Selkirk and Red River Settlements / Établissements de Selkirk et de la rivière Rouge
In 1811, Thomas Douglas Selkirk, the fifth Earl of Selkirk, established the Red River Colony (or Selkirk Settlement) on 300,000 square kilometres of land that he purchased for 10 shillings from the Hudson’s Bay Company while still in England.

That same year, Selkirk dispatched labourers to prepare the land before the arrival of the first settlers. However, the men arrived at
York Factory (on Hudson Bay) too late in the season to make it to the Red River area before freeze-up. They finally reached their destination on August 30, 1812.

The first settlers, a party of 120 Irish and Scottish immigrant men, women and children, arrived in the colony on October 27, 1812. It was not until 1816 that Selkirk visited his colony for the first time. He stayed only for 13 weeks.

The Red River Colony was Selkirk’s third venture to relieve the suffering of Irish and Scottish tenant farmers who were driven off their lands. His first settlement in Prince Edward Island was highly successful. The second at Baldoon, in Upper Canada (now Ontario), was abandoned during the War of 1812.

See also:

Immigrants to Canada [database]
The search screen allows you to search by the name of the immigrant, the year of immigration and keywords [example: Selkirk]. You can enter a surname and/or given name.

Genealogy and Family History: Immigration and Citizenship

Discover the Collection:
Aboriginal Peoples


Discover the Collection:
Exploration and Settlement


-----

En 1811, Thomas Douglas Selkirk, cinquième comte de Selkirk, fonde la colonie de la rivière Rouge (ou établissement de Selkirk) qui s’étend sur une terre de 300 000 kilomètres carrés qu’il a acquise pour la somme de 10 shillings de la Compagnie de la Baie d’Hudson alors qu’il était encore en Angleterre.

La même année, le comte de Selkirk envoie des laboureurs ayant pour mission de préparer la terre avant l’arrivée des premiers colons. Malheureusement, les hommes arrivent à York Factory (sur la baie d’Hudson)
trop tard dans la saison pour se rendre dans la région de la rivière Rouge avant le gel. Ils arriveront finalement à destination le 30 août 1812.

Les premiers colons, un groupe de 120 immigrants irlandais et écossais, tant des hommes que des femmes et des enfants, rejoignent la colonie le 27 octobre 1812. Le comte de Selkirk ne visitera sa colonie pour la première fois qu’en 1816. Il n’y demeurera que 13 semaines.

Pour le comte de Selkirk, la colonie de la rivière Rouge constitue sa troisième initiative visant à soulager la souffrance des fermiers irlandais et écossais chassés de leurs terres. La première colonie, qu’il établit sur l’île du Prince Édouard, est couronnée de succès. La seconde, à Baldoon, dans le Haut-Canada (aujourd’hui l’Ontario), est abandonnée durant la guerre de 1812.

Voir aussi :

Immigrants pour le Canada
[base de données]
L'écran de recherche vous permet de faire une recherche par nom d'immigrant, par année d'immigration et par mots-clés [exemple : Selkirk]. Vous pouvez inscrire un nom de famille et/ou un prénom.

Généalogie et histoire familiale :
Immigration et citoyenneté


Découvrez la collection :
peuples autochtones


Découvrez la collection :
exploration et colonisation

22 photos · 2,122 views