée et de certaines valeurs des sociétés grecques et romaines de sources indo-européennes . Ce passé culturel est aussi en voie de totale disparition à notre époque en Europe, il ne concerne plus que quelques spécialistes.

Au 16è siècle, en Europe de l'Ouest, les influents mécènes de l'art ne sont plus seulement des hommes d'Eglise, ils viennent de plus en plus de l'aristocratie guerrière, foncière, et de la ploutocratie marchande qui a acquis beaucoup d'influence notamment en Italie et en Allemagne du Danube et du Rhin.

C'est la naissance de l'Art Humaniste. Cet art humaniste n'entre pas en conflit avec l'art d'inspiration catholique. Il ne le supplante pas, il s'ajoute à l'art religieux. La religion, catholique et orthodoxe, et l'Antiquité (Mythologie et Histoire) vont coexister en bonne intelligence pendant quatre siècles.

L'art du portrait est un bon indicateur de l' évolution humaniste : il devient un genre en lui même, indépendant. Les donateurs ne sont plus seulement de petits personnages tout en bas d'un tableau à thème religieux. Les mécènes s'étaient déjà installés sur les volets des retables au cours de la période gothique tardive, ils sont maintenant le sujet unique du tableau. L'art du portrait est donc un bon révélateur de l'importance que l'homme s'attribue de plus en plus dans sa représentation du monde, au détriment du divin.

 

3° Au 17è siècle, une petite révolution idéologique s'est produite en Europe, essentiellement dans les régions situées au delà des frontières de l'Empire Romain : La Réforme. Pour des raisons diverses cette révolution a pris dans les Pays Bas du Nord un développement plus particulier qui a eu des conséquences sociales, morales et esthétiques importantes.

La Réforme modifie de manière importante et déterminante pour l'avenir, à plus ou moins longue échéance, l'art de la peinture en Europe :

a) La Réforme c'est un recul considérable des deux sources principales et même presque exclusives d'inspiration de la peinture européenne jusqu'alors : La religion et l'histoire et la mythologie de l'Antiquité greco-romaine.

La Réforme fait se développer considérablement, aux Pays Bas du Nord, un art profane, laïque, séculier, entièrement occupé par la société contemporaine.

Les spécialistes ont parlé d'art naturaliste. Il peut aussi être qualifié d'art réaliste ou matérialiste. Les grands thèmes religieux du catholicisme sont remplacés le plus souvent, sauf exceptions comme Rembrandt, par des natures mortes très indirectement critiques des vanités de la vie terrestre. Les grands thèmes mythologiques et cosmogoniques de la civilisation gréco-romaine sont en recul évident.

b) Une autre évolution très significative de la peinture européenne se fait jour aux Pays Bas protestants au 17è siècle. Cette évolution, qui va se répandre au cours des siècles suivants dans toute l'Europe, se manifeste par le passage d'une peinture spiritualiste, dont le discours est de tendance métaphysique, surnaturelle, spéculative, essentielle et symbolique, à une peinture matérialiste dont le discours est de tendance concrète, réaliste, existentielle, positiviste et utilitariste.

 

Les Pays Bas du 17è siècle, "le siècle d'Or", c'est ainsi :

- L’épanouissement de la peinture de paysage, qui est peint seul, pour lui même, sans prétexte religieux ou mythologique. La vache néerlandaise est seulement une vache qui paisse ou pisse dans un pré. Elle n'est pas Io métamorphosée par Zeus, poursuivie par la jalousie d'Héra (Junon).

Le Taureau néerlandais est un animal, il n'est pas Zeus métamorphosé pour enlever Europe; Il n'est pas non plus le bœuf symbolique des Nativités. L'âne néerlandais ne fuit pas en Égypte en portant sur son dos une nouvelle conception du monde faite de féminisme, de maternité et d'amour. Il reste attaché à la porte de l'auberge où son maître se désaltère.

L'Océan, calme ou agité, n'est pas le lieu de naissance d'Aphrodite-Vénus ou le domaine de Poséidon, d'Amphitrite et de leurs naïades. Sur l'océan néerlandais flottent seulement des bateaux de pêche, de commerce ou de guerre.

- L'apparition de la peinture de mœurs, de genre, descriptive de la société quotidienne. Non seulement dans les milieux aristocratiques, mais aussi, nouveauté importante, dans les milieux bourgeois, artisanaux et paysans. La femme n'est plus une déesse, juste une mère qui peigne sa fille.

- Le développement du portrait, déjà apparu au sud de l'Europe au 16è siècle, mais qui aux Pays Bas ne concerne plus seulement l'aristocratie, mais aussi les classes moyennes.

- La naissance de la "Nature morte" en tant que thème totalement indépendant. Peinture des objets, des animaux, des fleurs. Une peinture qui peut prendre un ton moraliste avec les "Vanités" mais dont les tendances très matérialistes sont flagrantes dans la profusion des scènes de marché et des banquets, la fréquence de la représentation des cuisines, de leur personnel et de leurs ustensiles, les buffets garnis et les "déjeuners".

