new icn messageflickr-free-ic3d pan white
École française 17e Iphigénie en Tauride | by PoissArt
Back to album

École française 17e Iphigénie en Tauride

École française XVIIe siècle

Iphigénie en Tauride

Huile sur toile

Don de la Marquise de Cuevas de Larrain, 1983

BREST Musée des Beaux-Arts

 

07/03/2015 : nouvelle photo

 

Après avoir été sauvée par Artémis du sacrifice, Iphigénie devint prêtresse de cette déesse en Tauride (actuelle Crimée). Le culte d'Artémis était extrêmement sanglant, puisque la jeune fille devait tuer tout étranger qui mettait le pied sur les rives de Tauride. Iphigénie allait immoler un étranger qui avait enfreint cette règle, quand elle reconnu son frère Oreste. Devant cette découverte, son poignard lui tomba des mains. Cette œuvre, dont l'auteur est inconnu, possède des caractéristiques qui la placent aux frontières du style versaillais et de celui du 18ème siècle.

Fiche de visite du Musée

 

Iphigénie devenue prêtresse en Tauride, où elle a été emmenée par Diane, doit pratiquer un culte sanglant. En effet, tout étranger abordant le rivage de ce pays (que l'on situe dans l'actuelle Crimée), est immolé à l'autel. Iphigénie va ici s'exécuter lorsqu'elle reconnaît son frère, Oreste, et lâche son poignard. Ce tableau, dont l'auteur est inconnu, est une belle représentation de la peinture du grand genre du XVIIème. Dans un style versaillais, elle annonce le siècle à venir.

Catalogue de l’exposition : « Le diable évidemment » Musée des Beaux-Arts de Brest, 2005

1,575 views
2 faves
0 comments
Taken on March 6, 2015