Tour Sallière (3220 m)
24 Septembre 2009 - Arête SE

La Tour Sallière est une montagne rocheuse peu gravie. Il s'agit pourtant de la seconde plus haute cime du Giffre, après les omniprésentes Dents du Midi, mais à dire vrai son ascension est longue et pénible.

L'entame lugubre par le tunnel d'Emosson donne d'entrée quelques sueurs froides. S'en suit le contournement interminable du lac, puis un cheminement d'éboulis fastidieux jusqu'au pied de l'ultime paroi. Je rejoins alors un col ouvert à droite du sommet. Reste à remonter l'arête sud-est, assez découpée. Quelques pas d'escalade sur des rochers décomposés, tantôt sur le fil, tantôt en contrebas versant sud, me permettent d'atteindre enfin le sommet tant mérité.

Dans la descente de l'arête je suis copieusement bombardé par deux autres randonneurs qui, cinquante mètres plus haut, ne font guère attention aux pierres qu'ils décrochent. Grrrr... J'ai bien conscience qu'ici le terrain est très instable et que, même en prenant garde, on finit tôt ou tard par "parpiner" les autres... Mais bon, ce n'est jamais agréable, d'autant plus lorsqu'on a pas eu la présence d'esprit d'emmener un casque...
26 photos · 11 views