Canadian Women’s Army Corps / Service féminin de l’Armée canadienne
During the Second World War, Canadian women were mobilized to serve in the armed forces. Approximately, 50,000 women enlisted and a majority of them served with the Canadian Army. A variety of tasks were assigned to the Canadian Women’s Army Corps (CWAC) formed in 1941. These women enrolled from a sense of patriotism or a desire to see the world, no different from their male counterparts of the time.

However, they faced skepticism and harassment at home and abroad. Their perseverance coupled with wartime labour demands enabled women to work in numerous fields of work, such as mechanical and technical repairs, communications, drafting, or driving vehicles. The Canadian government and the Department of National Defence in 1943 started a recruitment drive and public relations campaign to support women contributing to the war effort. Over time their salaries increased, and public and military opinions began to change in favour of women serving in the armed forces.

The thousands of women who served their country during wartime gained new skills and expertise, confidence, and a much improved respect and support from Canadians. The CWAC was an opportunity and milestone for those choosing to step away from traditional gender roles in Canada.

See also:

Discover the Collection : Military Heritage

Discover the Collection: National Identity

75th Anniversary of the Canadian Women’s Army Corps [blog]

Biography and People: Celebrating Women‘s Achievements [archived]

----

Durant la Seconde Guerre mondiale, les Canadiennes sont appelées à s’engager dans l’armée. Environ 50 000 femmes sont ainsi recrutées, et une majorité d’entre elles servent dans les Forces canadiennes. Le Service féminin de l’Armée canadienne, créé en 1941, se voit confier des tâches très diversifiées. Les femmes s’engagent par patriotisme ou parce qu’elles ont envie de voir le monde, des motivations assez semblables à celles de leurs homologues masculins.

Cependant, ces femmes doivent affronter la méfiance et les brimades, au pays comme à l’étranger. Leur persévérance, associée au besoin important de main-d’œuvre en temps de guerre, leur permet de travailler dans de nombreux champs d’activité, tels que la réparation mécanique et technique, les communications, la rédaction ou la conduite de véhicules. En 1943, le gouvernement canadien et le ministère de la Défense nationale lancent une opération de recrutement et une campagne de relations publiques pour inciter les femmes à contribuer à l’effort de guerre. Avec le temps, les salaires augmentent, et civils et militaires commencent à voir d’un bon œil les femmes engagées dans les forces armées.

Les milliers de femmes qui ont servi leur pays en cette période de guerre ont acquis de nouvelles compétences, de l’assurance, ainsi que le respect et l’appui des Canadiens. Le Service féminin de l’Armée canadienne représentait pour ces femmes une occasion unique d’échapper aux rôles traditionnels qui leur étaient réservés à l’époque.

Voir aussi :

Découvrez la collection : Patrimoine militaire

Découvrez la collection : Identité nationale

Soixante-quinzième anniversaire du Service féminin de l’Armée canadienne [blogue]

Biographies et gens : Femmes à l‘honneur: Leurs réalisations [archivée]
19 photos · 1,876 views