new icn messageflickr-free-ic3d pan white
View allAll Photos Tagged Arts visuels

Festival Images Vevey and my flickr's photostream . 25.09.16, 15:10:47 . No. DSC_4150 B & W.

  

Vevey , visiting the "Festival Images Vevey is Switzerland’s first visual arts biennale. Every other year, the festival features unique large-scale photography exhibitions in the streets of Vevey as well as a series of exhibitions in indoor venues, and presents the winning project of the international photography competition Grand Prix Images Vevey."

After seeing this wonderful festival you should take a picture for yourself and for your Flickr's friends..More then 17, 500 already ...! )))

  

"Le Festival Images Vevey est la plus importante biennale d’arts visuels de Suisse. Il produit tous les deux ans des expositions de photographie monumentale inédites dans les rues de Vevey; il propose aussi de nombreuses expositions dans divers lieux de la région dédiés à l’image et présente les lauréats du concours qu’il organise: le Grand Prix Images Vevey."

  

Après votre visit prenez une photo pour vous même et pour vos amis de Flickr , Déjà 17,500....! )))

  

"Le Festival Images plonge Vevey dans un grand bain photographique..."

"Dès ce samedi et jusqu'au 2 octobre, la ville de Vevey célèbre la photographie avec la présentation de 75 expositions à travers toute la cité de la Riviera vaudoise dans le cadre du Festival Images.

Manifestation gratuite, le Festival Images Vevey plonge la ville dans un bain photographique. Fil rouge de cette 5e édition, l'immersion apparaîtra au travers de 75 projets présentés en plein air et en intérieur.

 

Pendant trois semaines, le public pourra découvrir dans les parcs, les jardins, le lac, les musées ou sur les façades quelque 1500 images, parfois monumentales, proposées par des artistes de quinze pays. Parmi eux, Hans-Peter Feldmann, Martin Parr, Alec Soth, Mat Collishaw, Graciela Iturbide, Guido Mocafico ou encore James Casebere.

 

S'y ajoutent des projets spéciaux comme BookBox, 1000 clichés tirés du photomaton installé à Montreux à l'occasion du 50e anniversaire du Montreux Jazz. Et les 1168 images de Lei lei et Thomas Sauvin qui réinventent l'histoire d'inconnus à partir de photos récupérées.

 

Record de gigantisme

 

La plus grande bâche jamais faite pour le Festival, près de mille m2, accueille une photographie de l'Alémanique Renate Buser. Jouant sur la transparence, elle est exposée sur la façade du siège international de Nestlé.

 

Près de la gare, c'est l'image géante de Martin Parr qui interpelle les visiteurs avec son homme de dos devant un paysage alpin. Dans un autre projet du photographe britannique, les festivaliers pourront "faire la paire avec Parr" et entrer physiquement dans une vingtaine de ses photos.

 

Autre série monumentale, "100 years" de Hans-Peter Feldmann. Le photographe allemand a tiré en noir blanc le portrait de cent personnes de son entourage, âgées de un à cent ans, recomposant ainsi toutes les étapes d'une vie humaine.

 

ats/olhor "

  

RTS Culture.

Série: "Les délires de l'été" part VII

 

L'art d'avoir l'air d'être un génie de l'image par une relativisation du visuel ressenti neosibyllin

...ou pas, d'ailleurs!

hey, feel free to take a quick look on the 10 faves set :

  

⤵────────────────────────────────────⤹

www.flickr.com/photos/jm4op/sets/72157628191167011/

⤴────────────────────────────────────↖

(Nouvelle photographie dans la série "street-artiste")

Birdy Kids se compose de trois jeunes créateurs réunis autour d’un projet commun : un Street Art ludique...

Des visuels qui parlent aux lyonnais ! ...

La fontaine Saint-Michel fait partie du plan d'aération de la ville prévu par Haussmann sous Napoléon III. Le percement du boulevard Saint-Michel dans l'axe de la Sainte-Chapelle entraînait la création d'une place au débouché du pont Saint-Michel, Haussmann a ordonné la mise en place de cette fontaine afin de combler l'angle entre le boulevard Saint-Michel et la place Saint-André-des-Arts et donner un débouché visuel à la perspective du boulevard du Palais. La première idée était d'ériger une énorme statue de Napoléon Ier mais elle fut abandonnée, et devant l'insistance de la commission municipale — qui voulait rappeler le souvenir de la vieille « chapelle Saint-Michel en la Cité » —, ce fut finalement la lutte du Bien contre le Mal qui fut retenue comme programme : l'archange Michel terrassant le Diable dans un arc de triomphe entouré de chimères (ou dragons) ailées.

