«Ça artificiel. L’écriture à l’épreuve de la machine»
02.04-12.04
Le Cabanon x Printemps de la poésie

Dans le cadre des Printemps de la poésie, le Cabanon présente une exposition à la fois interactive et immersive, présentant le travail de Jérémie Wenger, écrivain d’origine suisse établi à Londres, qui explore les rapports entre intelligence artificielle et création poétique.
À l’ère du machine learning, où les algorithmes omniprésents inspirent à la fois terreur et fascination, Jérémie Wenger se propose de questionner les possibilités encore inconnues des intelligences artificielles dans le domaine des arts. Cette réflexion le mène à penser des réseaux de neurones programmés à remanier un corpus de texte défini et à enclencher ainsi la naissance de nouveaux mots, détournements conceptuels nommés logismes. Dans cette exposition, le spectateur est invité à activer cette création artificielle poétique sur une base textuelle préexistante. Cette installation interactive qui s’insert dans un espace présentant aussi les travaux personnels de l’écrivain, pousse le regardant à s’interroger sur les frontières parfois poreuses entre la création artistique humaine et la pensée computationnelle.

L'exposition se termine sur une table ronde portant sur la question «Des mondes (numériques) de l’art. Écrire/exposer la poésie à l’heure des intelligences artificielles»

Intervenants :
- Claus Gunti, premier assistant, UNIL, section d'histoire de l'art
-Isaac Pante, science du langage et de l'information, UNIL
-Monica Unser, présidente du Cabanon
-Jérémie Wenger, artiste et écrivain, Goldsmiths College, University of London

Modération :
-Colin Pahlisch, assistant diplômé de la section de français, UNIL, et chargé de projet pour les Printemps de la poésie
67 photos · 38 views