Pic Long (3192 m)
13 Août 2001 - Versant O

L'été précédent j'avais déjà réalisé une belle moisson de sommets dans le secteur du lac de Cap-de-Long. Je reviens donc en compagnie de mon père pour, en quelque sorte, finir le "travail". Il reste en particulier à conquérir le Pic Long, le sommet très escarpé qui domine toute la région. L'an dernier il était à portée de crampons, depuis le proche Pic Badet, mais j'étais seul et mon père m'avais fait promettre de ne pas tenter ma chance vers ce pic qui lui avait laissé, 20 ans auparavant, un souvenir rebutant.

La voie historique est devenue plus difficile du fait du retrait du défunt glacier de Pays Baché. Désormais l'accès par la face ouest est vivement conseillé. Nous nous y rendons donc, après avoir franchi la hourquette de Bugarret puis rejoint le lac Tourrat, et non sans avoir gravi au passage les "3000" les plus méconnus des Pyrénées : le Pic de Crabounouse (3021 m), le Pic de Bugarret (3031 m) et la Dent d'Estibère Male (3017 m). Nous grimpons ensuite dans des blocs instables jusqu'au sommet du Pic Long. L'itinéraire est désagréable mais pas dangereux du tout, ce qui en fait bien la nouvelle voie normale. Retour par le Pic Badet (3160 m) puis en glissade sur les nombreux névés garnissant le flanc oriental.
12 photos