 

Elle a été conçue par l'architecte Gabriel Davioud, aidé de Flament, Simonet et Halo. Elle fut fondue par la fonderie d'art Thiébaut Frères3,4,5,6. Elle est haute de 26 mètres et large de 15 mètres. Elle est composée à la manière d'un arc de triomphe antique, d'une travée rythmique marquée par des colonnes corinthiennes en marbre rouge du Languedoc amortie par quatre statues de bronze représentant les vertus cardinales.

 

L'emplacement de la fontaine Saint-Michel était ingrat : en contrebas du pont Saint-Michel, contre un pignon très haut et mal éclairé — plein nord. La composition avec une niche centrale encadrée de quatre colonnes et d'un fronton est une référence à la fontaine Médicis du jardin du Luxembourg. La polychromie a pour but d'équilibrer le manque d'éclairement. Cette fontaine, dont le chantier a commencé en juin 1858 fut inaugurée le 15 août 1860. Elle fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 16 mars 1926.

 

Programme iconographique

Saint Michel terrassant le démon, de Francisque Duret, dans la niche centrale.

 

Neuf sculpteurs ont contribué à la fontaine :

 

Saint Michel terrassant le démon, au centre de la composition, est de Francisque Duret ;

les deux chimères ailées crachant de l'eau, en avant du bassin, sont d'Henri-Alfred Jacquemart ;

le rocher sur lequel se tient saint Michel est de Félix Saupin

les bas-reliefs d'ornements et de rinceaux sont de Claude Vignon ;

La Puissance et la Modération soutenant les armes de Paris, sur le fronton supérieur, sont d'Auguste-Hyacinthe Debay ;

les quatre statues représentant les vertus cardinales, au-dessus des colonnes sont :

La Prudence, tenant un miroir et un serpent, de Jean-Auguste Barre ;

La Justice, tenant un glaive, d'Élias Robert (en) ;

La Tempérance, de Charles Gumery ;

La Force, vêtue de la peau du lion de Némée et armée du gourdin d'Hercule, d'Auguste-Hyacinthe Debay.

 

La fontaine Saint-Michel se différencie des autres fontaines parisiennes par le recours à la polychromie : marbre rouge du Languedoc (colonnes), marbre vert, pierre bleue de Soignies, calcaire jaune de Saint-Yllie.

 

in wikipedia :

fr.wikipedia.org/wiki/Fontaine_Saint-Michel_de_Paris

 

Photographie prise dans le tunnel du métro de Rennes. Un côté très sombre où l'on ne voit pas le bout mélangé à un certain éclairage, régulier qui donne une certaine force à cette image.

Canon 450D + 70-200mm L IS f/4

 

© Published photos are the property of Florian Leroy. They are not royalty free. Any use of these

photographic visual is strictly prohibited without prior permission from the author. Conditions of Use are expressly subject to the provisions of the Code of Intellectual Property.

© Les photos publiées sont la propriété de Florian Leroy. Elles ne sont pas libres de droits. Toute utilisation de ces visuels photographiques est strictement interdite sans une autorisation préalable auprès de son auteur. Les conditions générales d’utilisation sont expressément soumises aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle.

"Feu (au lac)", by Philippe Durand - Biennale des arts visuels de Vevey (Switzerland)

La photographie.

L'appel de la créativité.

La photo de la faune ailée.

La forêt source d'inspiration.

L'altérité de manière subjective.

La sensibilité esthétique dans l'art.

Il n'y a pas deux créateurs identiques.

La perception varie d'un individu à l'autre.

La faculté de s'émerveiller en toute simplicité.

L'image est une émotion, une vision des choses.

L'art visuel et la nature est une histoire de sensitivité.

L'œil qui appréhende la beauté avec autant de sensibilité.

La passion est une nature dominante qui se dévoue à son art.

 

La neige, le vent et la tempête se poursuit depuis tôt ce matin.

La tempête du siècle, les québécois devront encore pelleter demain. Les québécois se sont réveillés aujourd'hui avec plus de 35 cm de neige.

 

La nature procure aux yeux attentifs les plus beaux spectacles du monde. La passion est une nature dominante qui se dévoue corps et âme à son art.

 

Le Gros-bec errant ♂ au bout de mon téléobjectif.

Pour le plaisir et la joie qu'elle me procure,

la passion des images.

Michel Villeneuve53

Objectif 100% Nature

 

© All Rights reserved no publication without permission.

