Aiguilles de Bavella (1611 m)
14 Octobre 2018 - Traversée S-N

J'ai profité cet été d'un séjour farniente sur les plages corses. De ces étendues paradisiaques je pouvais observer, dans mon dos, les reliefs découpés de l'île de Beauté. "Ce doit être magnifique" et "Il doit faire bon là-haut" me disais-je alors. Je me suis promis d'y revenir.

Et me voilà donc de retour, en ce début d'automne, en Corse du Sud, plus précisement au col de Bavella qui relie l'Alta Rocca à la côte est. Un site qui se caractérise par des pics déchiquetés, de grandes murailles rocheuses et des pins tordus par le vent. Au cœur de ce massif on trouve les sept tours d'Asinau, en enfilade du sud au nord. La troisième aiguille, la Punta di a Vacca, est la seule qui soit accessible au simple randonneur. Voilà le premier objectif d'un long périple de 10 jours sur les culminances corses !

Du col j'emprunte la variante alpine du célèbre GR20. Le tracé s'élève abruptement jusqu'à une brèche, contourne les premières aiguilles par l'est grâce à d'astucieux passages aménagés, puis grimpe vers la Punta di a Vacca (1611 m). Les aiguilles finales, plus hautes encore, sont réservées aux grimpeurs d'expérience.

Je redescends par le flanc ouest et rejoins le refuge d'Asinau, ou plutôt ce qu'il en reste puisqu'il a été détruit (volontairement ?) par un incendie il y a quelques années de cela.

J'installe mon bivouac dans une minuscule cahute. Je sympathise en soirée avec d'autres randonneurs, avant de regagner le confort tout relatif de mon abri sommaire.
13 photos · 24 views