Pendant tout le 17è et encore au 18è cette peinture matérialiste, naturaliste, du présent, reste principalement limitée aux Pays Bas.

Les autres pays d'Europe continuent dans la voie ouverte par l'Art Humaniste et les thèmes principaux de la peinture demeurent, tout au long du 17è et encore au 18è siècle, la religion et l'Antiquité. Rares sont en France, en Allemagne, en Italie en Espagne, en Grande Bretagne les peintres influents totalement spécialisés dans le paysage, la nature morte ou la peinture de moeurs. Il en existe, mais ils restent une minorité. La peinture de paysage demeure principalement liée aux grands sujet religieux, mythologiques ou historiques. La nature morte est de même bien moins développée qu'aux Pays Bas. Le portrait reste l'apanage des classes aristocratiques ou des grands bourgeois.

 

4° Le 19è siècle et le début du 20è siècle voient la peinture européenne se diversifier de manière presque explosive. C'est une époque extraordinairement plurielle pour l'art européen. Une époque de libertés, souvent affrontées, conflictuelles, situation qui est une conséquence de la grande diversité idéologique que connaît cette période.

Les thèmes les plus divers sont traités partout en Europe: La peinture de la société et des paysages contemporains dominent. Les motifs religieux et mythologiques sont certes en recul, mais ils restent très présents. Les thèmes historiques et littéraires se maintiennent bien.

Les techniques de la peinture européenne se diversifient et se renouvellent. C'est une floraison de techniques nouvelles ou réinventées du passé : l'esquisse, le tachisme, la peinture plate sans perspective ni volumes, le dessin cerné, cloisonné des époques romane et gothique. En fin de période apparaît une nouveauté totale, intéressante : l'Art Abstrait. La Période de l'Art Moderne (1815-1950 environ) a été une grande période de recherche de nouvelles esthétiques. A la poursuite d'un art dont la beauté serait différente de celle qui a dominé la peinture européenne depuis la fin du gothique et la renaissance. Cette recherche s'est d'ailleurs souvent inspirée de procédés et de techniques anciennes, empruntées à l'art Byzantin, Paléo chrétien, roman ou du premier gothique.

Pendant toute la période de l'Art Moderne un certain équilibre entre le discours spiritualiste, symbolique, métaphysique et le discours matérialiste, réaliste, positiviste demeure sauvegardé dans l'art de la peinture et de la sculpture.

Mais cette période voit déjà se mettre en place dans toute l'Europe une évolution drastique concernant les thèmes de la peinture européenne : L'art se concentre de plus en plus exclusivement sur le présent, quotidien et profane, matérialiste, de la société contemporaine du peintre. Lentement disparaissent les thèmes religieux ou les thèmes tirés de l'histoire de l'Europe. Le spiritualisme disparaît au profit du matérialisme, le passé s'efface devant le présent et un futur imaginaire. C'est la généralisation à l'échelle de tout l'Europe de l'art né dans les Pays Bas protestants au 17è siècle.

La diversité encore subsistante des thèmes et des technique pendant la période de l'Art Moderne va totalement disparaître après les années 1950, tout au moins dans l'art contemporain officiel, celui des musées. Avec l'Art Contemporain Officiel qui succède à l'Art Moderne, vers 1950, l'Occident rejette toute esthétique et toute métaphysique. C'est une rupture totale dans l'histoire de l'art européen.

 

5° Dans les années 1950 et suivantes s'impose, dans les musées occidentaux, ce qui a été appelé l'Art Contemporain. L'Art Contemporain Officiel, car il est principalement visible dans les musées qui portent son nom.

C'est un art imposé par la nouvelle idéologie mondialiste qui tend à dominer totalement l'Occident depuis la fin de la seconde guerre mondiale et qui est un développement des doctrines des "Lumières" apparues au cours du 18è siècle.

L'art contemporain officiel est un anti-art, sur commande, mondialiste, étatique et supra-étatique, public et privé, qui combine sept constantes que l'on retrouve dans presque tous les musées européens: Il est laid, absurde, provocateur, bâclé, triste, déraciné, obsessionnel, et comme conséquence de tout cela, totalement artificiel. C'est un art de la Table Rase du Passé, un art totalement matérialiste, sans aucunes racines culturelles. A voir les oeuvres d'art exposées dans les Musées d'Art Contemporain le but des élites mondialistes est très clair : acculturer les hommes, uniformiser les peuples du monde pour mieux les dominer. C'est l'art d'une démocratie sur le chemin du totalitarisme.

  

L'histoire de l'art européen contient un enseignement qui tient en un constat de fait et un jugement :

1° De - 500 à + 1950 l'art européen en peinture et en sculpture s'est voulu Beau et dans son ensemble a été beau.

2° A partir de la deuxième moitié du 20è siècle l'art européen, devenu l'art occidental, l'art officiel, celui des élites idéologiques et politiques, a rejeté la finalité du Beau. L'Art Contemporain officiel est Laid. Une anti esthétique, revendiquée comme telle. L'Anti-Art, imposé par les élites contre les sentiments des populations est une caractéristique de notre temps en Occident.

