No Man's Land, Tokyo, Japan
No man’s land

Un drapeau multicolore, synthèse de tous les drapeaux du monde, flotte sur le mât qui portait il y a encore quelques semaines les couleurs de la France. Nous sommes désormais sur un territoire inédit, celui de l’art et de la création.
Le déménagement des services de l’ambassade de France dans de nouveaux locaux offre une occasion unique d’inviter des artistes à s’approprier, en toute liberté, ces anciens bâtiments des années 50, et à réfléchir sur cet espace atypique, voué à disparaître.
Réunissant près de soixante-dix artistes français, japonais, mais aussi britannique ou iranien, No man’s land explore la notion de territoire(s).
Les œuvres, pour la plupart créées sur place, envahissent tous les espaces intérieurs et extérieurs : bureaux, couloirs, archives, escaliers, sous-sol, jardins… Tous les champs de la création sont au rendez-vous : des arts visuels à la mode, en passant par le design, l’architecture ou les performances.
Reconnus sur le plan international ou jeunes artistes émergents, tous proposent une expérience différente de l’art.
Plus qu’une exposition, No man’s land offre au visiteur la chance de rencontrer la création en train de se faire. Pendant toute la durée du projet, les artistes poursuivront leur œuvre in situ : une invitation à revenir régulièrement découvrir l’évolution du travail. Certains installent même leur atelier dans ces bâtiments revisités : à chacun le loisir de pousser leur porte et de découvrir un lieu en pleine effervescence. Plusieurs galeries produisent une œuvre spécifique au projet.
Lieu de convivialité et de découverte, No man’s land propose au visiteur un café conçu par Yusuke Iseya avec le collectif Rebirth Project. A chacun son univers. Les enfants sont invités à venir rejoindre les ateliers de création. Rythmées de musique et de performances, ces huit semaines sont une belle occasion de venir et revenir découvrir des artistes français et japonais de la scène et du spectacle.
Enfin, No man’s land accueille des projets invités dans le bâtiment annexe, promu au rang de théâtre d’une création toujours renouvelée. Les visiteurs pourront ainsi découvrir successivement un projet du Vantan Design Institute, une exposition des étudiants de Geidai ou encore les œuvres du collectif Dandans.

Parcours artistique aux multiples facettes, No man’s land est un espace de création unique, où le goût de l’éphémère prend la mesure d’un temps universel.

artistes :
Les numéros entre parenthèses correspondent aux numéros de salles.
括弧内の番号は、館内見取り図の番号です。
A

Albert Abut / アルベール・アビュト (326)
Jef Aerosol / ジェフ・アエロソル (317, divers/数ヶ所)
Cécile Andrieu / セシル・アンドリュ (210)
Asamï / アサミ (drapeau/旗)
B

Agathe de Bailliencourt / アガット・ドゥ・バイヤンクール (128, 324)
Masako Ban & Andrew Palaski / 坂 雅子 & アンドリュー・パラスキー (125)
Richard Bliah / リシャール・ブリア (b101)
Christian Boltanski / クリスチャン・ボルタンスキー (102)
Lilian Bourgeat / リリアン・ブルジャ (301)
Christophe Brunquell / クリストフ・ブルンケル (215)
Nicolas Buffe / ニコラ・ブュフ (202, arche/門)
C

Monsieur Chat / ムッシュー・シャ (129)
Philippe Chatelain / フィリップ・シャトラン (108)
Contrapuntal / コントラパントル (208, 209)
Peter Cook / ピーター・クック (103)
crc / シィエル・ルージュ・クレアシオン (106)
Curiosity / キュリオシティ (105)
D

Alexa Daerr / アレクサー・ダエール (007)
Alice Daquet / アリス・ダケ (013, 223)
Sarah Dolatabadi / サラ・ドラタバディ (212, 310)
Yuumi Domoto / 堂本 右美 (126)
E

Romain Erkiletlian / ロマン・エルキレティアン (214)
F

Pierre Filliquet / ピエール・フィリケ (308)
Audrey Fondecave / オードリー・フォンドゥカヴ (319)
Monique Frydman / モニク・フリードマン (312)
Nobuhiro Fukui / 福井 伸宏 (304)
G

