new icn messageflickr-free-ic3d pan white
31/52 : Hiroshima | by Eric Constantineau - www.ericconstantineau.com
Back to photostream

31/52 : Hiroshima

=== Français ===

 

Le 6 août 1945, Hiroshima a subi le premier bombardement atomique de l'histoire. Voici l'équipage du B-29 "Enola Gay", avec le Col. Paul W. Tibbets, le pilote, au centre.

 

"En 1945, l'armée Américaine avait retenu six objectifs : Hiroshima, Nagasaki, Kokura, Niigata, Kyōto et Yokohama.

 

Le 6 août 1945 à 2 h 45 (heure locale), le bombardier B-29 piloté par Paul Tibbets, baptisé Enola Gay du nom de sa mère, décolle de la base de Tinian, avec à son bord une bombe atomique à l'uranium 235 d'une puissance de 15 kilotonnes, surnommée Little Boy. L'équipage est composé de douze hommes, dont quatre scientifiques. Deux autres B-29 l'escortent, emportant les instruments scientifiques destinés à l'analyse de l'explosion.

 

À 7 h 09, l'alarme aérienne est déclenchée à Hiroshima ; un avion isolé est repéré. Il s'agit du B-29 d'observation météorologique Straight Flush. Au même moment, deux autres appareils survolent Kokura et Nagasaki pour une mission de reconnaissance identique. Les conditions météorologiques sont très bonnes au-dessus de Hiroshima ; la ville est choisie comme cible. Au sol, l'alerte aérienne est levée à 7 h 30. La ville a été peu bombardée pendant la guerre et les habitants ont l'habitude de voir les bombardiers américains survoler leur ville pour se rendre plus au nord.

 

La bombe, recouverte de signatures et d'injures à l'adresse des Japonais est armée en vol et larguée à 8 h 15, à près de 9 000 mètres au-dessus de la ville. À 8 h 16 min 2 s heure locale, après 43 secondes de chute libre, la bombe explose à 600 mètres du sol, à la verticale de l’hôpital Shima 34° 23′ 41″ N 132° 27′ 17″ E / 34.39482, 132.45483, situé au cœur de l'agglomération, à moins de 300 mètres au sud-est du Pont Aioi, initialement visé car reconnaissable par son plan en « T ».

 

L'explosion, équivalent à celle de 15 000 tonnes de TNT, rase instantanément la ville. 75 000 personnes sont tuées sur le coup dont un tiers de militaires, la ville étant entre autres le siège de la Deuxième armée générale (第2総軍, Dai-ni Sōgun?) crée le 8 avril 1945 à partir de la dissolution du Commandement de la défense générale (防衛総司令部, Bōei Soshireibu?) chargée de la défense de l'ouest du Japon, et de nombreux arsenaux et bases aériennes. Dans les semaines qui suivent, plus de 50 000 personnes supplémentaires meurent. Le nombre total de morts reste imprécis ; il est de l'ordre de 250 000. Sur les 90 000 bâtiments de la ville, 62 000 sont totalement détruits. Il ne resta aucune trace des habitants situés à moins de 500 mètres du lieu de l'explosion.

 

Au retour, les aviateurs verront pendant 500 kilomètres le champignon qui, en deux minutes, a atteint 10 000 mètres d'altitude. L’Enola Gay atterrit six heures plus tard à Tinian. Son équipage est aussitôt décoré."

- Wikipedia

 

---

La présente photo a été inspirée à partir de celle-ci et fait partie de mon projet photo "52 légo". En 2011, je dénoncerai une injustice à chaque semaine. Les photos de ce projet peuvent être utilisées librement pour des fins non-commerciales.

 

Changeons le monde, une photo à la fois.

 

=== English ===

 

The ground crew of the B-29 "Enola Gay" which atom-bombed Hiroshima, Japan on August 6th. Col. Paul W. Tibbets, the pilot is the center.

 

"During the final stages of World War II in 1945, the United States conducted two atomic bombings against the cities of Hiroshima and Nagasaki in Japan, the first on August 6, 1945 and the second on August 9, 1945. These two events are the only use of nuclear weapons in war to date.

 

For six months before the atomic bombings, the United States intensely fire-bombed 67 Japanese cities. Together with the United Kingdom and the Republic of China, the United States called for a surrender of Japan in the Potsdam Declaration on July 26, 1945. The Japanese government ignored this ultimatum. By executive order of President Harry S. Truman, the U.S. dropped the nuclear weapon "Little Boy" on the city of Hiroshima on Monday, August 6, 1945, followed by the detonation of "Fat Man" over Nagasaki on August 9.

 

Within the first two to four months of the bombings, the acute effects killed 90,000–166,000 people in Hiroshima and 60,000–80,000 in Nagasaki, with roughly half of the deaths in each city occurring on the first day. The Hiroshima prefectural health department estimates that, of the people who died on the day of the explosion, 60% died from flash or flame burns, 30% from falling debris and 10% from other causes. During the following months, large numbers died from the effect of burns, radiation sickness, and other injuries, compounded by illness. In a US estimate of the total immediate and short term cause of death, 15–20% died from radiation sickness, 20–30% from flash burns, and 50–60% from other injuries, compounded by illness.[5] In both cities, most of the dead were civilians.

 

Six days after the detonation over Nagasaki, on August 15, Japan announced its surrender to the Allied Powers, signing the Instrument of Surrender on September 2, officially ending the Pacific War and therefore World War II, as Germany had already signed its Instrument of Surrender on May 7, ending the war in Europe. The bombings led, in part, to post-war Japan's adopting Three Non-Nuclear Principles, forbidding the nation from nuclear armament. The role of the bombings in Japan's surrender and the U.S.'s ethical justification for them, as well as their strategic importance, is still debated."

- Wikipedia

 

---

The present photo was inspired by this one, and is part of my "52 légo" photo project. In 2011, I will denounce one injustice every week. The photos of this project can be freely used for non-commercial use.

 

Let's change the world, one photo at a time.

 

11,489 views
0 faves
3 comments
Taken on September 12, 2011