© Tous droits réservés aucune publication sans la permission.

Une lampe, une boule de verre posée dessus avec plein de petites bulles à l'intérieur ainsi qu'une fleur. Tout cela avec un Tamron 90mm f/2.8 macro pour un rendu que j'apprécie tout particulièrement.

 

© Published photos are the property of Florian Leroy. They are not royalty free. Any use of these

photographic visual is strictly prohibited without prior permission from the author. Conditions of Use are expressly subject to the provisions of the Code of Intellectual Property.

© Les photos publiées sont la propriété de Florian Leroy. Elles ne sont pas libres de droits. Toute utilisation de ces visuels photographiques est strictement interdite sans une autorisation préalable auprès de son auteur. Les conditions générales d’utilisation sont expressément soumises aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle.

www.florianleroy.com

Totalement à l'aise dans son transat, ce bébé prend du bon temps et fait prendre l'air à ses petite petons. Les doigts de pieds en éventail... Quel bonheur!

Canon Eos 7D + Canon 24-70mm L f/4

Réglages: 64mm - 1/200sec - f/2.8 - 100ISO

 

© Published photos are the property of Florian Leroy. They are not royalty free. Any use of these

photographic visual is strictly prohibited without prior permission from the author. Conditions of Use are expressly subject to the provisions of the Code of Intellectual Property.

© Les photos publiées sont la propriété de Florian Leroy. Elles ne sont pas libres de droits. Toute utilisation de ces visuels photographiques est strictement interdite sans une autorisation préalable auprès de son auteur. Les conditions générales d’utilisation sont expressément soumises aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle.

"Revisited" : Quelques vagabondages visuels issus d'une visite au musée des "beaux arts" de Rouen ...

Pour Barbarium (elle se reconnaitra...)

"Revisited" Some visual wanderings from a visit to the museum of "fine art" Rouen

Le pouvoir visuel.

L’influence des arts.

La magie de la photo.

La beauté des images.

La nuance par les tons.

La splendeur des couleurs.

La symphonie des contrastes.

L'émerveillement du clair-obscur.

Les effets du visible et de l’invisible.

La poésie des ombres et des lumières.

Le romantisme et l’esthétique de l’image.

Un véritable festival d’émotions et de bonheur.

La beauté qui se présente sous différentes formes.

 

Quand la photographie touche c’est de l’émotion à l’état pure.

Parmi tous les arts, la photographie possède son propre pouvoir.

Le pouvoir de l'art, c’est la liberté de s’exprimer, le bonheur de créer.

La passion est une nature dominante qui se dévoue gaiement à son art. La magie de la photographie, c'est lorsque nos images touchent le monde. La beauté de l’image, c’est le souci du détail et la finesse de la composition.

 

La nature procure aux yeux attentifs les plus beaux spectacles du monde.La photographie ajoute au plaisir des yeux celui d'un divertissement sans fin.

 

L'émerveillement du photographe.

Pour le plaisir et la joie qu'elle me procure,

la passion des images.

Michel Villeneuve

MVPhotoNature

MichelPhoto53

 

© All Rights reserved no publication without permission from the author.

 

© Tous droits réservés aucune publication sans la permission de l'auteur.

 

Dans l’univers de Portmanteau, la fragilité balance sur le fil tendu d’une équilibriste et entre les balles d’un jongleur. Les corps se glissent sous les intrigantes images projetées sur un grand écran par d’anciens rétroprojecteurs. Dans un temps suspendu, les mouvements des artistes se glissent entre ceux des projections. Au croisement du cirque et des arts visuels, ce monde poétique et déroutant déploie sa grâce nostalgique au son d’une chaleureuse contrebasse.

 

Dans le cadre du Festival UP! 2018 - Biennale Internationale de Cirque les 23 & 24 Mars @ Théâtre Marni

 

Plus d'infos: upfestival.be/spectacle/portmanteau-2018-03-23/

"Revisited" : Quelques vagabondages visuels issus d'une visite au musée des "beaux arts" de Rouen ...

Pour Barbarium (elle se reconnaitra...)

"Revisited" Some visual wanderings from a visit to the museum of "fine art" Rouen

"Revisited" : Quelques vagabondages visuels issus d'une visite au musée des "beaux arts" de Rouen ...

Pour Barbarium (elle se reconnaitra...)

"Revisited" Some visual wanderings from a visit to the museum of "fine art" Rouen

"Revisited" : Quelques vagabondages visuels issus d'une visite au musée des "beaux arts" de Rouen ...

Pour Barbarium (elle se reconnaitra...)

