new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Le pavillon national russe (Biennale d'architecture, Venise) | by dalbera
Back to photostream

Le pavillon national russe (Biennale d'architecture, Venise)

La dématérialisation sur tablette tactile des contenus du pavillon de la Russie de la biennale d’architecture est une réussite scénographique en raison de la qualité esthétique et de l’originalité des espaces qui ont été conçus pour donner accès aux documents multimédias décrivant le grand projet d’aménagement de la future ville scientifique de Skolkovo. Disposant de deux étages d’exposition, les concepteurs du pavillon russe ont joué sur les contrastes.

 

Au niveau bas, une installation appelée « I-Land » a été imaginée pour évoquer l’existence d’une soixantaine de villes scientifiques construites entre 1945 et 1989 sous le régime soviétique et qui sont restées secrètes. Dans une salle obscure, on peut voir, à travers de multiples œilletons, des photographies d’époque de ces villes autrefois interdites.

 

Au niveau supérieur, les concepteurs ont voulu mettre en évidence le changement de méthode qui caractérise la politique russe actuelle en présentant une installation très différente appelée « I-City ». Celle-ci porte sur la création, d’ici à 2017, de la ville nouvelle de Skolkovo, située à proximité de Moscou. Cette cité de l’innovation associera des centres de recherche et de formation, publics et privés du monde entier, spécialisés sur les technologies de l’information et la communication, sur l’industrie nucléaire, sur la recherche biomédicale, sur les énergies et sur la recherche spatiale. Plusieurs projets de grands architectes ont d’ores et déjà été sélectionnés pour cette ville qui comprendra également des logements, une université, des espaces collectifs de loisirs et de nombreux services.

 

L’usage de tablettes tactiles individuelles a été retenu pour donner accès aux documents descriptifs. Dans un premier temps, le visiteur doit choisir un des nombreux flashcodes situés sur les murs des trois salles et le scanner au moyen de l’application embarquée. Selon les salles, il peut alors consulter sur son écran les dossiers complets de chaque projet architectural, d’aménagement (descriptifs, images, vidéos, cartes, plan masse, voies de circulation, moyens de transport, etc.) ou encore des informations générales sur le programme d’ensemble (partenaires, stratégie, etc.). Un menu enregistre sur chaque tablette tous les dossiers consultés sur le total de ceux disponibles.

 

L’ensemble de ce pavillon national vise un double objectif stratégique :

 

•montrer la rupture avec le passé, en affichant l’ouverture de la Russie actuelle au monde extérieur, sa modernité et sa volonté de partenariat international pour développer la recherche et l’innovation,

•symboliser, à travers l’installation de l’étage supérieur, la circulation des connaissances et les flux d’échanges entre le monde réel et le monde des réseaux, qui sont au cœur même du projet collaboratif de Skolkovo.

 

Même si ces deux installations font clairement la promotion de la politique du gouvernement russe, les technologies informatiques ont été utilisées avec habileté dans un cadre scénographique imaginatif. Loin d’être considérées comme de simples outils de lecture à la mode, les tablettes activées dans un tel environnement contribuent à l’attractivité des messages à transmettre et les renforcent. Elles s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie de communication cohérente et compréhensible par tous les visiteurs, ce que beaucoup d’autres pavillons nationaux ne sont pas parvenus à mettre en œuvre.

 

Site de la biennale

www.labiennale.org/it/architettura/index.html

 

16,828 views
10 faves
0 comments
Taken on October 16, 2012