Ce sont des faits. Il est possible de les nier, et de construire un "réel idéologique", une réalité inventée, c'est à dire fabriquée pour être conforme aux croyances actuelles. Mais ce sont des faits quand même.

3° l'Art Contemporain Institutionnel, Mondialiste, laid, absurde et provocateur, est un signe de décadence, de destruction, de mort. Car tout est relié, le Beau, le Bien, le Vrai. Les élites occidentales ont une éthique dont leur esthétique officielle est nécessairement le reflet. Les peuples ainsi dirigés ont du souci à se faire. C'est un jugement, une opinion, qu'il est possible de ne pas partager.

 

L'histoire de l'art européen contient un second enseignement : Elle montre une évolution qui part d'un art spiritualiste, pour aboutir à un art matérialiste.

Second constat en effet : Le Non-Art Institutionnel, l'Anti-Art du Mondialisme n'est pas seulement laid et absurde, il est totalement, tristement, matérialiste. Il est dépourvu de tout idéal et de toute transcendance. Il n'a pas d'âme. C'est une brocante triviale qui constitue un étalage de présent, omniprésent, totalement coupé de tout environnement culturel, spatial, temporel : Des toiles unies, colorées ou pas, des lignes, des points, des traits et des cercles, des carrés, des rectangles, et bien sûr des taches, surtout des taches. Des gravats, des tuyaux, des balais, des serpillières, des échelles, des lits, des chaises et tables bancales, des entassements de choses diverses : charbon, pierre, cartons, papiers, plastiques. Des poutrelles rouillées, tordues, cassées, des cartons assemblés, des vêtements et chiffons entassés, des boites ouvertes ou fermées, des machineries cassées ou concassées, des tubulures, poutres de ciment, moellons, parpaings, tuiles, briques entières ou pulvérisées, des tubes de néon, des sacs vides ou des sacs pleins, toutes les sortes de tuyaux (fer, ciment, plastiques), du caoutchouc, des seaux, brocs, pots; des palissades, des téléphones, des machines à écrire emballées ou pas, des éviers, des urinoirs, des vélos, des fruits et légumes... tout un super-marché. Mais les prix ne sont pas affichés, ils sont secret d'état. Il est vrai que cet art n'est pas destiné aux peuples. C'est un art d'apartheid, absolument réservé à une prétendue élite. Le discours que l'Art Contemporain Institutionnel tient sur lui-même, totalement provocateur et absurde, artificiel et inintelligible, ne contient plus aucune référence spirituelle, métaphysique ou symbolique.

Il n'a plus rien du spiritualisme de la peinture gothique et orthodoxe

Il n'a plus rien non plus du spiritualisme associé à l'humanisme de la Renaissance.

il n'a plus rien non plus du matérialisme corrigé par la foi protestante, du réalisme positiviste et du naturalisme empathique de la peinture des Pays Bas du 17è siècle.

Il n'a rien de l'explosion de diversité tout à la fois spiritualiste et matérialiste, ni de l'optimisme de l'art moderne.

Le portrait ? Il n'y a plus de portrait dans l'art contemporain institutionnel, ou alors il est totalement hideux.

La Nature ? A observer l'Art Contemporain Institutionnel, à étudier son discours, il est clair que l'homme occidental n'est pas non plus sur la voie du rapprochement avec la Nature. La nature, les animaux, et l'humanité - sauf quand elle est laide et absurde - ont presque totalement disparu de l'art occidental institutionnel. Le rapprochement avec la Nature est pourtant un thème que tous les médias occidentaux à destination du grand public développent régulièrement. Le thème de l'animal n'a pas non plus disparu de l'art des rues ni de l'art commercial privé local, régional ou national. Il est omniprésent dans la photographie.

Pourquoi ce divorce entre l'Art Officiel Mondialiste, l'art réservé aux élites éclairées, totalement artificiel et contre nature, et les arts ou les médias à destination du grand public ?

Pourquoi cet Art Institutionnel est-il déraciné non seulement des différentes cultures humaines, mais aussi de la Nature ?

 

Une désespérance dans l'homme qui ne s'avoue pas ?

Certainement un projet pour l'humanité qui est habité par le mépris des hommes, même si c'est au nom de l'Homme. Il faut que les peuples imposent à leurs élites globalistes égarées dans les erreurs de l'idéologie systématique et intolérante et la religion du Veau d'Or, le culte de l'argent, les hommes de Diogène, contre l'Homme de Platon. Cela ne signifie pas que les peuples doivent vivre dans des tonneaux à la manière cynique ou des samnyâsins. Mais qu'il faut absolument cesser de vouloir que les hommes se modèlent sur la vision faussement élitiste, totalement artificielle, de l'Homme universel qui est celle des Lumières Mondialistes. Une vision irréaliste, absurdement théorique semblable à celle de Platon. Une vision qui a l'avantage de flatter l'ego des élites idéologiques et politiques en place en Occident et de servir leurs intérêts matérialistes. A leur niveau, se croire "Éclairés", c'est la facilité et le profit. Pour les peuples c'est la mort. L'Art Institutionnel laid, absurde et provocateur est un art dévoyé, un art morbide révélateur d'une élite mortifère. Il faut retrouver une élite qui soit transparente et non pas occulte et un minimum au service des peuples, et pas totalement le contraire. Une élite qui retrouve les chemins des procédés de la démocratie directe dont elle a évidemment horreur. Toute la différence est dans l'idéologie, ou la religion comme on voudra qui inspire les sommets de la société. Et la différence s'apercevra dans les salles d'Art Institutionnel Contemporain qui cesseront de ressembler à Hiroshima après le jour J et d'annoncer la 6è extinction programmée par les concepteurs des Guidestones.

