new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Stage "Réalisation Artistique" | by Cifap Formation Professionnelle
Back to photostream

Stage "Réalisation Artistique"

Lieu de la formation : Cifap et studio Plus XXX

 

Force est de constater qu’avec le développement du « home studio » et la professionnalisation des outils de composition par ordinateur et des logiciels de lutherie virtuelle, la jeune et nouvelle génération de musiciens, d’ingénieurs du son, de réalisateurs, de Dj’s, ou d’instrumentistes n’a pas eu l’occasion de développer la culture de « l’enregistrement en studio professionnel » : celle de la prise de son, du choix des micros pour tel type d’instrument, celle de la préparation (tableau de bord, patch-list, planning des séances,…) préalable à toute production professionnelle « enregistrée ».

 

Aujourd’hui ce déficit d’apprentissage et de connaissances, à la fois administratives, commerciales, relationnelles et techniques se fait ressentir tant d’un point de vue artistique qu’au niveau de l’employabilité.

La question est posée : doit-on utiliser le son des autres (le préconçu) ou doit-on enregistrer pour soi la matière sonore qui fera et forgera sa propre identité musicale ? Or quelle est aujourd’hui la réalité de la valeur ajoutée à la musique si ce n’est l’identité du musicien qui puise son inspiration dans ses références, et sa capacité à proposer quelque chose de nouveau et de professionnel.

A toute production comme à toute réalisation artistique, un ensemble de droits et de devoirs sont implicitement liés à l’enregistrement : de la déclaration du musicien aux contrats d’enregistrement, aux feuillets de studio, il est important et quasi obligatoire de connaître tous les aspects juridiques, de la préparation de l’enregistrement à la commercialisation du produit enregistré, l’album.

C’est pourquoi durant la formation, avant de s’atteler à la formation de réalisateur artistique proprement dite, un module de deux journées (l’une en début et l’autre en fin de session) est consacré à cette thématique juridique.

Une troisième journée est consacrée au métier de réalisateur « musique » (la gestion des budgets d’enregistrement, les financements, la relation avec l’artiste et les musiciens).

Il est important pour tout réalisateur artistique d’avoir conscience de sa relation « aux » clients qui dans le cadre d’un enregistrement d’album sont multiples, en l’occurrence l’artiste, le producteur et la maison de disque. Il devra être à même de dégager une hiérarchie artistique, commerciale, et administrative ce qui lui permettra d’aller à l’essentiel dans le cadre de son métier « artistique » (ce pourquoi on l’emploie) et de sa relation client.

Durant la formation, les stagiaires travaillent l’enregistrement, le mixage et le mastering sur 3 différents types de projets complets dont ils assurent la préparation et la direction de séance : un quatuor de cordes, un quartet de jazz, un groupe de musiques actuelles.

Ces séances se déroulent dans les studios d'enregistrement Plus XXX.

 

515 views
0 faves
0 comments
Taken on June 27, 2011