Celia Franca / Celia Franca
Celia Franca was born in London, England, in 1921 and studied dance at the Guildhall School of Music and the Royal Academy of Dancing. She made her debut in London in 1936. She was an accomplished soloist, principal dancer, choreographer and teacher with a variety of dance groups and schools in England until 1950.

Franca’s involvement with Canadian ballet began in 1950 with an invitation to visit the Canadian Ballet Festival in Montreal. Celia Franca was then persuaded to return to Canada in 1951 to found and direct the National Ballet of Canada in Toronto. She served as its principal dancer and its artistic director until 1974. In 1959, she co-founded the National Ballet School with Betty Oliphant.

After retiring from the National Ballet, Franca settled in Ottawa with her husband, James Morton. She continued to be active in dance; working as a guest teacher, choreographer, writer, and lecturer with various groups and schools around the world.

Highly regarded, decorated and recognized for her work with ballet, within and outside Canada, Celia Franca died in Ottawa in 2007.

See also:

Discover the Collection: Biography and People

On Pointe–A Dancing Force to be Reckoned With [blog]

Celia Franca: Shall we dance? [podcast]

iTunes

Podcast – Discover Library and Archives Canada: Your History, Your Documentary Heritage [Google Play]

-----

Celia Franca naît à Londres (Angleterre) en 1921. Elle étudie la danse à la Guildhall School of Music et à la Royal Academy of Dancing, et elle fait ses débuts à Londres en 1936. Elle est une soliste accomplie, mais aussi une danseuse principale, une chorégraphe et une enseignante dans diverses troupes de danse et écoles d’Angleterre jusqu’en 1950.

Franca se joint au monde du ballet canadien en 1950, lorsqu’elle est invitée au Festival du ballet canadien à Montréal. Celia Franca se fait ensuite convaincre de revenir au Canada en 1951 afin de fonder et de diriger le Ballet national du Canada à Toronto, dont elle sera la danseuse principale et la directrice artistique jusqu’en 1974. En 1959, elle et Betty Oliphant fondent l’École nationale de Ballet du Canada.

Après avoir quitté le Ballet national, Franca s’établit à Ottawa avec son époux James Morton. Elle demeure active dans le milieu de la danse puisqu’elle travaille comme enseignante invitée, chorégraphe, scénariste et conférencière dans des troupes de danse et des écoles du monde entier.

Souvent récompensée pour son travail dans le monde du ballet, Celia Franca jouit d’une réputation enviable, tant au Canada qu’à l’étranger. Elle meurt à Ottawa en 2007.

Voir aussi :

Découvrez la collection : Biographies et gens

Sur pointes : Une force de la danse [blogue]

Celia Franca : M’accordez-vous cette danse? [balado]

iTunes

Balado – Découvrez Bibliothèque et Archives Canada : votre histoire, votre patrimoine documentaire [Google Play]
12 photos · 1,116 views