  

A SHORT HISTORY OF EUROPEAN PAINTING

  

"A work is recognized as a work of art because it has won the test of criticism, public opinion and time."

Mikel DUFRENNE (1910-1995 Universalis. Artwork)

 

Our history textbooks generally start "Modern Times" with the taking of Constantinople by the Turks in 1453 (or the discovery of America in 1492)

This date coincides with a great artistic period: the Renaissance. We were on the eve of the Reformation, which was to revolutionize the evolution of the arts so much. However, despite so many important changes, there was no real break in traditions. Art retained its place according to the same conceptions, the aim pursued by the artists remained in its essence and no one thought to question it: it was to provide beautiful objects. Art was beauty.

Certainly the definition of Beautiful was disputed: faithful imitation of nature? Idealization of nature?

Towards the end of the 18th century, this common collection seemed to gradually disintegrate. We are reaching the threshold of true modern times, which began with the French revolution that would put an end to many beliefs that had been accepted for centuries.

New artistic conceptions had their origin in the Enlightenment.

The notion of correct style and good taste was questioned.

ERNST GOMBRICH Art History

  

In the history of art and particularly of painting, two approaches must be distinguished:

The stylistic approach and the substantive approach...

The stylistic approach focuses on successive styles. From the "flat painting" without volume or perspective that appeared after the collapse of the Roman Empire to the "full painting" that perfectly imitates Nature as our eye perceives it. This "full painting" is totally in place at the time that historians call "the Renaissance" around 1500. This style lasted until the so-called Modern Art period around 1850. The period of Modern Art saw the appearance of a flowering of new styles often inspired by ancient art prior to the "Renaissance". In particular, it is a return of "flat painting" without perspective or depth. It also sees the appearance of a new style in Europe: non-figurative art known as abstract.

But the history of art is also the history of the themes of the paintings: it is in this that art is ideological and political, it is a reflection of the values that animate a society.

Art is what you believe. And art makes you believe in what you believe. Art also makes you believe in what you would not believe, if you were free to believe. What if you don't believe in anything anymore? Not even in man? Only in yourself, in defiance of all others? That's Official Contemporary Art.

 

The Art of all times and of all civilisations was decided at the top of social hierarchies and reflected the wishes of the political and ideological elites of the time.

Art of all times and in all societies is a means for elites to impose a religion (sacred) or an ideology (secular, profane). Art is therefore an interesting revealer of the philosophical and moral thought that inspires the elites of a given society at a given time. These religions or ideologies may differ greatly in terms of the benefit that peoples will or will not derive from them. Some are conducive to the establishment of civilizations in the long term (Ancient Egypt, Greek-Roman Antiquity, Christianity, Hinduism, Buddhism, Islam…), others are more or less rapidly lethal (Aztec and Inca Religions, Communism, National Socialism).

Indeed, certain ideologies, sacred or profane, although conceived by the elites, have, in the more or less short term, been accepted and totally shared by the people who have embraced them without reticence. They can then impose themselves totally without offending people's feelings and freedoms, or at least for a largely significant majority, or even for unanimity within their society, for a long period of time.

Other ideologies, on the other hand, were imposed by the elites, but did not enjoy the unanimous or majority support of the peoples who entered into resistance, passive or active with more or less success after a more or less long period.

One of the characteristics of Europe, which is reflected in the history of its painting is a clear tendency towards instability and cultural and ideological impermanence. This means difficulty in maintaining the status quo and, on the contrary, a propensity for change that characterizes this society in comparison with other civilizations. Fernand Braudel has very well described this phenomenon with the acuity of his mind of comparative synthesis:

"The civilizations of the Far East present themselves as groups that would have reached remarkable maturity and development very early on, but made their essential structures almost immutable. They have achieved remarkable cohesion but also encountered difficulties in transforming themselves, in wanting and being able to evolve. In the Far East, where monuments are deteriorating as in China and Japan because they are built of light materials, man, society and culture seem to be indestructible. Religious, philosophical, social and political sustainability are its hallmark, unlike the West" (Grammar of Civilizations).

