Dent d'Orlu (2222 m)
27 Mars 2009 - Versant N

"Ce n'est pas l'altitude qui fait le charme d'un pic, c'est sa forme et la difficulté qu'il présente à l'ascension". Cette citation du pyrénéiste Jean d'Ussel s'applique parfaitement à la Dent d'Orlu, ce sommet ariégeois dont l'altitude est modeste (et facilement mémorisable !), mais qui est réputé pour les à-pics vertigineux de son versant sud. Les grimpeurs s'en donnent à coeur joie, escaladant les très grandes voies de la face, haute de plus de 1000 mètres. La voie normale, dédiée aux randonneurs, se déroule côté nord. Je démarre de la route d'Ascou-Pailhères. Après avoir remonté la Coume Grande quelques minutes, je pique sur ma droite. Au moment où je débouche subitement sur la crête nord un fort grognement ébranle la forêt, tout proche. Je scrute les alentours, mais rien. La forêt est trop dense, impossible de voir quel est l'animal que je viens de mettre en fuite. Mais en y réfléchissant, je ne vois pas ce que cela pourrait être hormis... un ours. Le légendaire ours des Pyrénées, dont certains spécimens ont élu domicile dans ce secteur de la chaîne. Voir l'ours : un rêve de gamin qui a bien failli se réaliser aujourd'hui... Remis de mes émotions je remonte le Sarrat de la Llau jusqu'au pied de la pente finale, raide à souhait, où les crampons s'avèrent indispensables. Cela jusqu'à la cime où je passe un bon moment, seul, à admirer les montagnes enneigées de l'Ariège.
20 photos · 3 views