new icn messageflickr-free-ic3d pan white
19/52 : Rwanda | by Eric Constantineau - www.ericconstantineau.com
Back to photostream

19/52 : Rwanda

=== Français ===

 

Il y a 17 ans, environ 800 000 Rwandais ont trouvé la mort durant un génocide.

 

"Le génocide au Rwanda est un génocide qui eut lieu du 6 avril au 4 juillet 1994 au Rwanda, un pays d'Afrique de l'Est. Il fut commis dans le cadre d'une guerre civile opposant le gouvernement rwandais, constitué de Hutu (voir Hutu Power), au Front patriotique rwandais (FPR), accusé par les autorités d'être essentiellement « tutsi ». Le 1er octobre 1990, des Rwandais exilés et regroupés au sein du FPR décidèrent de revenir au pays à partir de l'Ouganda, et de prendre le pouvoir par les armes. En réponse, les autorités rwandaises menèrent une double stratégie[réf. nécessaire] : se défendre avec l'armée contre l'agression militaire du FPR et « liquider » tous les Tutsi de l'intérieur du Rwanda. Les autorités rwandaises perdirent la guerre civile au profit du FPR mais atteignirent par contre leur objectif génocidaire contre les Tutsi.

 

L'ONU estime que quelque 800 000 Rwandais, en majorité Tutsi, ont trouvé la mort durant ces trois mois. Ceux qui parmi les Hutu se sont montrés solidaires des Tutsi ont été tués comme traîtres à la cause hutu. D'une durée de cent jours, ce fut le génocide le plus rapide de l'histoire et celui de plus grande ampleur en termes de nombre de morts par jour."

- Wikipedia

  

Les casques bleus étaient impuissants face au massacres. Beaucoup d'éléments ont malheureusement ralenti l'effort de paix, ce qui a amené le génocide le plus rapide de l'histoire.

 

"Il apparait que plusieurs États, en général à travers l'ONU, dont la France, particulièrement impliquée au Rwanda, ne semblent pas avoir su ou voulu adapter leurs actions en distinguant bien les massacres génocidaires de la guerre civile. Les États-Unis, marqués par le fiasco somalien récent, et l'ensemble du Conseil de sécurité des Nations unies refusèrent de qualifier à temps les massacres de génocide, ce qui empêcha de faire jouer la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide qui obligeait les États signataires à intervenir. On emploie des périphrases comme « actes de génocide ».

[...]

Pendant toute la durée du génocide, le général Roméo Dallaire est tenu par le DOMP, service du maintien de la Paix de l'ONU, de ne pas laisser la MINUAR intervenir par les armes pour empêcher les massacres et de tenter d'obtenir un cessez-le-feu entre le FPR et les FAR et un arrêt des massacres. Il avait déjà tenté, sans succès, d'obtenir des Nations unies l'autorisation de procéder à la saisie des caches d'armes en janvier 1994. Devant cette inaction de l'ONU, le général Dallaire n'avait aucune marge de manœuvre pour tenter de protéger le peuple rwandais."

- Wikipedia

 

Le métier de casque bleu au Rwanda a dû être quelque chose d'horrible. Sentez toute l'impuissance des troupes face à la mort de milliers de gens autour d'eux.

 

Je dénonce ici l'inaction de l'ONU, ou plus particulièrement le fait que bien des pays ont tardé à agir. Peut-être n'y avait-il pas assez de pétrole au Rwanda pour motiver une intervention ?

 

---

La présente photo fait partie de mon projet photo "52 légo". En 2011, je dénoncerai une injustice à chaque semaine. Les photos de ce projet peuvent être utilisées librement pour des fins non-commerciales.

 

Changeons le monde, une photo à la fois.

 

=== English ===

 

17 years ago, about 800 000 Rwandans died during a genocide.

 

"The Rwandan Genocide was the 1994 mass murder of an estimated 800,000 people in the small East African nation of Rwanda. Over the course of approximately 100 days from the assassination of Juvénal Habyarimana on April 6 through mid-July, over 500,000 people were killed, according to a Human Rights Watch estimate. Estimates of the death toll have ranged between 500,000 and 1,000,000, or as much as 20% of the country's total population. It was the culmination of longstanding ethnic competition and tensions between the minority Tutsi, who had controlled power for centuries, and the majority Hutu peoples, who had come to power in the rebellion of 1959–1962 and overthrown the Tutsi monarchy."

- Wikipedia

 

UN soldiers were powerless, massacres happened daily. Sadly, many factors slowed the peace effort, which led to the fastest genocide in history.

 

"The United Nations Assistance Mission for Rwanda (UNAMIR) was hampered from the outset by resistance from numerous UN Security Council members, who were reluctant to have the UN become involved. This applied both to the Arusha Accords process and to preventing or suppressing the genocide. Only Belgium had asked for a strong UNAMIR mandate. After the murder of ten Belgian peacekeepers protecting the Prime Minister in early April and the failure of the Security Council to act, Belgium pulled out of the peacekeeping mission.

[...]

In 2000, the UN explicitly declared its reaction to Rwanda a "failure". Then Secretary General Kofi Annan said of the event "The international community failed Rwanda and that must leave us always with a sense of bitter regret."."

- Wikipedia

 

Being a UN soldier in Rwanda must have been the worst job ever. Feel all that helplessness, they were not able to do anything about the death of thousands around them.

 

I here denounce the lack of action from the UN, especially the fact that many countries took a long time to intervene. Maybe there were not enough oil in Rwanda to motivate an intervention ?

 

---

The present photo is part of my "52 légo" photo project. In 2011, I will denounce one injustice every week. The photos of this project can be freely used for non-commercial use.

 

Let's change the world, one photo at a time.

24,351 views
4 faves
4 comments
Taken on May 7, 2011