 

1° European painting, from the 5th to the 15th century, was totally inspired by religious themes dictated by Catholicism and Orthodoxy. Europe's roots are therefore not only Christian, but, during a millennium, Catholic and Orthodox. This is a fact that displeases many ideologists and contemporary politicians, especially in France. Of course, these roots are disappearing, that is also a fact, and the great powers of globalism are doing everything they can to ensure that the peoples of Europe lose the memory of their roots. This willingness to destroy the cultural past is a little less characteristic of American society, where religious ideologies, particularly Christian ones, remain very influential, at least at the popular and middle class level. It must be admitted that the collapse of antiquity and the substitution of Christian values, in their Catholic and Orthodox versions, whose sources were Indo-European, was a considerable cultural rupture. Christianity introduced into Europe a whole new vision of the world and of man, which was totally foreign to European society between minus 500 and plus 500. The new values and the Christian world view are borrowed in a massive way from the Judaic and, more widely, Semitic culture. From this point of view, the Christianization of Europe is a considerable acculturation of the European populations.

 

2° At the end of the 15th century in Europe, more particularly in Italy, new themes appeared in art (architecture, painting and sculpture): these were inspired by Greek and Roman antiquity. Other, older roots of European civilization had been severely restricted during the medieval period by an interpretation very oriented to Catholic theology and philosophy, and all the values that Christianity borrowed from Jewish Semitism. The Renaissance is a very partial resurrection, reserved for an intellectual and social elite, of the thought and certain values of Greek and Roman societies from Indo-European sources. This cultural past is also in the process of disappearing completely in our time in Europe: it only concerns a few specialists.

In the 16th century, in Western Europe, the influential patrons of the arts were no longer just men of the Church but came more and more from the warrior aristocracy, the landed aristocracy and the merchant plutocracy, which had acquired a great deal of influence, particularly in Italy and Germany in the Danube and the Rhine areas.

It is the birth of Humanist Art. This humanistic art does not conflict with Catholic-inspired art. It does not supplant it, it adds itself to religious art. The Religion, Catholic and Orthodox, and the Antiquity (Mythology and History) coexisted in harmony for four centuries.

 

The art of portraiture is a good indicator of humanist evolution: it becomes a genre in itself, independent. Donors are no longer just small characters at the bottom of a religious themed painting. The patrons had already claimed places in the altarpieces of the late Gothic period; now they become the only subject of the painting. The art of portraiture is therefore a good indicator of the importance that man attributes to himself more and more in his representation of the world, to the detriment of the divine.

 

3° In the 17th century, a small ideological revolution occurred in Europe, mainly in regions beyond the borders of the Roman Empire: the Reformation. For various reasons, this revolution has taken on a more particular development in the Northern Netherlands, which has had significant social, moral and aesthetic consequences.

The Reformation significantly and decisively changes the art of painting in Europe in the future, in the more or less long term:

a) The Reformation is a considerable setback from the two main and even almost exclusive sources of inspiration for European painting until then: Religion and the history and mythology of Greek-Roman antiquity.

The Reformation led to the considerable development in the Northern Netherlands of laic, secular and profane art that was entirely occupied by contemporary society.

Specialists have spoken of naturalistic art. It can also be described as a realistic or materialistic art. The major religious themes of Catholicism are most often replaced, with exceptions such as in Rembrandt, by still lifes that are only very indirectly critical of the vanities of earthly life. The great mythological and cosmogonic themes of the Greco-Roman civilization are in obvious decline.

b) Another very significant evolution of European painting occurred in the 17th century in the Protestant Netherlands. This evolution, which would spread throughout Europe in the following centuries, was manifested by the passage from a spiritualist painting, whose discourse was metaphysical, supernatural, speculative, essential and symbolic, to a materialist painting whose discourse was concrete, realistic, existential, positivist and utilitarian.

 

The "Golden Age" of the Netherlands, in the 17th century, is :

- The blossoming of landscape painting, which is painted alone, for itself, without any religious or mythological pretext. The Dutch cow is only a cow that ruminates or urinates in a meadow. It is not Io metamorphosed by Zeus (Jupiter), pursued by the jealousy of Hera (Juno).

The Dutch Bull is an animal, it is not Zeus who metamorphosed himself to capture Europa; nor is it the symbolic ox of the Nativity. The Dutch donkey does not flee to Egypt by carrying on its back a new conception of the world made of feminism, motherhood and love. He remains attached to the door of the inn where his master quenches his thirst.

The Ocean, calm or agitated, is not the birthplace of Aphrodite (Venus) or the domain of Poseidon, Amphitrite and their naiads. On the Dutch ocean there are only fishermen, or barges for commerce or war.

- The appearance of the painting of mores, of gender, descriptive of everyday society. Not only in aristocratic circles, but also, and this is an important innovation, in bourgeois, artisanal and peasant circles. The woman is no longer a goddess, just a mother combing the hair of her daughter.

- The development of the portrait, which already appeared in southern Europe in the 16th century, but which in the Netherlands no longer concerns only the aristocracy, but also the middle classes.

- the birth of still-life as a totally independent theme. The painting of objects, animals, flowers. A painting that can take a moralist tone with the "Vanities" but whose very materialistic tendencies are obvious in the profusion of market scenes and banquets, the frequency of the representation of kitchens, their staff and utensils, the buffets filled and the "lunches".

Throughout the 17th and again in the 18th century this materialistic, naturalistic painting, remained mainly limited to the Netherlands.