"Revisited" Some visual wanderings from a visit to the museum of "fine art" Rouen

Cette oeuvre a été visible fin 2009 et 2010 dans le cadre de la Biennale internationale de la Photographie et des Arts visuels de Liège 2010.

A gauche, le café Randaxhe, à droite l'église Saint-Pholien.

L’éveil des sens.

L'émotion visuelle.

L'extase sensorielle.

La satisfaction visuelle.

L’épanouissement créatif.

Le contentement de l’artiste.

Le sentiment du bonheur visuel.

L’émerveillement est dans la nature.

 

L'émotion esthétique doit toujours être le but de l'art.

La contemplation du beau éveille en nous la créativité.

Le contentement esthétique pour trouver son inspiration.

La photographie implique la beauté, l'émotion et la passion.

 

La nature procure aux yeux attentifs les plus beaux spectacles du monde. La photographie ajoute au plaisir des yeux celui d'un divertissement sans fin.

 

Pour le plaisir et la joie qu'elle me procure,

la passion des images.

Michel Villeneuve

MVPhotoNature

MichelPhoto53

 

© All Rights reserved no publication without permission from the author.

 

© Tous droits réservés aucune publication sans la permission de l'auteur.

www.florianleroy.com

Au zoo d'Amnéville, nous pouvons y trouver des aras magnifiques mais un peu timide. Celui là se cachait derrière son aile tout en gardant un œil sur mon objectif si jamais je venais à bouger. Il présentait vraiment de belles couleurs. Très Intéressant...

Canon Eos 7D + Canon 70-200mm L IS f/4

Réglages: 200mm - 1/160sec - f/4 - ISO400

 

© Published photos are the property of Florian Leroy. They are not royalty free. Any use of these

photographic visual is strictly prohibited without prior permission from the author. Conditions of Use are expressly subject to the provisions of the Code of Intellectual Property.

© Les photos publiées sont la propriété de Florian Leroy. Elles ne sont pas libres de droits. Toute utilisation de ces visuels photographiques est strictement interdite sans une autorisation préalable auprès de son auteur. Les conditions générales d’utilisation sont expressément soumises aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle.

 

Dans les années 1950, Josep Lluís Sert réalise le vaste atelier de son ami Joan Miró, également catalan, à Palma de Majorque. Aimé Maeght, galeriste et éditeur de Miró depuis 1947, décide de lui confier son grand projet : la réalisation de la première fondation privée, reconnue d’utilité publique, dédiée aux arts visuels en Europe.

C’est en moderniste que Sert réinterprète ici les codes du village méditerranéen, la blancheur, la terre, les patios... Sans brutalisme, son lexique intègre la géométrie, la rationalité fonctionnelle, la netteté des formes. Les couleurs primaires sont présentes et donnent vie à l’ensemble.

Sert nourrit en outre sa pensée architecturale des arts visuels. Il intègre dans sa construction des éléments inspirés des œuvres. C’est ainsi, main dans la main avec Aimé Maeght, mais également avec Miró et les artistes présents, qu’il réalise la Fondation.

Pour admirer les œuvres, il conçoit un éclairage naturel indirect et un parcours spatial propice à la contemplation. Avec seulement 850 m2 d’espaces couverts, il propose une variété unique et modulable de volumes et d’espaces, intérieurs et extérieurs.

 

In the 1950s, Josep Lluís Sert realized the vast workshop of his friend Joan Miró, also Catalan, in Palma de Mallorca. Aimé Maeght, gallery owner and publisher of Miró since 1947, decides to entrust to him his big project: the realization of the first private foundation, recognized of public utility, dedicated to the visual arts in Europe.

It is in modernist that Sert reinterprets here the codes of the Mediterranean village, the whiteness, the earth, the patios ... Without brutalism, his lexicon integrates the geometry, the functional rationality, the sharpness of the forms. The primary colors are present and give life to the whole.

Serves further nurtures his architectural thinking of the visual arts. He incorporates into his construction elements inspired by the works. Thus, hand in hand with Aimé Maeght, but also with Miró and the artists present, he realizes the Foundation.

To admire the works, he designs an indirect natural light and a space path that is conducive to contemplation. With only 850 m2 of covered space, it offers a unique and flexible variety of volumes and spaces, interior and exterior.

Après avoir arpenté les rues de Rennes, nous voilà dans une rue piétonne. Le soleil ne va pas tarder à se coucher et offre, comme à chaque fois à cette heure là, une très belle lumière. J'aurai aimé avoir un peu de pluie pour illustrer ce "Clavier". Mais je me contenterai de la lumière sur ces pavés.