Speedy Graphito / スピーディ・グラフィト (108, 316, arche/門)
Emmanuel Guillaud / エマニュエル・ギヨー (b001, forêt/林)
H

Hanayo / 花代 (005)
HIROMIX / ヒロミックス (318)
Akiko Hoshina / 保科 晶子 (217, forêt/林)
I

J

J.Jo / ジェイ・ジョ (206)
Bernard Joisten / ベルナール・ジョイステン (b103)
Jules Julien / ジュール・ジュリアン (309)
K

Kare San Sui Surrounding / 枯山水サラウンディング (010, 101, 108)
Kengo Kito / 鬼頭 健吾 (313)
K-narf / クナールフ (323)
Kosei Komatsu & Aiko Ishiwata / 小松 宏誠 & 石渡 愛子 (214, 225)
L

Anne Leigniel / アンヌ・レニエル (213)
Guillaume Leingre / ギヨーム・ラングル (001)
Claude Lévêque / クロード・レヴェック (201)
Julien Levy / ジュリアン・レヴィ (008)
M

Matthieu Manche / マチュー・マンシュ (302, 303)
Erina Matsui / 松井 えり菜 (311)
Harutaka Matsumoto / 松本 春崇 (205)
Mathieu Mercier / マチュー・メルシェ (b103)
MIKAN / みかんぐみ (130)
Shintaro Miyake / 三宅 信太郎 (112, 113, 114, 117, 118, 204)
N

Manika Nagare / 流 麻二果 (002)
Takashi Nakajima / 中島 崇 (107)
Shunsuke François Nanjo / シュンスケ・フランソワ・ナンジョー (307)
O

Hiroko Okada / 岡田 裕子 (207)
P

Aurélie Pétrel / オレリー ペトレル (004, b104)
Sabine Pigalle / サビーヌ・ピガール (123)
plaplax / プラプラックス (120)
Psyckoze / プシコーズ (divers/数ヶ所)
Q

R

Rebirth Project (Yusuke Iseya) / リバース・プロジェクト(伊勢谷 友介) (111)
Lucille Reyboz & Hitomi Fujiwara / ルシール・レイボーズ & 藤原 仁美 (108, 124)
Georges Rousse / ジョルジュ・ルース (119, 220, 325)
S

SANAA / サナー (b102)
Shun Sasa / 佐々 瞬 (322)
Kishio Suga / 菅 木志雄 (314, 315)
T

Kouichi Tabata / 田幡 浩一 (305)
Mayumi Terada / 寺田 真由美 (203)
Kimio Tsuchiya APT / 土屋 公雄 アートプロジェクトチーム (127, 222, 327)
U

V

Christophe Valéry / クリストフ・ヴァレリー (003,106 (fenêtre/窓))
Jean-Luc Vilmouth / ジャン=リュック・ヴィルムット (002)
W

X

Y

Shingo Yoshida / シンゴ ヨシダ (224)
Shotaro Yoshino / 吉野 祥太郎 (226)
Z



-
Conception
Service culturel de lʼAmbassade de France au Japon,
sous la direction de Alexis Lamek, Conseiller culturel

Commissariat
Hélène Kelmachter, attachée culturelle

Coordination
Antoine Perrin

Mécénat et communication
Jacqueline Nogues

Traductions
Rigue Kitagami, Eriko Hagio, Shizuko Hasegawa, Takeo Kuwabara, Yuta Kato

Organisation
Ambassade de France au Japon

Co-organisation
CCIFJ

Relations presse
EFAP JAPON

Identité graphique
Barbie House

Direction artistique et réalisation du "journal"
Clear Gallery Inc. et Mina Tabei

Maquette du dossier de presse
Clear Gallery Inc., Antoine Perrin et Yuu Kawamura

Photographies
J.Jo, Roland Bijlenga, Hidenori Ohno,
Antoine Perrin, Ariele Schweps, Nobuhiro Fukui
71 photos · 1,645 views