new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Écuillé (Maine-et-Loire) | by sybarite48
Back to photostream

Écuillé (Maine-et-Loire)

Écuillé (Maine-et-Loire)

 

 

Château du Plessis-Bourré (XVe siècle).

 

 

Le château est pratiquement dans l'état de sa construction au XVe siècle. Il fut construit en 5 ans, de 1468 à 1473, sur l'emplacement d'un ancien manoir acheté par Jean Bourré à la famille de Sainte-Maure en 1462.

 

Jean Bourré nait à Château-Gontier en 1424, d'un père de bourgeoisie drapière et de mère réputée noble. Il fera des études de droit à Paris et sera licencié en droit en 1445. Pendant ses études il rencontrera le dauphin Louis (futur Louis XI). Il suivra Louis alors que celui-ci est exilé par son père Charles VII, pour avoir giflé Agnès Sorel, maîtresse du roi. Louis reproche à Agnès Sorel de bafouer sa mère Marie d'Anjou, dont elle prend la place, et l'accuse de pervertir le roi son amant. Jean Bourré gère alors les finances du Dauphin.

Charles VII étant mort en 1461, Louis lui succède sous le nom de Louis XI, surnommé l'« universel aragne», qui tisse sa toile telle une araignée, préférant la diplomatie aux armes. Louis XI nomme immédiatement Jean Bourré à des postes importants le rendant exempt d'impôts et lui procurant de solides revenus. Jean Bourré était féru d’alchimie, ainsi le château du Plessis-Bourré est-il plein de symboles ésotériques.

 

En 1462, Jean Bourré achète les terres du Plessis-le-Vent où il fera construire le château du Plessis-Bourré.

 

Jean Bourré meurt en 1506, à 82 ans, et son coeur serait déposé dans un coffret d'argent dans la chapelle du Plessis-Bourré, alors que son corps reposerait près de sa femme à Jarzé.

 

Au XVIIIe siècle, le château est racheté par la famille de Ruillé, dont un des membres, Jean-Guillaume de La Planche de Ruillé, député de la noblesse, sera arrêté comme complice des rebelles Vendéens, condamné et exécuté à Angers, en 1794.

 

Au milieu du XIXe siècle, le château risque d'être détruit pour en récupérer les matériaux. Maître Avenant, notaire à Angers, décide d’acquérir le site pour le préserver;

 

En 1911, le domaine est acheté par Henri Vaïsse, neveu de Claude-Marius Vaïsse, préfet et sénateur de Lyon sous le Second Empire qui sera à l'origine de grands travaux qui transformeront la ville (La statue de ce dernier sera utilement fondue et transformée en robinets avec le changement de régime).

 

Au décès de Henri Vaïsse, son neveu François Reille-Soult, duc de Dalmatie, hérite du château. François Reille-Soult, descendant de la noblesse d'Empire, sera député du Tarn presque sans interruption, de 1924 à 1958. Il meurt octogénaire, à Ecuillé, en octobre 1971. Il aura ouvert le château au public en 1955. Ses descendants perpétuent la tradition de l'ouverture du domaine.

 

 

Le château du Plessis-Bourré a servi de décors pour le tournage de nombreux films : Peau d’Âne de Jacques Demy, Jeanne d’Arc de Pierre Badel, Le Bossu de Philippe de Broca, Fanfan la Tulipe de Gérard Krawczyk, La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier...

 

chateaudevaux-anjou.com/jean-bourre/vie-de-jean-bourre/

www.plessis-bourre.com/decouvrez-le-chateau/histoire-du-c...

www2.assemblee-nationale.fr/sycomore/fiche/%28num_dept%29...

1,143 views
7 faves
0 comments
Taken on September 20, 2019