new icn messageflickr-free-ic3d pan white

CACHEE DANS LA NATURE,pour ne pas être cueillie**

De ces endroits au parfum des roses

 

Il y a de ces endroits où l’on se pose

Dans la fraîcheur des petits matins roses

De ces matins tendresse tout en prose

Des parfums, de la musique et puis des roses.

 

Un vieux banc délaissé, bleu lavande

Sous la tonnelle qui un peu se penche.

À l’ombre douce d’un lierre vierge,

Pour se faire des retours en arrière.

 

Et la mariée toute chose et qui pause

Au cœur de l’album et des fleurs jaunes,

Qu’une main allègre et toute de rides

Caresse, à se fabriquer des souvenirs.

 

Il y a de ces endroits où l’on se pose

Dans la douceur des soirées où l’on cause,

Du temps qui nous invite à la pause

Quand c’est la mémoire qui frissonne.

 

Un vieux banc délaissé, bleu lavande

Sous la tonnelle qui un peu se penche,

Et qui espère en secret et qui s’offre

À nos regards, nous invite à la pause.

 

Il y a de ces endroits où l’on se pose

Dans la douceur des soirées d’automne.

Les regards d’allégresse qui se perdent

Au fin fond de nos jeunesses qui se traînent.

 

Il y a de ces endroits où l’on se pose

Dans la fraîcheur des petits matins roses

De ces matins tendresse tout en prose

Des parfums, de la musique et puis des roses.

 

Et puis, et puis…

Des parfums, de la musique et puis des roses.

 

04.01.2006

Texte mis en musique par Jean Marie DJIBEDJIAN

1,071 views
25 faves
84 comments
Taken on May 31, 2011