new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Colère noire | by reflets de vert
Back to photostream

Colère noire

Je suis en colère contre des gens qui organisent la casse de nos droits, la casse de notre système social, et même très clairement de notre démocratie, de la dignité humaine, et de plusieurs principes fondamentaux.

 

Pour faire disparaître une démocratie et s'attaquer aux opposants il n'est pas nécessaire de les emprisonner.

Pas du tout. On téléguide une partie, à distance, par l'argent ( lenairu.blogspot.com/

www.dailymotion.com/video/x75e0k_largent-dette-de-paul-gr... ) et les réseaux...

 

Et puis il suffit de commencer à s'attaquer aux militants les moins connus et les moins soutenus: les militants pour le logement ( www.dailymotion.com/video/x94aow_sale-nuit-pour-les-don-q... www.humanite.fr/Lourde-amende-pour-le-DAL ), les syndicalistes paysans ( www.monde-solidaire.org/spip/spip.php?article3120 ).

 

Pour les opposants plus populaires, c'est un peu plus difficile, mais il y a aussi des stratégies pour restreindre leur liberté d'expression ( isa.isa-geek.net/node/364 ).

 

On peut aussi ignorer les luttes et les manifestations, et dénigrer les syndicats.

 

Au niveau des élections, les partis politiques dominants, libéraux, utilisent une triple stratégie:

- légitimer leurs propositions et leurs actions mortifères en tant que "spécialistes incontournables", élus, personnes "ouvertes" et "non dogmatiques" (sic)

- dissimuler leurs vraies actions politiques, leur soutien au néolibéralisme et à des actions réactionnaires

- favoriser l'abstention et à la fois la désespérance, pour verrouiller durablement la situation politique.

 

Au niveau des élections européennes, je suis dans un état de colère énorme.

 

On assiste à une véritable opération de censure de tout débat citoyen dans les médias ( windowonthemedia.com/2009/05/rue89-champion-de-la-couvert... ).

Cela est l'aboutissement d'une situation électorale absurde où il n'y a pas de régulation et de contre-pouvoir. J'y reviendrais plus tard. On voit clairement que les pouvoirs néolibéraux ont tiré les leçons du 29 mai 2005.

 

Quand il y a du débat et de la transparence (on nous a envoyé la constitution européenne par la poste), ça change beaucoup la donne...

 

Les partis politiques libéraux se recyclent les uns les autres, mettent en avant leurs propositions les plus solidaires... cela est un mensonge... ils ne sont pas du tout tenus de respecter cela... d'ailleurs ils ne le respectent pas en fait, mais alors pas du tout... jugez plutôt:

www.observatoiredeleurope.com/notes/Droite-et-gauche-ont-...

www.frontdegauche.eu/index.php?option=com_content&vie...

www.frontdegauche.eu/index.php?option=com_content&vie...

aisne-ps.blogspot.com/2009/05/reponses-au-front-de-gauche...

 

Alors vous allez me dire: où je veux en venir?!

 

Je souhaite qu'on se fâche, qu'on s'engueule pour la politique européenne, qu'on ne laisse personne tranquille, que les pauses clopes soient interminables, qu'on ne laisse pas les certitudes sans contradiction, qu'on fasse du débat approfondi partout, et qu'on leur montre qu'en fait, la démocratie a la vie dure dans ce pays!

 

Je pense que la démocratie représentative ne peut être durable, saine et démocratique que si elle est minoritaire, c'est à dire contre-balancée par une puissante démocratie participative, en AG, avec de vrais pouvoirs dans les entreprises, les quartiers, etc... et de vrais débats, contrebalancée par des régulations, des gardes-fous... parce que c'est des FOUS qu'on a en face!!!!

 

Vous allez aussi vous dire: si je suis pour la polémique et les engueulades, je dois avoir une idée de qui je soutiens.

 

Oui en effet.

Je soutiens le front de gauche ( www.frontdegauche.eu/ ), qui a la force d'être diversifié dans ses forces politiques, critique, unitaire, constructif, curieux.... et surtout vraiment à la recherche d'alternatives politiques, sociales et économiques à ce système.

 

Evidemment, il n'y a pas que les élections.

Il faut aussi se mobiliser sur d'autres terrains, se méfier des carriérismes, des compromis sans cohérences ni perspectives, des sectarismes qui nous isolent.

 

Se mobiliser dans les grêves, les luttes politiques et sociales, mettre en place des coopératives solidaires, politiques et responsables, des AMAP, faire des recherches sur le fonctionnement de la justice (par exemple) pour en parler, trouver de nouveaux moyens d'action militants est aussi nécessaire.

 

Bon on a assez de contenu pour s'engueuler :)

1,990 views
5 faves
10 comments
Taken on June 12, 2005