new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Boletus chippewaensis A. H. Sm. & Thiers (A) / Cèpe d'Amérique | by Schtroumpfus criticus
Back to photostream

Boletus chippewaensis A. H. Sm. & Thiers (A) / Cèpe d'Amérique

Collection Lamoureux 3042 (fongarium CMMF).

Longueuil (Montérégie), 18 juillet 1997.

Dans un boisé "pur" de chênes rouges, en milieu herbu et dégagé.

 

= Boletus edulis var. clavipes Peck

 

Quand le mycologue américain Charles H. Peck a décrit Boletus edulis var. clavipes, à la fin du 19e siècle, il voulait simplement souligner qu’il n’y avait pas de cèpe à pied ventru-obèse dans l’est de l’Amérique du Nord, comme chez le vrai «Boletus edulis» d’Europe.

 

La variété décrite par Peck a été élévée au rang spécifique par Pilat et Dermek en 1974, soit trois ans plus tard que la création du taxon Boletus chippewaensis A. H. Smith & Thiers, en 1971. Ce dernier est donc prioritaire.

 

---

Après plus de 30 ans d'observations personnelles et de recherches bibliographiques sur les cèpes que l'on nommait "Boletus edulis" au Québec, une étude partielle de l'ADN de récoltes appartenant à ce complexe a été commandée par le Cercle des mycologues de Montréal.

 

Le but premier de cette étude était de valider mes propres conclusions fondées sur la macro- et la micro-morphologie des basidiomes étudiés, ainsi que sur leur écologie.

 

Des récoltes faites sous diverses essences de conifères et de feuillus, notamment le chêne rouge et le bouleau blanc, ont été comparées dans l'étude. Nous avons pris soin d'inclure des basidiomes à chapeau diversement colorés. Le degré de variation des réticulations stipitales a aussi été considéré.

 

Les résultats obtenus à l'aide de la biologie moléculaire, joints à mes observations sur le terrain et à mes recherches bibliographiques sur nos "cèpes communs", suggèrent que nous n'aurions au Québec que deux espèces distinctes: Boletus subcaerulescens et B. chippewaensis. Le taxon prioritaire pour désigner notre cèpe le plus commun, celui ne virant pas au bleu-vert sous l'action de l'ammoniaque, serait bel et bien Boletus chippewaensis A. H. Sm. & Thiers. Il s'agit de l'espèce nommée en français "Cèpe d'Amérique" depuis une vingtaine d'années.

 

YL, mise à jour: août 2016

771 views
0 faves
2 comments
Taken on August 10, 2016