Canon Eos 7D + Canon 70-200mm L IS f/4

 

© Published photos are the property of Florian Leroy. They are not royalty free. Any use of these

photographic visual is strictly prohibited without prior permission from the author. Conditions of Use are expressly subject to the provisions of the Code of Intellectual Property.

© Les photos publiées sont la propriété de Florian Leroy. Elles ne sont pas libres de droits. Toute utilisation de ces visuels photographiques est strictement interdite sans une autorisation préalable auprès de son auteur. Les conditions générales d’utilisation sont expressément soumises aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle.

En exposition sur CORRIDOR ÉLÉPHANT : © Véronique Loh

www.corridorelephant.com

Dans l’univers de Portmanteau, la fragilité balance sur le fil tendu d’une équilibriste et entre les balles d’un jongleur. Les corps se glissent sous les intrigantes images projetées sur un grand écran par d’anciens rétroprojecteurs. Dans un temps suspendu, les mouvements des artistes se glissent entre ceux des projections. Au croisement du cirque et des arts visuels, ce monde poétique et déroutant déploie sa grâce nostalgique au son d’une chaleureuse contrebasse.

 

Dans le cadre du Festival UP! 2018 - Biennale Internationale de Cirque les 23 & 24 Mars @ Théâtre Marni

 

Plus d'infos: upfestival.be/spectacle/portmanteau-2018-03-23/

Paryse Martin est une artiste multidisciplinaire qui érige des univers imaginés aux propensions surréalistes dans une esthétique baroque. Née en 1959 à Caribou, dans le Maine, elle effectue son baccalauréat et sa maîtrise à l’Université Laval, à Québec, puis un doctorat en études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal (2007). Martin a participé à plus de cinquante expositions individuelles et collectives au Canada et à l’étranger. Parmi celles-ci, nommons sa participation au Symposium de la jeune peinture de Baie-Saint-Paul en 1986 et à la Manif d’art 8 en 2017. Elle a remporté en 2014 le prix Videre Création en arts visuels. Ses œuvres font partie des collections de la Banque Nationale du Canada, de Bibliothèque et Archives Canada, de la Banque d’art du Conseil des arts du Canada et du Musée national des beaux-arts du Québec. Elle a également réalisé plusieurs œuvres d’art public au Québec. Martin vit et travaille à Québec et y est représentée par la Galerie 3.

Wobbe Alkema 1900-1984 Kampen

Composition with pink circles 1926

Groningen. Groninger museum

 

Wobbe Alkema est un bon exemple de l'art abstrait de l'époque moderne, l'art non figuratif parvenu à son aboutissement : un art visuel géométrique, euclidien. Beau, mais totalement dépourvu de signification. Un art décoratif, aucunement absurde, mais non significatif. C'est l'art des "composition" ou des oeuvres sans titre.

Un art sans racines culturelles identifiables, passe partout, universel par le fait. Un art qui a cet avantage qu'il peut être vendu chez toutes les cultures. Un art de rêve pour les financiers et les marchands. Mais cet art fait il rêver les peuples ?

 

Wobbe Alkema is a good example of the abstract art of the modern era, non-figurative art coming to its end: a geometric, Euclidean visual art. Beautiful, but totally meaningless. A decorative art, not absurd, but not significant.It's the art of "composition" or untitled works.

An art without identifiable cultural roots, passes everywhere, universal by the fact. An art that has the advantage that it can be sold in all cultures. A dream art for financiers and merchants. But does this art make dream for peoples?

www.florianleroy.com

A Paris, en me rendant à un cours de cuisine (www.coursdecuisineparis.com/), j'ai eu le regarde attiré par l'entrée et ses escaliers. Pas forcément bien régulier, il doit avoir un âge assez avancé.

Canon Eos 7D + Canon 17-55mm IS f/2.8

 

© Published photos are the property of Florian Leroy. They are not royalty free. Any use of these

photographic visual is strictly prohibited without prior permission from the author. Conditions of Use are expressly subject to the provisions of the Code of Intellectual Property.

© Les photos publiées sont la propriété de Florian Leroy. Elles ne sont pas libres de droits. Toute utilisation de ces visuels photographiques est strictement interdite sans une autorisation préalable auprès de son auteur. Les conditions générales d’utilisation sont expressément soumises aux dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle.

La Caramba

Bar / salle de concert

 

Tegucigalpa, Honduras

Juillet 2009

1 3 4 5 6 7 ••• 79 80