new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Pont Suspendu...Le Mas d'Agenais | by pierete ..(*_^)..
Back to photostream

Pont Suspendu...Le Mas d'Agenais

Le pont suspendu du Mas-d'Agenais est un ouvrage d'art de la première moitié du xixe siècle (rénové durant la première moitié du xxe siècle) dont la charge maximale est limitée à quinze tonnes. Constitué de trois travées reposant sur deux piles, il franchit le canal latéral à la Garonne et la Garonne. De par son étroitesse, il oblige à une circulation alternée en fonction de feux tricolores.

De par sa largeur, l'instabilité de son cours et l'impossibilité de l'endiguer de manière continue, la Garonne à l'aval du confluent du Lot fut un fleuve sans pont en dur jusqu'au xixe siècle. De rares ponts de bateaux furent construits qui ne furent jamais qu'éphémères : un pont de bateaux fut ainsi construit au Mas-d'Agenais, au moment de la guerre de Cent Ans, pour faciliter les communications de l'armée du roi de France. Sa durée de vie fut des plus brèves puisque construit début 1339, il fut détruit par les crues du printemps 1340. Donc, avant 1840, seul un service de bac permettait de traverser la Garonne : au début du xixe siècle trois « passagers » assuraient la traversée du fleuve. Le passeur d'eau prenait ses clients sur l'emplacement de l'ancien abattoir du Mas-d'Agenais et les déposait au lieu-dit « Le Passage » à Sénestis.

À la suite des délibérations des conseils municipaux du Mas-d'Agenais et de Sénestis (avril et juin 1834), l'autorisation de construction d'un pont suspendu sur la Garonne fut accordée par le roi Louis-Philippe Ier en septembre 1837. En septembre 1838, une nouvelle ordonnance royale porta autorisation de la Société anonyme du pont du Mas d'Agenais. Une concession de soixante-douze ans fut accordée à cette société qui confia la construction de l'ouvrage à la société Escarraguel frères. En mai 1840, l'ouvrage fut ouvert au public (et l'exploitation du bac interrompue définitivement par arrêté préfectoral) : il faisait 225 mètres de longueur entre les culées et 4,4 mètres de largeur. Son tablier était formé de poutres jointives, le garde-fous étant également en bois. L'usage du pont était soumis à péage (la maison du gardien se situait au pied des escaliers des allées) et deux grilles (situées côté Mas) fermaient l'accès au pont la nuit. La loi du 30 juillet 1880 relative au rachat des ponts à péage permit un rachat par anticipation de la concession du pont du Mas qui devint gratuit en août 1893.

Le pont fut entièrement rénové entre 1928 et novembre 1930. Le tablier de bois (plancher et garde-fous) fut remplacé par des éléments métalliques et élargi (d'un mètre) par creusement de la maçonnerie supérieure des piles. Les masses d'ancrage pour les câbles furent également renforcées. La circulation fut rouverte le 29 novembre 1930. Le pont connut à nouveau des travaux d'entretien importants durant les années 1970 : réparation du tablier en 1974 et surtout remplacement des câbles (partielle en 1973 ; totale entre mai et août 1976). En 1987, ce fut au tour des piles d'être renforcées avec du béton. Les derniers travaux d'importance datent de 1997

3,860 views
44 faves
13 comments
Taken on June 17, 2015