new icn messageflickr-free-ic3d pan white
View allAll Photos Tagged soupit

@zamSpielen

 

Taken by unknown with my camera (and his lens).

Identifier: revuepittoresque1849pari

Title: Revue pittoresque : musée littéraire

Year: 1846 (1840s)

Authors:

Subjects: Periodicals

Publisher: Paris

Contributing Library: The Centre for 19th Century French Studies - University of Toronto

Digitizing Sponsor: University of Ottawa

  

View Book Page: Book Viewer

About This Book: Catalog Entry

View All Images: All Images From Book

 

Click here to view book online to see this illustration in context in a browseable online version of this book.

  

Text Appearing Before Image:

ola,leur recommanda de penser à lui, mais avec dou-ceur, et les engagea à saller reposer; puis il sas-soupit et mourut. Telle a été la dernière soirée de cet intérieur re-marquable. Hélas! quest devenu ce noble et char-mant groupe qui a si longtemps été la joie el la .lumière de lArsenal? Tout sest éteint brusque-ment. La tombe a pris Nodier, la solitude safemme, la province sa fille. Trois tombes. MadameNodier est restée seule a Paris, mère sans fille,femme sans mari, mais courageuse, résignée, elplus chère k un groupe moins nombreux. La viede lArsenal a fini là. Fin solennelle et qui cou-ronne dignement tant de fêtes. Pour ceux qui ontvu lArsenal dans ses jours de joie et qui lont vudans son jour de mort, ces prières complètent cesdanses. Ces larmes sanctifient ces rires. Cette lios-pitalité si cordiale, si entière, si dévouée, méritaitcette consécration. La religion y a mis le derniersceau. Voyant cette maison si grande ouverte.Dieu y est entré. CÉCILE.

 

Text Appearing After Image:

IRÉDÉGOXDE A CHELLES. onibien de cœurs tendres etfaibles qui ont battu là-basdans ce paysage flamand,entre une forêt et une ri-vière, depuis Frédégonde,reine de France, jusquà/ ^ ^^^^* dOrléans, abbtssey jfl^WïîïR!^^ X! ^^ Ciielles, la belle et terri-ble épouse de Ctiilpéric etla belle et cbarmanle lilledu régent. Louvre com-mence sous Frédégonde et unit sous la régence,la tragédie avant la comédie. Ciielles était la maison de campagne des roisde la première race; Chilpéric, qui aimait lacliasse, sy était retiré avec Frédégonde; la louvelascive et altérée de sang avec le mouton sansdéfense. On sait que Frédégonde commença sonterrible règne a Ciielles par lassassinat dun lils

  

Note About Images

Please note that these images are extracted from scanned page images that may have been digitally enhanced for readability - coloration and appearance of these illustrations may not perfectly resemble the original work.