Mont Blanc de Cheilon (3870 m)
3 Juillet 2018 - Versant O

Surpris par l'orage la veille en fin d'après-midi, après ma traversée de la Rosablanche, je n'avais pas pu rejoindre la cabane des Dix et je m'étais réfugié sous un ressaut surplombant. J'ai bivouaqué là, blotti contre la roche dans une position inconfortable.

Au petit matin le ciel est appaisé. Je me mets donc en route. Je dépasse vite le refuge, dominé par la majestueuse face nord pyramidale du Mont Blanc de Cheilon, et je file par une moraine vers le sud-ouest. Une pente de neige facile me mène au col de Cheilon.

Une cordée s'engage sur l'arête NW. Mais cette dernière me semble bien chaotique. J'opte donc pour la directe glaciaire du Giétro. La pente se redresse fortement (50° sur la fin) et l'effort devient violent. A 3600 mètres je bascule sur le versant nord et je gravis la pente de neige suspendue conduisant au col entre le sommet d'hiver et le sommet principal.

L'arête finale est aérienne et obstruée de glace, plutôt risquée donc en solo. J'y vais malgré tout, avec prudence et concentration. Quelques pas mixtes exigent de l'expérience. Lentement mais sûrement, je progresse jusqu'au bastion final et je l'escalade par un pas sur la droite. Me voilà sur l'étroite cime du Mont Blanc de Cheilon (3870 m) !

Les nuages me gâchent un peu la vue, mais la satisfaction est là car une grande montagne des Alpes est sous mes pieds.

Je redescends prudemment jusqu'au refuge où je compte, cette fois, passer une nuit réparatrice.
16 photos · 66 views