#health4all Belgium 06.04.2018 in Brussels in front of the European Parlement and Pharmaceutical instutions
150 personnes ce vendredi 6 avril 2018 Place du Luxembourg à Bruxelles pour lancer l'année européenne de lutte contre la commercialisation de la santé






Chaque année, différents réseaux de syndicats, collectifs citoyens, ONGs et mouvements sociaux organisent une série d'actions dans plusieurs villes européennes pour la Journée Mondiale de la Santé (samedi 7 avril 2018).



Un cri de ralliement se fera entendre à Madrid, Barcelone, Paris, Lille, Nice, Bruxelles, Milan, Naples, Bologne et encore d'autres villes à travers l'Europe, comme dans le reste du monde (voir la carte des actions ici et des information sur l'événement facebook et dans la brochure).



Dans la semaine du 7 avril le « Réseau européen contre la commercialisation et la privatisation de la santé et la protection sociale » lance une année européenne d'action pour une santé non-commerciale pour tou.te.s jusqu'aux élections européennes de mai 2019.



A Bruxelles, la Plate-forme d'action santé et solidarité ASBL a rassemblé 150 personnes ce vendredi midi Place de Luxembourg à Bruxelles pour demander à l'Europe et à la Belgique une autre politique des médicaments, au service de la population.



Le réseau européen veut faire avancer les exigences suivantes dans le cadre de cette année européenne :

- de la transparence sur les aides européennes à l'industrie pharmaceutique ;

- de la transparence et fin des pratiques du lobby pharmaceutique ;

- les brevets au service de la population et pas des pouvoirs financiers.



La manifestation a symboliquement inauguré la stèle installée devant le parlement européen, annonçant le démarrage de l'année européenne de lutte contre la commercialisation de la santé.



Les manifestants ont alors rejoint le siège de l'EFPIA (Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques) pour dénoncer à la fois le manque de transparence et de cadre dans les soutiens européens aux firmes pharmaceutiques, et l'ampleur du lobbying de ces firmes pharmaceutiques au niveau européen.



Cette action faisait suite à l'action organisée le 16 mars dans le cadre de la campagne TAM TAM. Le siège de pharma.be, la fédération de l'industrie pharmaceutique belge, avait été occupé symboliquement par des travailleurs de la santé, des patients, des syndicalistes et des citoyens pour exiger la publication des informations des accords secrets avec le cabinet de Maggie De Block. Pharma.be avait auparavant obtenu la destruction de ces données. L'action dénonçait l'opacité de ces accords ultra-secrets. Les citoyens n'ont aucun contrôle, ni aucune information, sur la qualité et le coût des médicaments qui leur sont prescrits.
52 photos · 40 views