new icn messageflickr-free-ic3d pan white
# Explore N° 12 # Sittelle torchepot ( Sitta europaea - Eurasian nuthatch ) | by Norbert Lefevre
Back to photostream

# Explore N° 12 # Sittelle torchepot ( Sitta europaea - Eurasian nuthatch )

De la taille approximative d'un moineau, la sittelle torchepot est facilement identifiable grâce à son long trait oculaire noir, à son bec large et puissant et à sa queue courte. La couronne, la queue et le dessus sont bleu-gris, plus foncé sur les ailes. Le dessous est brun-orange, virant à l'orange foncé sous la queue. La gorge et les joues sont blanches. Les couleurs du mâle et de la femelle sont semblables mais chez le mâle le dessous de la queue et les flancs sont brun marron, alors que chez la femelle, ils sont plus pâles. Les oiseaux originaires de Scandinavie sont plus pâles en dessous. La sittelle, oiseau forestier, peut fréquenter les jardins avec des grands arbres. Oiseau très peu sociable, la sittelle vit généralement toute l'année en couple sur un territoire bien délimité, auquel elle est très attachée. Elle le défend même en hiver, contre ses congénères et on peut la voir parfois avec les bandes de mésanges lorsqu'elles visitent les mangeoires. Les sittelles visitent les aires de nourrissage à condition de disposer dans les environs immédiats de vieux arbres. Sur les mangeoires, les sittelles sont des oiseaux agressifs, dominants toutes les espèces plus petites et la plupart des espèces de même taille. Si l'autre oiseau ne quitte pas immédiatement les lieux, il est immédiatement attaqué avec virulence. Seuls plusieurs verdiers réussissent à repousser une sittelle agressive. À l'instar des mésanges noires et nonnette, elle est connue pour faire des réserves de nourriture dans des crevasses, notamment des noisettes, qu'elle mangera en période de disette. Dans son long bec, elle peut emmagasiner deux ou trois graines de tournesol. Elle s'envole alors en direction d'un arbre pour dissimuler son butin dans les crevasses du tronc. Elle camoufle ses caches de graines avec des morceaux d'écorce, de lichen ou de mousse. Comme la sittelle est très fidèle à son territoire, elle retrouve toujours ses cachettes aux cours de ses pérégrinations. Elle coince les noisettes dans des crevasses et assène de puissants coups de bec jusqu'à ce que la coque se fende en deux. Ces martèlements sont si forts qu'on croirait entendre un pic.

 

 

Image prise en milieu naturel et depuis la tente affût .

 

**********************************************************

Approximately the size of a sparrow, the Eurasian Nuthatch is easily identifiable by its long black eye line, large, powerful beak and short tail. Crown, tail and upper surface are blue-gray, darker on the wings. The underside is orange-brown, turning dark orange below the tail. The throat and cheeks are white. The colors of the male and the female are similar, but in the male the underside of the tail and the sides are brownish brown, in the female they are paler. Birds native to Scandinavia are paler below. The nuthatch, a forest bird, can frequent gardens with large trees. A very unsociable bird, the nuthatch generally lives all year round in pairs on a well-defined territory, to which it is very attached. It defends it even in winter, against its congeners and we can sometimes see it with the bands of chickadees when they visit the feeders. Nuthatches visit feeding areas provided they have old trees in the immediate vicinity. On feeders, nuthatches are aggressive birds, dominating all smaller species and most species of the same size. If the other bird does not immediately leave the premises, it is immediately attacked with virulence. Only several greenfinches succeed in repelling an aggressive nuthatch. Like the black and barnacle chickadees, it is known to store food in crevices, especially hazelnuts, which it will eat in times of scarcity. In its long beak, it can store two or three sunflower seeds. She then flies in the direction of a tree to hide her booty in the crevices of the trunk. It camouflages its seed caches with pieces of bark, lichen or moss. As the nuthatch is very faithful to its territory, it always finds its hiding places during its wanderings. She wedges the hazelnuts in crevices and pecks hard until the shell splits in two. These poundings are so loud that you think you hear a pickaxe.

 

 

Image taken in a natural environment and from the blind tent.

46,083 views
2,418 faves
379 comments
Taken on November 4, 2021