The other countries of Europe continued along the path opened by Humanist Art and the main themes of painting remained similar throughout the 17th and again in the 18th century: religion and antiquity. Few influential painters in France, Germany, Italy, Spain, and Great Britain are totally specialized in landscape, still life or mores painting. There are some, but they are still a minority. Landscape painting remains mainly related to major religious, mythological or historical subjects. Still life is also much less developed than in the Netherlands. The portrait remains the prerogative of the aristocratic classes or the great bourgeoisie.

 

4° The 19th century and the beginning of the 20th century saw European painting diversify in an almost explosive way. This is an extraordinarily pluralistic era for European art. An era of freedoms, often confronted andconflictual, a situation that is a consequence of the great ideological diversity that this period has experienced.

The most diverse themes are dealt with all over Europe: Painting of society and contemporary landscapes dominates. Religious and mythological motives are certainly in decline, but they remain very present. The historical and literary themes are well maintained.

The techniques of European painting are diversifying and renewing themselves. It is a flowering of new or reinvented techniques from the past: sketching, tachism, flat painting without perspective or volumes, surrounded drawing, all taken from the Romanesque and Gothic periods. At the end of the period, a total and interesting novelty appears: Abstract Art. The Modern Art Period (about 1815-1950) was a great period of research into new aesthetics, in pursuit of an art whose beauty would be different from the one that has dominated European painting since the end of the Gothic and the Renaissance. This research has often been inspired by ancient processes and techniques, borrowed from Byzantine, Palaeo-Christian, Romanesque or early Gothic art.

Throughout the Modern Art period, a certain balance between the spiritualist, symbolic and metaphysical, and the materialist, realistic and positivist discourse remains preserved in the art of painting and sculpture.

However, this period has already seen a drastic change in the themes of European painting throughout Europe: Art is increasingly focusing exclusively on the present, everyday and profane, materialistic present of the painter's contemporary society. Slowly, religious themes or themes drawn from European history are disappearing. Spiritualism disappears in favour of materialism, the past fades in front of the present and an imaginary future. It is the generalization on a European scale of the art born in the Protestant Netherlands in the 17th century.

The remaining diversity of themes and techniques during the period of Modern Art will totally disappear after the 1950s, at least in the official contemporary art, that of the museums. With the Official Contemporary Art that succeeded Modern Art, around 1950, the West rejected all aesthetics and metaphysics. It is a total rupture in the history of European art.

 

5° In the 1950s and following years, what has been called Contemporary Art became established in Western museums. Official Contemporary Art, because it is mainly visible in the museums that bear this name.

It is an art imposed by the new globalist ideology that has tended to totally dominate the West since the end of the Second World War and is a development of the doctrines of the "Lights" that appeared during the 18th century.

Official contemporary art is an anti-art, commissioned, globalist, state and supra-state, public and private venture, which combines seven constants found in almost all European museums: It is ugly, absurd, provocative, botched, sad, uprooted, obsessive and, as consequence of all this, totally artificial. It is an art that makes a clean slate of the past, a totally materialistic art, without any cultural roots. Seeing the works of art exhibited in the Museums of Contemporary Art, the goal of the world's elite is very clear: to acculturate man, to standardize the peoples of this world in order to better dominate them. It is the art of democracy on the way to totalitarianism.

  

The history of European art contains a teaching that is based on a statement of fact and judgment:

1 ° From - 500 to + 1950 European art in painting and sculpture wanted to be beautiful, and as a whole was beautiful.

2 ° From the second half of the 20th century, European art, now Western art, the official art, that of ideological and political elites, rejected the finality of the beautiful. Official Contemporary Art is Ugly.

An anti-aesthetic, claimed as such. The Anti-Art, imposed by the elites against the feelings of the populations, is a characteristic of our time in the West.

These are facts. It is possible to deny them, and to build an "ideological real", an invented reality, that is to say a reality manufactured to conform to current beliefs. But these are the facts anyway.

3° Institutional Contemporary Art, Globalist, ugly, absurd and provocative, is a sign of decadence, destruction and death. Because everything is connected, as are the Beautiful, the Good, and the True. Western elites have an ethic which is necessarily reflected in their official aesthetics. The peoples thus directed have a lot to worry about. This, however, is a judgment, an opinion that it is possible not to share.

 

The history of European art contains a second teaching: It shows an evolution from a spiritual to a materialistic art.

The second observation is this: The Institutional Non-Art, the Anti-Art of Globalism is not only ugly and absurd, it is totally, sadly, materialistic. It is devoid of any ideal and of any transcendence. It has no soul.

It is a trivial flea market that constitutes a display of the present, omnipresent, totally cut off from any cultural, spatial or temporal environment: plain canvases, colored or not, lines, dots, lines and circles, squares, rectangles, and of course stains, especially stains. Rubble, pipes, broomsticks, mops, ladders, beds, chairs and wobbly tables, piles of various things: coal, stone, cardboard, paper, plastics. Rusty, twisted, broken, bent, assembled cardboard joists, stacked clothing and rags, open or closed boxes, broken or crushed machinery, pipes, cement beams, rubble, cinder blocks, tiles, whole or pulverized bricks, neon tubes, empty bags or full bags, all kinds of pipes (iron, cement, plastic), rubber, buckets, jugs, pots; fences, telephones, typewriters, packaged or unpacked, sinks, urinals, bicycles, fruits and vegetables.... a whole supermarket. But the prices are not displayed: these are state secrets.

