new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Art contemporain à Versailles | by dalbera
Back to photostream

Art contemporain à Versailles

Devant le Château de Versailles, dans un des parterres d'eau, "Blue Champagne" œuvre de Joana Vasconcelos (2012)

 

Cette œuvre est un clin d’œil au célèbre "ready made" de Duchamp mais il évoque également les bouteilles de champagne vidées lors des fêtes qui se sont déroulées au Château. L'oeuvre complète est constituée de deux structures semblables, elles sont lumineuses la nuit.

 

Site de l'exposition (une remarquable présentation multimédia des oeuvres exposées et de leur installation)

www.vasconcelos-versailles.com/

 

L'exposition des œuvres de l'artiste portugaise Joana Vasconcelos à Versailles dans les appartements royaux et dans les jardins est la plus réussie de toutes celles de ces dernières années organisées dans ce lieu historique majeur avec Jeff Koons, Takashi Murakami, Xavier Veilhan, Bernar Venet. Pour la première fois, les habituelles protestations qui accompagnent la présence de l'art contemporain dans le Château sont restées très discrètes car il n'y avait guère de provocation à dénoncer.

 

Les œuvres de Joana Vasconcelos, réalisées à partir d'objets de la société contemporaine qu'ils soient de nature industrielle (bouteilles, couverts, casseroles, textiles divers,..) ou qu'ils relèvent de l'art populaire (dentelles au crochet, marqueterie, tapisserie, céramiques, ferronnerie,..) s'intègrent sans difficulté à l'environnement du château et à ses décors intérieurs.

 

L'esthétique des travaux de Joana Vasconcelos est toute aussi baroque et exubérante que celle de ses illustres prédécesseurs qui ont décoré les appartements du Roi et de la Reine. On accepte ainsi facilement la proximité du passé et du présent tout en appréciant les messages féministes véhiculés par les travaux de l'artiste qui rend hommage de manière indirecte à toutes les femmes qui ont vécu dans ce lieu de pouvoir.

 

Le seul regret que l'on peut avoir vis à vis de cet évènement artistique est l'absence du fameux lustre de Joana Vasconcelos (son œuvre majeure : la Noiva), où les tampons hygiéniques remplacent les larmes de cristal, probablement pour éviter les critiques qu'il aurait pu engendrer. Ce lustre, que l'artiste estime être au centre de sa démarche artistique, a été exposé à la Biennale de Venise (très féministe) de 2005.

En voyant la photo prise à l'époque par l'auteur, chacun jugera du manque de pertinence de cette censure.

 

Le lustre de Joana Vasconcelos à la Biennale de Venise de 2005

jpadalbera.free.fr/biennale/arsenale/pages/page_arsenal1....

    

10,458 views
4 faves
1 comment
Taken on August 8, 2012