new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Monumenta 2012 (Grand Palais, Paris) | by dalbera
Back to photostream

Monumenta 2012 (Grand Palais, Paris)

Daniel Buren en fait voir de toutes les couleurs à la nef du Grand Palais

 

Depuis des dizaines années, on a vu tellement d’œuvres à rayures de Daniel Buren dans la plupart des expositions et musées d'art contemporain, que cet artiste, qualifié d'officiel par certains commentateurs, finissait un peu par lasser.

 

Mais cette fois, dans l’œuvre présentée au Grand Palais appelée "Excentrique(s)", les rayures sont beaucoup moins visibles, et le résultat artistique est très convainquant. L'exposition remportera certainement un beau succès populaire et atteindra l'objectif de Monumenta qui entend mettre l'art contemporain à la portée de tous.

 

L’œuvre présentée à Monumenta 2012 a été spécialement conçue pour la nef du Grand Palais, ce chef d’œuvre d'art nouveau, tout en courbes, si difficile à occuper comme l'ont estimé tous les artistes invités depuis les débuts de cette manifestation en 2007. Excentrique(s) sera démontée et détruite à la fin de la manifestation, c'est regrettable mais aucun espace d'exposition n'est comparable à celui-ci et ne permet de refaire la même exposition.

 

Daniel Buren a le mérite d'avoir su mettre sa propre création en résonance avec l'immense et lumineuse verrière ; à l'évidence, il a mieux réussi que ses prédécesseurs à habiter cet espace gigantesque et à en faire un immense lieu artistique attractif.

 

Composée de grands cercles colorés, parallèles au sol, qui filtrent la lumière et inondent la nef de couleurs, l’œuvre est en harmonie formelle avec la structure métallique de la verrière du Grand Palais.

 

Occupant toute la surface, "Excentrique(s)" s'entrouvre néanmoins sous la coupole de la nef (comme une clairière dans une forêt) qu'elle reflète à l'aide de miroirs situés au sol sur lesquels les visiteurs peuvent marcher. La coupole elle-même a été ornée d'un damier bleu et un drapeau rayé surmonte le bâtiment. Sous le soleil, l'effet visuel est remarquable et le public apprécie cet environnement artistique inédit.

 

Si le budget global de Monumenta 2012 est d'environ 3 M€, la réalisation de l’œuvre a couté le tiers de cette somme, ce qui en fait l’œuvre la moins chère de toutes celles créées pour Monumenta. C'est un investissement culturel important en temps de crise mais de nombreux mécènes semblent avoir contribué à l'opération.

 

Comme lors de chaque Monumenta, des jeunes médiateurs sont présents et expliquent avec conviction aux visiteurs qui le souhaitent, le concept artistique et les conditions de réalisation de ce travail artistique original. Il ne faut pas manquer cet évènement exceptionnel et y aller de préférence un jour de beau temps pour que les couleurs restent vives !

 

site officiel de Monumenta

www.monumenta.com/

 

L'album du Monumenta 2007

www.flickr.com/photos/dalbera/sets/72157600359011759/with...

 

Oeuvre de D. Buren conçue selon le même concept et présentée à la Biennale de Venise en 2007

www.flickr.com/photos/dalbera/1075965946/in/set-721576013...

 

12,932 views
12 faves
0 comments
Taken on May 17, 2012