Tuc des Hèches - 15 et 16 octobre 2016
Notre destination première était le pic de Barlonguère mais les conditions nous ont amenés à être prudents et remplacer ce pic par un plus simple et mieux exposé.
Nous partons donc pour 2 jours depuis le pla de Lalau en direction de la cabane de Barlonguère par Peyralade. Nous voyons la neige autour de 2100 mètres et les premiers doutes apparaissent en regardant le pic.
Arrivés à la cabane nous avons le plaisir de voir qu'elle est ouverte et disponible. Pas besoin de la tente ni des matelas. Nous serons donc plus à l'aise. Après avoir mangé, nous partons nous promener vers le port de Barlonguère afin de voir le magnifique mont Valier et l'étang Long. C'est là que les derniers doutes se font ; en marchant sur une pente ayant la même orientation que celles du pic de Barlonguère, l'épaisseur de neige est de 30 cm à 2400 mètres. Ne connaissant par le pic, je préfère m'abstenir et me rabattre sur le tuc des Hèches bien mieux exposé.
La lumière est vraiment belle et la neige donne une vue magnifique.
La nuit se passe très bien et au matin, le vent se lève assez fort et nous secoue pas mal. Je pense qu'en haut du pic, cela doit être désagréable.
Les nuages sont présents et changent la lumière en nous offrant d'autres visions sur les montagnes. La montée au Tuc des Hèches se fait tranquillement et dans difficultés à condition d'être prudent avec les plaques de neige au dessus des barres.
Le retour se fait en changeant de vallée et quittant la vallée de Peyralade par le passage de l'Esque pour retrouver une autre vallée moins austère et plus typée "pâturage".
Un bilan de 2250D+ et une grosse vingtaine de kilomètres nous ayant permis de voir à plusieurs reprises des isards parfois à une petite centaine de mètres, un gypaète qui nous a suivi pendant 1 à 2 heures et enfin, après plus de 12 ans de randonnées dans les Pyrénées, nous avons enfin croisé une ourse avec ses oursons à une cinquantaine de mètres ; quelle rencontre ! Nous nous sommes regardés après que j'ai mis Joulua, notre chienne, en sécurité et l'ourse s'est tranquillement retournée après une trentaine de secondes sans agressivité ni crainte apparente et elle est partie avec ses petits en trottinant. Magnifique ! Encore un week-end réussi.
24 photos · 579 views