It is true that this art is not intended for peoples. It is an apartheid art, absolutely reserved for an alleged elite. The discourse that Institutional Contemporary Art holds on itself, totally provocative and absurd, artificial and unintelligible, no longer contains any spiritual, metaphysical or symbolic reference.

It no longer has anything to do with the spiritualism of Gothic and Orthodox painting.

Nor does it have anything to do with the spiritualism associated with Renaissance humanism.

It has nothing to do with the materialism associated with the Protestant faith, positivist realism and empathic naturalism of 17th century Dutch painting.

It has nothing to do with the explosion of diversity that is both spiritual and materialistic, nor with the optimism of modern art.

The portrait? There is no longer a portrait in official contemporary art, or if there is, it totally hideous.

The Nature ? By observing Institutional Contemporary Art, by studying its discourse, it is clear that Western man is not on the path of rapprochement with Nature. Nature, animals, and humanity - except when it is ugly and absurd - have almost totally disappeared from Western institutional art. The rapprochement with Nature is however a theme that all Western media aimed at the general public regularly develop. The theme of the animal has not disappeared from street art or from local, regional or national private commercial art either. It is omnipresent in photography.

Why this divorce between the Official Mundialist Art, art reserved for the enlightened elite, totally artificial and counter nature, and the arts or media aimed at the general public?

Why is this Institutional Art uprooted not only from the different human cultures, but also from Nature?

 

This is despair in mankind, which it does not dare to admit to itself ?

Certainly a project for humanity that is driven by the contempt of man, even if it is done in the name of Man.

The peoples must prevail over their globalist elites strayed in the errors of systematic and intolerant ideology and the religion of the Golden Calf, the cult of money, the cult of Plato's Man against Diogenes’ Man. This does not mean that peoples must live in barrels in the cynical way or of the Samnyâsin. But it is absolutely necessary to stop wanting mankind to model itself on the falsely elitist, totally artificial vision of universal Man, which is that of the Globalist Enlightenment. It is an unrealistic, absurdly theoretical vision similar to that of Plato’s Republic. A vision which has the advantage of flattering the ego of the ideological and political elites in power in the West, and of serving their materialist interests. At their level, the belief that they are "Enlightened" means ease and profit. For the peoples it means death. Ugly, absurd and provocative Institutional Art is a deviant art, a morbid art revealing a lethal elite.

We need to find again an elite that is transparent and not occult; an elite that, at the very minimum, is at the service of the people and not totally opposed to them. An elite that finds its way back to the procedures of direct democracy, which it obviously abhors. All the difference lies in the ideology, or religion, if you like, that inspires the summits of society. And the difference will be noticed in the halls of Contemporary Institutional Art which will cease to resemble Hiroshima after D-Day and to announce the 6th extinction programmed by the designers of the Guidestones.

   

While (and still) waiting the E8!

 

We were surprised to see that hercules flying as he already performed a training session in the morning..but we couldn't miss to catch during a marvelous light and a few minutes before the overcast came.

Le jour J en Normandie.

Je viens mourir pour te donner la vie.

 

Mon sang qui coule en toute liberté dans mes veines est celui que tu as versé... Toi mon sauveur inconnu!... pour que je puisse vivre.

 

Albert

  

Il y a quelques jours,j'ai remarqué ces arbres en fleurs sur le parking du supermarché où je vais habituellement faire mes courses....J'y ,suis retournée ce matin mais...... c'était sans compter sur les rafales de vent!!!!Il fallait avoir le moral bien accroché pour prendre des photos,faire la mise au point mais je suis très très tenace!!!

Après une visite infructueuse au Technoparc pour observer les Moyens ducs qui étaient très hauts et tous cachés dans les branches, j'ai su par Denis Miron que la Petite nyctale était au boisé Sainte-Dorothée. Arrivée tard en après-midi, pratiquement plus de lumière avec un fort contre-jour, j'ai réussi à faire quelques prises malgré tout en baissant au maximum mon ISO avec une vitesse d'obturation à 1/50. C'est le mieux que j'ai pu faire avec cette sensibilité fort élevée. Merci Denis pour les infos!

 

Boisé Sainte-Dorothée

Québec

Spéciale dédicace à Blandine et William ! Et merci de votre confiance ! ;)

The Adige is the second longest river in Italy after the Po, rising in the Alps in the province of South Tyrol near the Italian border with Austria and Switzerland, flowing 410 kilometres through most of North-East Italy to the Adriatic Sea.

 

Plusieurs photos de mon voyage en Italie. Un pays que j'aime beaucoup. Un jour j'irai au sud car mes voyages m'ont permis de voir surtout le nord de ce pays. Merci pour les commentaires. Bonne journé/soirée.

effet aquarelle

  

Extrait du Petit Prince d'Antoine de Saint Exupéry

 

Ah! petit prince, j'ai compris, peu à peu, ainsi, ta petite vie mélancolique. Tu n'avais eu longtemps pour ta distraction que la douceur des couchers du soleil. J'ai appris ce détail nouveau, le quatrième jour au matin, quand tu m'as dit:

 

-J'aime bien les couchers de soleil. Allons voir un coucher de soleil...

