MANIFESTO ART IS...
MANIFESTO ART IS... is a collection of artworks, installations, videos conceived in order to unmask and think the language of contemporary art: a banal, sterile and autistic language consecrated for ignorance and financial interests.

M.A.IS... is a poetical act in support of art.

MANIFESTO ART IS... est une collection d'œuvres, installations, vidéos créées afin de démasquer, épuiser, repenser le langage de l'art contemporain: un langage banal, stérile et autistique qui a été consacré par ignorance et intérêts économiques.

M.A.IS... est un acte poétique en faveur de l'art.

Thinking over the world of contemporary art has led me to create MANIFESTO ART IS..., a collection of artworks, installations, pictures, videos, conceived to decrypt the language of contemporary art. Nowadays the contemporary-art-system, made of art-makers, museums, international galleries, collectors, auction houses, investment funds, has codified art into a conventional language blessed at a worldwide scale. However, when you think and analyze this language, it easily appears as banal, sterile, autistic, consecrated just for ignorance and private economic interests.

Je ne crois pas que la bonne question soit "qu’est-ce que l’art ?", mais plutôt "à quoi sert l’art ?".
Car poser cette question nous permette de changer de perspective, nous permette d'aller plus loin. Si on peut reconnaitre à l'art moderne le mérite d'avoir rompu certaines règles et usages et d'avoir ouvert de nouveaux horizons (malgré que cela se soit fait en empruntant à l'art primitif et ethnique) que dire de l'art contemporain? L’adhésion collective aux œuvres ou aux maitres de l’art moderne est surtout culturelle: on y adhère parce que la culture nous l'impose. Pour sa part, l’adhésion à l’art contemporain est la conséquence de la société du marketing, du spectacle, du divertissement, de la caricature et du profit dans la quelle nous vivons. Depuis le début du XX siècle, l'art souffre irrémédiablement de l'omniprésence des médias de masse. La photographie, la télévision, le cinema, la presse, internet ont pris la place et la fonction qu'occupait l'art autrefois. Bien évidemment l'art cherche constamment sa voie, mais pour le moment l'art qui circule est devenu un divertissement banal, une caricature et, naturellement, un marché consacré par Le Marché. Mais à quoi sert-il cet art ? Très vraisemblablement à rien.
1 photo · 504 views