new icn messageflickr-free-ic3d pan white
Cité de l'Abreuvoir | by william 73
Back to photostream

Cité de l'Abreuvoir

Bobigny - France

A suburb of Paris (France)

 

A l’automne 1951, l’Office public d’habitations de la Seine envisage de réaliser une cité-jardin à « l’Abreuvoir », lieu-dit situé au nord-est de Bobigny et en partie sur Drancy. Émile Aillaud est nommé pour en concevoir le plan masse et en février 1952.

Dès mai 1953, Émile Aillaud entre dans le détail de son projet de « cité-jardin de Bobigny ». Il s’associe bientôt à Jean Védrès et Fabio Rieti. Le projet est mis en chantier au printemps 1954.

 

L’allée piétonnière bordée de tilleuls est la colonne dorsale de la composition. Aillaud crée six tours de 11 étages qu’il veut à la fois « poétiques et humoristiques ». Trois de ces tours reprennent la forme d’étoile à trois branches et les trois autres sont rondes. Pour obtenir ces grands cylindres, Aillaud détourne la technique de coffrage glissant en continu utilisée pour édifier les châteaux d’eau. Par ailleurs, il borde ses tours de longs immeubles bas qui serpentent. Il envisage, enfin, un passage sous voûte de façon à conserver la voirie existante. L’ensemble comprend 1509 logements. Les parties ouest et Est s’articulent autour d’une place circulaire.

Émile Aillaud accorde une attention rare à la couleur et confie à Fabio Rieti la polychromie des bâtiments qui n’hésite pas à utiliser le rose, le bleu, le jaune et l’orange (Les couleurs ont changé depuis). Il soigne particulièrement les détails, tels que les porches des portes d’entrée ou le dessin des balcons.

 

Avant même que la première tranche de logements ne soit lancée, cette opération est suivie par la presse, spécialisée ou généraliste. Ainsi, L’Aurore du 25 janvier 1954 titre son article « 450 logements pour 800 arbres, telle sera la nouvelle cité-jardin de Bobigny ». Le chantier ouvre finalement le 15 mai 1954.

Réalisée en trois tranches, la cité est entièrement achevée en 1962 et, au cours des années suivantes, est complétée par des commerces, une poste, un centre de PMI et une maison des jeunes.

Dès son achèvement, l’Abreuvoir est très bien reçu, la presse y voit une cité hors norme, « moderne et pourtant humaine », « une cité de l’an 2000 », « ultra-moderne et conçue pour le bonheur des enfants ». Première réalisation d’Aillaud en région parisienne, la cité de l’Abreuvoir va ouvrir de nouveaux horizons à l’architecte.

 

En 2008, par le biais de la DRAC d’Île-de-France, le ministère de la Culture a décerné à cet édifice le label "Patrimoine du XXe siècle".

(source : 28 sept 2018 , par Benoît Pouvreau. patrimoine.seinesaintdenis.fr)

 

Émile Aillaud est également l’architecte des Tours Nuages de Nanterre.

2,302 views
9 faves
2 comments
Taken on September 27, 2018