new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Copenhague, Danemark: Paul Dubois et le buste de Carpeaux en façade de la Glyptothèque Ny Carlsberg (Ny Carlsberg Glyptotek), côté Andersens Boulevard | by Marie-Hélène Cingal
Back to photostream

Copenhague, Danemark: Paul Dubois et le buste de Carpeaux en façade de la Glyptothèque Ny Carlsberg (Ny Carlsberg Glyptotek), côté Andersens Boulevard

Paul Dubois (né à Nogent-sur-Seine le 18 janvier 1829, mort à Paris en 1905) est un sculpteur et peintre français.

 

Après des études de droit, il est admis à l'École nationale des beaux-arts dans l'atelier d'Armand Toussaint, puis il se rend à Rome. Il débute au Salon de Paris de 1860 en exposant le Buste de la comtesse de B. et Un enfant. Il obtient une médaille pour ses deux premières statues Saint Jean Baptiste et Narcisse au bain (1863).

De retour à Paris, il rencontre vif succès avec le Chanteur florentin et remporte la médaille d'honneur du Salon de 1865.

Le duc d'Aumale lui commande la statue équestre du connétable Anne de Montmorency située au centre de l'esplanade menant à l'entrée du château de Chantilly.

Une de ses œuvre majeure inspirée par le mouvement néo-florentin est le Cénotaphe du général Lamoricière à la cathédrale de Nantes. Quatre statues en bronze encadrent le mausolée. Elles sont inspirées des allégories du tombeau des Médicis à Florence : à la tête, une femme allaitant ses enfants figure la Charité, un vieil homme plongé dans la méditation de l'étude figure la Sagesse. À l'autre extrémité, la Foi est incarnée par une jeune fille aux mains jointes, à ses côtés, un guerrier en armes représente le Courage militaire. Dubois expose les figures de la Charité et de la Sagesse au Salon de 1877.

 

En 1873, Dubois est nommé conservateur du Musée du Luxembourg. En 1878 il succéde à Eugène Guillaume comme directeur de l'École nationale des Beaux-Arts.

En 1865 et 1876, il obtient une médaille d'honneur au Salon des Beaux-Arts. Il est également décoré Grand Croix de la Légion d'honneur.

Il meurt à Paris en 1905.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Jean-Baptiste Carpeaux, né le 11 mai 1827 à Valenciennes et mort le 12 octobre 1875 à Courbevoie, est un sculpteur, peintre et dessinateur français.

 

Jean-Baptiste Carpeaux grandit dans une famille modeste d'ouvriers à Valenciennes. Il aime dessiner et souhaite faire des études de sculpture au plus grand désespoir de son père. Arrivé à Paris en 1842, Carpeaux commence misérablement sa carrière de sculpteur. En 1844, malgré l'opposition paternelle, il entre à l'École des beaux-arts de Paris. Dix ans plus tard, il remporte le prix de Rome ; il s'installe à la villa Médicis et étudie les grands maîtres : Raphaël, Michel-Ange. Élève de François Rude, il voyage en Italie pour trouver l'inspiration. Il y puise son goût pour le mouvement et la spontanéité. En 1862, rentré à Paris, il est introduit à la cour par son ami et mécène, Eugène d'Halwin de Piennes bientôt chambellan de l'Impératrice. Il sculpte la même année un buste de princesse Mathilde ce qui lui permet d'obtenir plusieurs commandes de la part de Napoléon III. Il travaille pour le pavillon de Flore et l'opéra Garnier.

Il collabore avec l'architecte Gabriel Davioud pour sa dernière œuvre, la célèbre Fontaine des Quatre Parties du Monde de la place Camille Jullian. Il réalise le globe terrestre soutenu par les quatre figures de l'Asie, l'Europe, l'Amérique et l'Afrique. Il ne peut la terminer et c'est Emmanuel Frémiet qui l'achève en ajoutant les huit chevaux bondissants, les tortues et les dauphins du bassin.

En 1869, Carpeaux sculpte la "Fiancée". Le modèle est Amélie Clotilde de Montfort (1847-1908), fille du vicomte Philogène de Montfort, conseiller général de la Marne et général gouverneur du palais du Luxembourg. Il tombe amoureux de son modèle et, la même année, elle deviendra la femme de l'artiste. Il l'a sculptera plusieurs fois en "fiancée" et "en toilette de mariée".

Jean-Baptiste Carpeaux restera très attaché à sa ville natale, Valenciennes et lèguera une partie de ses œuvres au musée des Beaux-Arts de sa ville.

Il est enterré au Cimetière Saint-Roch (Valenciennes)1 .

Jean-Baptiste Carpeaux est considéré, avec François Rude et Auguste Rodin, comme un des trois plus grands sculpteurs du xixe siècle. (Wikipedia)

6,590 views
0 faves
0 comments
Taken on March 7, 2012