 

-Mais il faut attendre...

 

-Attendre quoi?

 

-Attendre que le soleil se couche.

 

Tu as eu l'air très surpris d'abord, et puis tu as ri de toi-même. Et tu m'as dit:

 

-Je me crois toujours chez moi!

 

En effet. Quand il est midi aux Etats-Unis, le soleil, tout le monde sait, se couche sur la France. Il suffirait de pouvoir aller en France en une minute pour assister au coucher de soleil. Malheureusement la France est bien trop éloignée. Mais, sur ta si petite planète, il te suffisait de tirer ta chaise de quelques pas. Et tu regardais le crépuscule chaque fois que tu le désirais...

 

-Un jour, j'ai vu le soleil se coucher quarante-trois fois!

 

Et un peu plus tard tu ajoutais:

 

-Tu sais...quand on est tellement triste on aime les couchers de soleil...

 

-Le jour des quarante-trois fois tu étais donc tellement triste? Mais le petit prince ne répondit pas

Lors des derniers jours j'étais en Ontario afin de faire différentes observations de chouettes et hiboux sur l'Île Amherst en Ontario. Ici je vous présente un gros plan d'une des trois petites nyctales que nous avons pu observer.

Pensée du jour :

j'ai compris que le bonheur, ce n'est pas de vivre une petite vie sans embrouilles, sans faire d'erreurs ni bouger. Le bonheur c'est d'accepter la lutte, l'effort, le doute, et d'avancer, d'avancer en franchissant chaque obstacle..

 

I understood that the happiness, it is not to live a small life without mix-up, without making of errors or moving. The happiness it is to accept the fight, the effort, the doubt, and to move forward, to move forward by overcoming every obstacle

Un jour, j'étais au parc et un enfant est venu m'apporter cette aile. Au début, je pensais que c'était une aile de plastique.

Après l'avoir examinée de près. j'ai été vraiment étonnée , c'était une authentique aile de cigale !

 

Vive les enfants....!

Touche [L] puis [F11] pour voir en plein écran.

Key [L] and then [F11] to see in full screen.

 

France. Alpes. Massif du Dévoluy. Photo prise lors d'une rando en A/R au cours de laquelle je suis monté au Plateau de Bure par la Combe de Corne, le Vallon de Corne et la Combe Ratin.

 

C'est dans ce Vallon de Corne que j'ai croisé mon dernier marmotton au retour. Ce Vallon paradisiaque est verdoyant et fleuri et contraste magnifiquement avec les combes minérales qui le dominent. En ce jour, j'ai trouvé la fréquentation assez faible. Peut-être à cause du Téléphérique de l'Observatoire du Pic de Bure qui passe au-dessus ? Mais personnellement, je trouve que les câbles et les pylônes altèrent peu le décor magnifique qui nous y est offert. Sur cette photo par exemple, on aperçoit le pylône perché sur la Baume Noire et quelques câbles. Mais franchement, ça ne gâte rien.

NB : On voit le bas de la Combe Ratin au fond, au centre-gauche.

Un jour , j'étais au parc et un enfant est venu m'apporter cette aile.Au début, je pensais que c'était une aile de plastique. Après l'avoir examinée de près , j'ai constaté que c'était une authentique . Quelle beau cadeau !

Vive les enfants !

J'etais parfois dans le dout

Si les rêves ont du goût.

Simplement, je n'étais pas très sûr,

Jusqu'à ce que, un jour,

J'ai découvert d'où viennent tous ceux-là,

Un endroit merveilleux, notre Shangri-La...

  

youtu.be/6NwHjrD_v8E

  

Après avoir "dormi" dans le coffre de la voiture debout à l'aube pour le lever du jour : j'ai investi dans un matelas depuis :)

Toujours aussi beau et photogénique ce petit Argus bleu, mais le plus extraordinaire c'est son cycle de vie.!

Après avoir pendu ses oeufs et l'éclosion de ces derniers, les larves se nourrissent de la plante hôte puis se laissent tomber par terre sur le chemin des fourmis, qui les prennent pour des leurs, les amènent dans la fourmilière et les nourrissent copieusement.!

Mais le jour J quand le papillon sort de sa chrysalide et doit sortir de la fourmilière à l'air libre, il a intérêt à faire vite avant que les fourmis ne s'aperçoivent de la supercherie.!

Sinon il finira au menu du jour.

 

Always so beautiful and photogenic this little blue Argus, but the most extraordinary is its life cycle!

After hanging eggs and hatching, the larvae feed on the host plant and then fall to the ground on the path of ants, which take them for their own, bring them into the anthill and feed them copiously. !

But on D-day when the butterfly comes out of its chrysalis and has to get out of the anthill in the open air, it is better to do it quickly before the ants can see the trickery!

Otherwise it will end at the menu of the day.

1 3 4 5 6 7 ••• 79 80