Paris

Nikon F50 film

 

'Dejábamos las bicicletas en la calle y nos internábamos de a poco, parándonos a mirar el cielo porque ésa es una de las pocas zonas de París donde el cielo vale más que la tierra.'

 

de 'Rayuela', capítulo 1

Julio Cortázar

 

 

une mauvaise traduction : (je remercie pour l'aide ; -))

 

'Nous laissions les bicyclettes dans la rue et nous nous etions internés à peu, en nous arrêtant à regarder le ciel parce que ici est une des peu zones de Paris où le ciel vaut plus

que la terre.'

 

'Marelle', chapitre 1

Julio Cortázar

2,284 views
18 faves
14 comments
Taken on July 23, 2006