new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Mohini Attam - Maître et disciple (Musée Guimet) | by dalbera
Back to photostream

Mohini Attam - Maître et disciple (Musée Guimet)

Brigitte Chataignier,

spectacle : "Mohini attam - Maître et disciple"

Premier spectacle de la saison 2012-2013 dans l'auditorium du musée national des arts asiatiques - musée Guimet à Paris (représentation du samedi 22 septembre)

Site officiel du musée Guimet

www.guimet.fr/fr/auditorium/spectacles/mohini-attam-maitr...

 

avec les danseuses : Brigitte Chataignier et Kalamandalam Kshemavathy (Padmashree)

Accompagnées par Madhavan Namputhiri (chant), Viju S. Anand (violon) et Vypeen Satish (mridangam)

Site officiel de la compagnie Prana

www.compagnieprana.com/

____________

 

Selon Alain Daniélou (Mythes et Dieux de l'Inde, Flammarion, 1992), Mohini est une incarnation du Dieu Vishnu dans un corps de femme, dans le but de tromper les Démons (Anti-dieux) au moment du barattage de la mer de lait.

Voir l'album sur le barattage de la mer de lait à Angkor Vat (photos dalbera)

www.flickr.com/photos/dalbera/sets/72157629094929438/with...

____________

 

Le Mohini Attam (Danse de l'Enchanteresse) est l'une des grandes danses traditionnelles de l'Inde, elle est pratiquée dans la région du Kerala. Elle a connu son apogée au 19ème siècle, mais a failli disparaitre au début du siècle suivant. Le poète Vallathol a réhabilité la tradition en 1930 et l' Académie du Kerala Kalamandalam a été créée.

 

Brigitte Chataigner, qui a étudié ce style durant des années en Inde auprès de plusieurs Maîtres, a fondé la compagnie Prana en 1995 et se produit dans des festivals en France, en Europe et en Inde.

 

Depuis plus de 10 ans, elle s'efforce de faire connaître cette danse en France grâce à ses propres représentations (musée Guimet, théâtre de la ville, La Villette,..), grâce à des films et à des stages, elle organise également des tournées des grandes danseuses indiennes de Mohini Attam comme Kalamandalam Kshemavathy (Padmashree) avec laquelle elle a partagé les spectacles des 21 et 22 septembre du musée Guimet.

 

Accompagnées par de remarquables musiciens, notamment les deux solistes au chant et au violon, les danseuses ont alterné les pièces avant de présenter ensemble une offrande de joie, très bien chorégraphiée, en invocation au Dieu Vishnu.

 

Ce spectacle exceptionnel, inspiré par la spiritualité, la dévotion aux Dieux et l'amour de l'Humanité, est inscrit dans le programme de l'été indien du musée Guimet, il marque avec brio le début de la saison de l'auditorium préparée par Hubert Laot.

 

Le public n'était malheureusement pas aussi nombreux que d'habitude, ce samedi 22 septembre, peut-être est-ce du aux économies budgétaires imposées par l'administration du musée qui a décidé de ne plus éditer le programme de l'auditorium sous la forme à laquelle le public était habitué depuis des années. Une lettre d'information et le site web du musée, censés être moins coûteux, le remplacent mais ne mettent pas aussi bien en évidence qu'auparavant les spectacles et manifestations de l'auditorium.

 

Les amateurs d'arts asiatiques peuvent apprécier dans l'auditorium les meilleurs spectacles en ces domaines et bénéficier d'un plus grand confort que dans la plupart des salles parisiennes mais faut-il encore qu'ils en soient informés à temps !

 

Le musée Guimet, comme tous les musées nationaux a besoin de recettes dans cette période difficile de crise budgétaire, ce n'est pas en économisant sur les supports de communication qu'il parviendra à accroître sa fréquentation.

  

Mohini Attam dans l'auditorium du musée Guimet en 2007 (photo dalbera)

www.flickr.com/photos/dalbera/538382051/in/set-7215759440...

2,701 views
1 fave
0 comments
Taken on September 22, 2012