Prime Minister Wilfrid Laurier, 1896 -1911 / Premier Ministre Wilfrid Laurier, 1896 -1911
Wilfrid Laurier was born in St. Lin, Quebec in 1841, the son of a farmer. After a few years at the local elementary school, Laurier was sent to New Glasgow, a nearby town, to learn English. He spent seven years at a Roman Catholic college, and then studied law at McGill University. Laurier graduated in 1864 and began practising law in Montreal.

It was during these years that Laurier became involved in politics, supporting the Liberal party or "parti rouge", as it was known in Quebec. In 1866, he moved to L'Avenir and took over as Editor of Le Défricheur, defending liberalism. It was not an easy platform to support in Quebec at that time; the clergy fiercely condemned "les rouges," and the rival "parti bleu" dominated the provincial government. Laurier won a seat in the legislature as a Liberal member in 1871, but resigned in 1874. That same year, he was elected to the House of Commons. During the brief Liberal regime under Alexander MacKenzie, Laurier served for a year as Minister of Inland Revenue. His spirited defence of Louis Riel in 1885 brought his oratorical abilities to the attention of the party, and when Liberal leader Edward Blake resigned in 1887, Laurier succeeded him.

The nation voted Liberal in the 1896 election and Laurier became Canada's first francophone prime minister.

See also:

Discover the Collection:
Politics and Government


Prime Ministers' Fonds

First Among Equals: The Prime Minister in Canadian Life and Politics, The Honourable Sir Wilfrid Laurier

Laurier House

-----

Wilfrid Laurier est né à Saint-Lin, au Québec, en 1841. Il était fils d'agriculteur. Après quelques années à l'école primaire locale, il a été envoyé à New Glasgow, une ville voisine, pour apprendre l'anglais. Il a passé sept ans dans un collège catholique, puis a étudié le droit à l'Université McGill. Il a obtenu son diplôme en 1864 et a commencé à pratiquer à Montréal.

C'est à ce moment-là que Laurier a commencé à s'intéresser à la politique et à jouer un rôle actif dans le Parti libéral, le « Parti rouge », comme on disait alors au Québec. En 1866, il déménagea à L'Avenir et devint rédacteur en chef du journal Le Défricheur, qui soutenait le libéralisme. Ce n'était pas un programme facile à défendre à l'époque, au Québec; le clergé condamnait férocement « les rouges » tandis que le « Parti bleu », leur rival, dominait la scène politique provinciale. Laurier remporta un siège à l'Assemblée législative comme député libéral en 1871, mais il démissionna en 1874. La même année, il fut élu à la Chambre des communes. Au cours de la brève période d'administration libérale, sous le régime d'Alexander Mackenzie, Laurier a occupé pendant une année le poste de ministre du Revenu de l'intérieur. Sa défense vigoureuse de Louis Riel, en 1885, attira l'attention du parti sur ses talents oratoires. Lorsque le chef du Parti libéral, Edward Blake, démissionna en 1887, Laurier lui succéda.

Les Canadiens votèrent pour les Libéraux en 1896, et Laurier devint le premier Premier ministre francophone du Canada.

Voir aussi :

Découvrez la collection :
politique et gouvernement


Fonds des premiers ministres

Premier parmis ses pairs : Le premier ministre dans la vie et la politique au Canada, L'honorable Sir Wilfrid Laurier

Maison Laurier
51 photos · 2,112 views